Renault aura une triple évolution en Autriche

Renault a réussi à produire les pièces qui étaient initialement prévues dans le plan de développement de sa monoplace 2020.

Renault aura une triple évolution en Autriche

Renault ne se présentera pas sur le premier Grand Prix de la saison, la semaine prochaine en Autriche, avec une monoplace similaire à celle qui devait courir à Melbourne au mois de mars. La R.S.20 bénéficiera d'une triple évolution, résultat de ce qui aurait dû être implémenté sur l'auto lors des courses initialement programmées au Vietnam, aux Pays-Bas et en Espagne. L'ensemble a été réuni en un package unique dans l'espoir d'améliorer la monoplace par rapport à ce qu'elle était lors des essais hivernaux à Barcelone en février dernier.

"Les évolutions arrivent", confirme aujourd'hui Cyril Abiteboul, directeur de Renault, lors d'une conférence de presse avec une sélection de médias dont Motorsport.com. "Il a fallu un effort énorme de la part de la production en interne pour avoir le package issu des courses 3, 5 et 6 – selon la numérotation initiale – au Vietnam, aux Pays-Bas et à Barcelone. Ce sera sur notre voiture en Autriche. Ces Grands Prix n'ont pas eu lieu, mais la représentation de ce qu'aurait dû être la performance se verra à Spielberg."

Lire aussi :

Parvenir à disposer de ces évolutions est un motif de grande satisfaction compte tenu de la longue période d'inactivité et de fermeture des usines. Renault a réussi le pari non seulement de les préparer à temps, mais également de produire suffisamment de pièces pour ne pas se retrouver à cours d'éléments de rechange pour l'enchaînement de trois Grands Prix en autant de week-ends en juillet. En revanche, cela ne prive pas le Losange de faire profil bas quant à sa place attendue dans la hiérarchie.

"Je veux minimiser toute attente, car nous savons que notre voiture était vraiment mauvaise l'an dernier", rappelle Cyril Abiteboul. "Nous espérons qu'elle sera légèrement meilleure. Nous ne sommes pas encore totalement sûrs de la compétitivité de notre voiture suite aux essais hivernaux. Je ne veux pas en dire trop à ce stade. Il y a clairement une grande satisfaction pour l'effort consenti afin d'avoir toutes ces pièces disponibles en quantité, car nous savons que Spielberg peut être rude pour les voitures, même si certains vibreurs ont été retirés. Nous avons aussi dû prévoir des quantités de pièces qui, je l'espère, apporteront de bonnes performances à la voiture."

Propos recueillis par Luke Smith et Jonathan Noble  

partages
commentaires

Voir aussi :

Ferrari : Porter un masque dans le garage sera le plus difficile

Article précédent

Ferrari : Porter un masque dans le garage sera le plus difficile

Article suivant

Renault : "Pas de traitement préférentiel entre Ocon et Ricciardo"

Renault : "Pas de traitement préférentiel entre Ocon et Ricciardo"
Charger les commentaires
Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021