Sauber prévoit une évolution majeure pour Singapour

partages
Sauber prévoit une évolution majeure pour Singapour
Par : Basile Davoine
13 juil. 2015 à 10:16

Marcus Ericsson, Sauber C34
Marcus Ericsson, Sauber C34
Marcus Ericsson, Sauber F1 Team
Felipe Nasr, Sauber F1 Team
Felipe Nasr, Sauber C34

Grâce à un premier Grand Prix à Melbourne où Felipe Nasr et Marcus Ericsson ont saisi une belle opportunité en inscrivant 14 points, Sauber devance encore Toro Rosso au championnat constructeurs et conserve Lotus à portée de fusil. Septième du classement avec 21 unités, l’écurie suisse n’a toutefois intégré le Top 10 qu’à trois reprises, à Melbourne, Shanghai et Monaco. 

Classements - Les championnats après Silverstone

Les ressources limitées de l’équipe basée à Hinwil rendent le développement compliqué, mais ce volet ne sera pas abandonné pour autant. Les bases de la C34 sont bonnes, et la monoplace suisse peut compter sur un V6 Ferrari revigoré par rapport à la triste saison 2014. 

"Nous nous rapprochons de là où nous figurons dans la discipline et où nous avons toujours traditionnellement été", estime Monisha Kaltenborn auprès de Motorsport.com"Nous avons un package de loin plus compétitif que l’année dernière. Beaucoup de choses doivent être faites avec le châssis et l’unité de puissance, où notre fournisseur moteur a fait un gros pas en avant par rapport à l’année dernière."

Evolution châssis et moteur

Pour tenter de retrouver les points, la directrice de Sauber a donné un tableau de marche très clair à ses troupes. L’objectif est d’introduire la plus grosse évolution de la saison sur la monoplace lors du Grand Prix de Singapour en septembre.

"Garder le rythme de développement ne va pas être facile, mais nous allons introduire une plus grosse évolution à Singapour", promet-elle. "Et avant cela viendra une évolution du côté du moteur aussi, donc je suis confiante pour que nous puissions accomplir quelque chose cette saison."

Propos recueillis par Luiz Ramirez

Prochain article Formule 1
Il y a 10 ans - Les premiers tests difficiles des V8 BMW et Toyota

Article précédent

Il y a 10 ans - Les premiers tests difficiles des V8 BMW et Toyota

Article suivant

Le père de Jules Bianchi "moins optimiste" en l'absence de progrès

Le père de Jules Bianchi "moins optimiste" en l'absence de progrès

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Marcus Ericsson , Felipe Nasr
Équipes Sauber
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités