Red Bull réalise un arrêt au stand en apesanteur !

Red Bull Racing a signé un exploit historique en parvenant à réaliser un arrêt au stand dans des conditions d'apesanteur.

Alors que l'écurie a battu le record de l'arrêt au stand le plus rapide lors du dernier Grand Prix au Brésil, Red Bull Racing a également relevé un défi fou loin des circuits. L'équipe de Milton Keynes a accompli un arrêt avec changement complet des quatre roues en apesanteur  ! L'événement s'est avec l’aide de l'agence spatiale russe Roscosmos et du centre de formation des cosmonautes Youri Gagarine de Star City.

Une monoplace et une équipe de mécaniciens ont pris place à bord d'un Ilyushin Il-76 MDK, un avion d'entraînement qui s'est envolé à 33 000 pieds (soit 10 km) au-dessus de la terre. Red Bull a utilisé une RB1 de la saison 2005 car il s'agissait de sa monoplace la plus petite et la plus légère, facilitant notamment la logistique.  

Lire aussi :

Au terme d'une semaine d'entraînement intensif, 16 membres de Red Bull Racing ont relevé le défi d'effectuer un arrêt au stand en apesanteur, avec notamment une contrainte de temps puisqu'il fallait y parvenir en 15 secondes.

Chaque vol consistait en une série de paraboles, l’aéronef prenant de la hauteur avec un angle de 45°, puis chutant à pic pour produire un temps d’apesanteur d’environ 22 secondes avant de remonter pour effectuer la même trajectoire. Le temps avait été réduit à 15 secondes par mesure de sécurité, pour s'assurer que la monoplace, les mécaniciens et les pneus soient correctement arrimés au moment du retour de la gravité.

Red Bull n'est pas la première écurie à mettre une Formule 1 en apesanteur, puisque McLaren l'avait fait dès 1999 avec David Coulthard. Mais à l'époque, l'écurie de Woking n'était pas allée jusqu'à réaliser un arrêt au stand !

Utilisez les flèches ci-dessous pour passer d'une photo à l'autre.

1/15

Photo de: Red Bull Content Pool

2/15

Photo de: Red Bull Content Pool

3/15

Photo de: Red Bull Content Pool

4/15

Photo de: Red Bull Content Pool

5/15

Photo de: Red Bull Content Pool

6/15

Photo de: Red Bull Content Pool

7/15

Photo de: Red Bull Content Pool

8/15

Photo de: Red Bull Content Pool

9/15

Photo de: Red Bull Content Pool

10/15

Photo de: Red Bull Content Pool

11/15

Photo de: Red Bull Content Pool

12/15

Photo de: Red Bull Content Pool

13/15

Photo de: Red Bull Content Pool

14/15

Photo de: Red Bull Content Pool

15/15

Photo de: Red Bull Content Pool

partages
commentaires
Ferrari n'imitera pas Mercedes pour gérer Vettel et Leclerc

Article précédent

Ferrari n'imitera pas Mercedes pour gérer Vettel et Leclerc

Article suivant

Hamilton et Verstappen saluent le podium "incroyable" de Gasly

Hamilton et Verstappen saluent le podium "incroyable" de Gasly
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021