Red Bull explique la chute de rythme soudaine de Verstappen

Pendant le GP de Styrie, Red Bull a immédiatement perçu la chute de rythme de Max Verstappen en fin de course. L'équipe a fourni de plus amples explications.

Red Bull explique la chute de rythme soudaine de Verstappen

Red Bull Racing révèle que l'élément qui s'est détaché de l'aileron avant de Max Verstappen pendant le Grand Prix de Styrie est ensuite allé se loger dans les déflecteurs latéraux, provoquant une sérieuse perte de performance sur la RB16. Parti en première ligne, le Néerlandais espérait menacer Lewis Hamilton pour la victoire mais après s'être accroché jusqu'à la mi-course, il a ensuite vu l'écart se creuser. Au point de ne pas pouvoir résister au retour de Valtteri Bottas, qui lui a ravi la deuxième position.

Lire aussi :

C'est en passant sur un vibreur que Verstappen a endommagé son aileron avant. Si l'on a bien perçu la chute de rythme à partir de cet instant, ce n'est pas tant à cause de cette zone de la monoplace, mais plutôt de celle des bargeboards. L'aileron arrière était lui aussi abîmé, ce qui a fini de compromettre le rythme du pilote Red Bull.

"Nous avons heurté un de ces trucs jaunes [les vibreurs], et ça a retiré le bas de la dérive latérale", précise Paul Monaghan, ingénieur en chef de l'équipe autrichienne. "C'est allé se coincer dans les déflecteurs, ce qui n'a pas rendu service non plus. Non seulement il y avait des éléments qui pendaient au bas de la dérive latérale sur l'aileron avant, mais nous avions aussi un bargeboard avec un élément sale provenant de l'aileron. Nous avons aussi subi quelques dégâts sur l'aileron arrière. Je suspecte certaines pièces d'avoir subi des vibrations et de s'être détachées. La voiture n'était plus dans le même état à la fin de la course qu'au début."

Dans le clan Red Bull, la chute de performance de Verstappen a été immédiatement constatée sur les données après son passage sur le vibreur en question. Le tout a déséquilibré la monoplace, ce qui a aussi eu une incidence sur la dégradation des pneumatiques.

"C'était sur les vibreurs à la sortie du virage 9", explique Christian Horner, directeur de Red Bull Racing. "Dans la salle d'opération, les gars ont immédiatement vu la perte de performance. Nous ne pouvions pas voir à quel point la monoplace était endommagée, jusqu'à ce qu'elle regagne le Parc Fermé après la course. C'était une chute significative, mais nous avons besoin d'étudier attentivement les données pour comprendre l'effet que ça a eu sur la longévité des pneus."

partages
commentaires
La rapidité de Racing Point inquiète Red Bull

Article précédent

La rapidité de Racing Point inquiète Red Bull

Article suivant

Tout ce qu'il faut comprendre à l'affaire Racing Point/Renault

Tout ce qu'il faut comprendre à l'affaire Racing Point/Renault
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021