Red Bull explique la chute de rythme soudaine de Verstappen

Pendant le GP de Styrie, Red Bull a immédiatement perçu la chute de rythme de Max Verstappen en fin de course. L'équipe a fourni de plus amples explications.

Red Bull explique la chute de rythme soudaine de Verstappen

Red Bull Racing révèle que l'élément qui s'est détaché de l'aileron avant de Max Verstappen pendant le Grand Prix de Styrie est ensuite allé se loger dans les déflecteurs latéraux, provoquant une sérieuse perte de performance sur la RB16. Parti en première ligne, le Néerlandais espérait menacer Lewis Hamilton pour la victoire mais après s'être accroché jusqu'à la mi-course, il a ensuite vu l'écart se creuser. Au point de ne pas pouvoir résister au retour de Valtteri Bottas, qui lui a ravi la deuxième position.

Lire aussi :

C'est en passant sur un vibreur que Verstappen a endommagé son aileron avant. Si l'on a bien perçu la chute de rythme à partir de cet instant, ce n'est pas tant à cause de cette zone de la monoplace, mais plutôt de celle des bargeboards. L'aileron arrière était lui aussi abîmé, ce qui a fini de compromettre le rythme du pilote Red Bull.

"Nous avons heurté un de ces trucs jaunes [les vibreurs], et ça a retiré le bas de la dérive latérale", précise Paul Monaghan, ingénieur en chef de l'équipe autrichienne. "C'est allé se coincer dans les déflecteurs, ce qui n'a pas rendu service non plus. Non seulement il y avait des éléments qui pendaient au bas de la dérive latérale sur l'aileron avant, mais nous avions aussi un bargeboard avec un élément sale provenant de l'aileron. Nous avons aussi subi quelques dégâts sur l'aileron arrière. Je suspecte certaines pièces d'avoir subi des vibrations et de s'être détachées. La voiture n'était plus dans le même état à la fin de la course qu'au début."

Dans le clan Red Bull, la chute de performance de Verstappen a été immédiatement constatée sur les données après son passage sur le vibreur en question. Le tout a déséquilibré la monoplace, ce qui a aussi eu une incidence sur la dégradation des pneumatiques.

"C'était sur les vibreurs à la sortie du virage 9", explique Christian Horner, directeur de Red Bull Racing. "Dans la salle d'opération, les gars ont immédiatement vu la perte de performance. Nous ne pouvions pas voir à quel point la monoplace était endommagée, jusqu'à ce qu'elle regagne le Parc Fermé après la course. C'était une chute significative, mais nous avons besoin d'étudier attentivement les données pour comprendre l'effet que ça a eu sur la longévité des pneus."

partages
commentaires
La rapidité de Racing Point inquiète Red Bull

Article précédent

La rapidité de Racing Point inquiète Red Bull

Article suivant

Tout ce qu'il faut comprendre à l'affaire Racing Point/Renault

Tout ce qu'il faut comprendre à l'affaire Racing Point/Renault
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021