Renault vise le top 3 des essais hivernaux au kilométrage

Renault s'est fixé comme objectif de figurer parmi les trois équipes parcourant le plus de kilomètres lors des prochains essais hivernaux.

L'écurie française a fait des progrès significatifs cette saison en matière de performances, mais la R.S.17 a subi de trop nombreux problèmes de fiabilité pour aspirer à figurer dans le top 10 de manière systématique.

Pour faire mieux que la sixième place décrochée in extremis au championnat constructeurs, le Losange a conscience de devoir progresser dans ce domaine, et entend figurer parmi les élèves les plus assidus en termes de distance parcourue à Barcelone l'hiver prochain.

"Nous sommes de nouveau ambitieux, comme nous le sommes chaque hiver", lance à Motorsport.com Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport Racing. "Il y a dix équipes qui sont certaines qu'elles vont produire une voiture fantastique, et nous adoptons une approche très méthodologique. Nous devons nous concentrer sur ce qui compte, sur ce qui comptait cette année, avec comme premier objectif particulier le fait d'avoir une voiture très fiable dès les essais hivernaux."

"Nous voulons être au top en matière de kilométrage. Nous n'avons pas défini l'objectif pour l'année prochaine au niveau du championnat, mais le premier but est de nous placer dans le top 3 en matière de kilométrage lors des essais hivernaux. C'est la manière dont nous voulons aborder les choses, car une fois que l'on a ça, on travaille de manière inversée."

Lors de la dernière intersaison, Renault n'avait pointé qu'à la sixième place au niveau du kilométrage parcouru lors des essais de Barcelone, avec un total de 1364 kilomètres. Dans le même temps, Mercedes et Ferrari en avait bouclé respectivement 2597 et 2179.

Renault va également pouvoir s'appuyer sur une rentrée d'argent plus importante grâce à la sixième place obtenue au championnat, mais Cyril Abiteboul estime que la dynamique du résultat est encore plus importante pour continuer sur le bon chemin.

"En F1, tout tourne autour des gens. Il faut des ressources, mais ce n'est pas ce qui va faire une énorme différence l'année prochaine", estime-t-il. "Les gens, l'état d'esprit, la motivation, c'est énorme. Quand on a plus de 1000 personnes qui travaillent et qui le font à plein régime pendant tout l'hiver afin de construire une voiture complète, nouvelle, avec un nouveau moteur, c'est très important. Je crois beaucoup dans l'énergie de chaque employé et membre de l'équipe, qui va maintenant disposer d'un nouvel élément de motivation qui feront davantage la différence que quelques millions."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Type d'article Actualités
Tags cyril abiteboul