Räikkönen ne s'explique pas son échec

partages
commentaires
Räikkönen ne s'explique pas son échec
Par : Scott Mitchell
14 avr. 2018 à 08:46

Battu de justesse par son coéquipier Sebastian Vettel pour la pole position du Grand Prix de Chine, Kimi Räikkönen ne s'explique pas vraiment son échec.

Le poleman Sebastian Vettel, Ferrari, le second Kimi Raikkonen, Ferrari, le troisième Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Le poleman Sebastian Vettel, Ferrari, le deuxième, Kimi Raikkonen, Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H and Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H

Les qualifications du Grand Prix de Chine avaient bien commencé pour Kimi Räikkönen, qui était plus rapide que son partenaire en Q2 et qui a signé la pole provisoire lors du premier run en Q3, battant au passage le record du circuit en 1'31"200.

Améliorant son chrono de 18 millièmes dans sa dernière tentative, Räikkönen aurait pu devenir à 38 ans le poleman le plus âgé depuis Nigel Mansell en 1994, mais Sebastian Vettel lui a chipé le meilleur temps sur le fil pour 0"087, grâce à un chrono remarquable dans le dernier secteur.

Lorsque Motorsport.com lui demande ce qui s'est passé dans l'ultime partiel, le Champion du monde 2007 répond : "Il ne s'est rien passé de spécial. J'ai perdu du temps, mais je ne sais pas. Ce n'est pas comme si j'avais fait une grosse erreur."

"C'était serré avec Vettel, suffisamment serré pour faire la différence. Ce n'est pas idéal. C'est demain que ça compte, nous verrons ce qui se passera."

Vaincu, Räikkönen ne peut que se rendre à l'évidence. "Ça n'était pas suffisamment bon. Ce n'est pas exactement ce que je voulais. Nous verrons ce que nous pourrons faire demain. Nous essaierons de faire mieux. La course va être longue, nous devons rester à l'écart des problèmes."

Compte tenu de la domination de Ferrari sur un tour, la Scuderia aborde cette course dans une position idéale, mais l'incertitude qui entoure les gommes ultratendres pourrait jouer les trouble-fêtes.

"Toutes les courses se sont bien passées pour nous jusqu'à présent. Celle-ci est la troisième, il reste beaucoup de choses à apprendre, notamment sur la voiture. Ce circuit est légèrement différent des autres, mais si la voiture fonctionne, elle devrait fonctionner partout. Nous sommes très constants, il y a des choses à améliorer çà et là mais c'est normal. C'est bien ici", conclut le Finlandais.

Prochain article Formule 1
Shanghai et Ferrari refroidissent Hamilton

Article précédent

Shanghai et Ferrari refroidissent Hamilton

Article suivant

Force India progresse : "Les autres devraient s'inquiéter"

Force India progresse : "Les autres devraient s'inquiéter"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Lieu Shanghai International Circuit
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Scott Mitchell
Type d'article Actualités