Rich Energy ironise sur le "fantasme" de ses détracteurs

Le patron de Rich Energy, nouveau sponsor titre de Haas F1, a balayé les critiques sur la légitimité de son entreprise et sur la viabilité du sponsoring apporté à l'écurie américaine.

Rich Energy ironise sur le "fantasme" de ses détracteurs

Haas F1 Team a dévoilé ce jeudi sa livrée 2019, entièrement repensée puisqu'elle passe au noir et or afin de reprendre l'identité de son nouveau partenaire majeur. Elle marque l'arrivée en Formule 1 de Rich Energy, compagnie de boissons énergisantes.

Au début de l'année dernière, puis une deuxième fois durant l'été, des spéculations ont évoqué un rachat de l'écurie Force India par Rich Energy. Mais à chaque fois, elles ont fait l'objet d'un démenti des deux parties, avant que ce ne soit en fait Racing Point qui procède au sauvetage de l'équipe indienne.

Voir aussi :

C'est finalement en devenant sponsor titre de Haas que Rich Energy débarque dans la catégorie reine. L'accord a été scellé rapidement en octobre, tandis que Günther Steiner assurait le mois dernier dans la presse britannique qu'un premier versement avait déjà été effectué, dans une volonté de dilapider les interrogations.

Rich Energy fait l'objet de critiques et de doutes émis quant à sa crédibilité, qui s'appuient entre autres sur la rareté de ses produits sur le marché jusqu'à présent. PDG de la marque, William Storey estime simplement que "les détracteurs ne sont évidemment pas sur la même planète que vous et moi".

"Je crois que beaucoup de monde a additionné deux et deux pour arriver à cinq", ironise-t-il auprès de Motorsport.com. "J'ai entendu parler de ses rumeurs absurdes, ça m'est égal, c'est juste complètement ridicule. Je les ignore. Au final, nous venons de produire 90 millions de canettes. En ce qui me concerne, si quelqu'un dit que ça n'existe pas, c'est comme prétendre que l'Homme n'a jamais marché sur la lune, ou qu'Elvis est encore en vie. C'est du fantasme."

Rich Energy veut concurrencer Red Bull

Gene Haas, Haas F1 Team, William Storey, PDG de Rich Energy

William Storey assure par ailleurs que Rich Energy est soutenu par "quatre milliardaires", parmi lesquels figureraient les propriétaires du club de football de West Ham United, David Sullivan et David Gold. En s'impliquant en F1, l'objectif est clairement de se faire mieux connaître désormais, avec la volonté de concurrencer frontalement Red Bull, leader historique du marché de la boisson énergisante.

"Les actes parlent plus que les paroles", martèle Storey. "Au final, quand la marée descend, on voit qui nage tout nu, n'est-ce pas ? Je suis très cohérent depuis le premier jour. Tout ce que j'ai dit est vrai. C'est intéressant que tous ces soi-disant détracteurs ne m'aient jamais rencontré et ne me connaissent en fait pas du tout. Ce sont des rumeurs basées sur aucune information. Tout ceux qui nous connaissaient et savaient ce qui se passait savaient de quoi nous parlions. Tous nos détracteurs n'étaient pas en possession de faits."

Rich Energy arrive en F1 avec l'intention d'y rester "pendant un certain temps". Par le passé, des discussions auraient également eu lieu avec d'autres écuries telles que Williams et McLaren, avant que l'accord ne soit trouvé avec Haas. "C'était le meilleur accord disponible", conclut William Storey. "Nous sommes ravis d'être avec Haas. Nous pensons avoir un meilleur produit et une meilleure marque que Red Bull, et c'est fantastique de pouvoir être en compétition avec eux sur la piste comme en dehors."

Propos recueillis par Scott Mitchell  

Revivez la présentation Haas F1 en vidéo

partages
commentaires
Photos - Haas présente sa F1 2019

Article précédent

Photos - Haas présente sa F1 2019

Article suivant

Haas et Rich Energy ravivent la flamme de la livrée Lotus JPS

Haas et Rich Energy ravivent la flamme de la livrée Lotus JPS
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021