Quand Renault se félicite des progrès "impressionnants" de Honda

partages
commentaires
Quand Renault se félicite des progrès
Par : Basile Davoine
23 janv. 2017 à 08:00

Chez Renault, on estime que Honda a fourni "un excellent travail" pour faire des progrès conséquents en 2016, deuxième année de son retour comme motoriste en F1. Un constat vécu comme une bonne nouvelle pour la discipline.

Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Bob Bell, Directeur Technique Renault Sport F1 Team
McLaren Honda
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MP4-31 au départ
La McLaren MP4-31 Honda dans le garage
Yusuke Hasegawa, chef du programme Honda F1 lors de la conférence de presse de la FIA
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MP4-31

Lors du retour de Honda en Formule 1 avec McLaren, en 2015, l'unité de puissance japonaise était loin du compte, aussi bien en matière de performance que de fiabilité. Les progrès ont été significatifs l'an dernier, pour une deuxième campagne plus honorable bien qu'encore très éloignée des objectifs de victoire fixés à moyen terme. Clairement, Honda possédait toujours la quatrième et dernière motorisation du plateau, derrière Mercedes, Ferrari et Renault, mais le constructeur français estime que la manière dont l'écart s'est réduit est un bon signal pour la F1.

"Les progrès de Honda ont été très impressionnants", explique le directeur technique de Renault, Bob Bell, à Autosport. "Ils ont fait un excellent travail et c'est très bien de les voir revenir."

"C'est vraiment important pour la Formule 1 que tous les motoristes soient à peu près au même niveau, car pour les constructeurs de voitures de série, l'unité de puissance tient sans doute plus à cœur que le châssis. C'est important que les constructeurs restent en Formule 1, et pour que ce soit le cas, ils ont besoin de sentir que les unités de puissance sont vraiment compétitives."

Honda a des objectifs chiffrés

Pour 2017, Honda a énormément revu la conception de son unité de puissance en adoptant un package dont la philosophie devrait davantage se rapprocher de ce que fait Mercedes. D'après Yusuke Hasegawa, directeur du programme F1 de Honda, il est encore nécessaire de "gagner bien plus" en performance afin de rattraper la concurrence. Néanmoins, il se dit convaincu par la possibilité de se rapprocher nettement des autres motoristes.  

"Du point de vue moteur, nous avons certains objectifs chiffrés, qui sont des estimations par rapport à Mercedes et Ferrari", explique-t-il. "Notre objectif est de les rattraper en 2017, d'atteindre le même niveau que celui qu'ils ont actuellement, mais c'est difficile de savoir à quel point ils progresseront."

Parmi les difficultés rencontrées par Honda jusqu'à présent, les performances en qualifications ont également été une réelle source de préoccupation, là où Mercedes parvient à exceller en tirant toute la quintessence de son bloc grâce à ce qui a été baptisé le "bouton magique". Il s'agira de l'un des domaines encore nombreux dans lesquels la firme nippone devra se concentrer.

"Une fois que nous pouvons obtenir de bonnes performances moteur, la préoccupation suivante est la fiabilité", précise Hasegawa. "Actuellement, nous devons parfois limiter la meilleure performance possible en qualifications. Jusqu'à ce que nous obtenions la meilleure performance possible, ce que Mercedes fait, je ne sais pas à quel point nous nous limiterons."

Article suivant
Lando Norris - "Une saison parfaite" et un pied chez McLaren

Article précédent

Lando Norris - "Une saison parfaite" et un pied chez McLaren

Article suivant

Palmer pense être "bien plus fort" mentalement

Palmer pense être "bien plus fort" mentalement
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique , Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités