Seidl estime que la F1 ne doit pas être qu'un spectacle

Pour Andreas Seidl, les courses imprévisibles comme le GP de Turquie sont divertissantes mais l'ADN de la F1 impose que les meilleures voitures se battent pour les meilleures positions.

Seidl estime que la F1 ne doit pas être qu'un spectacle

Même si, pour la dixième fois de la saison en 14 Grands Prix, c'est Lewis Hamilton qui a remporté le GP de Turquie, avec une avance d'une demi-minute, la surface glissante et les conditions pluvieuses en qualifications et en course ont redistribué les cartes à Istanbul. Ainsi, c'est Lance Stroll qui a signé la pole position, alors qu'en course Sergio Pérez et Sebastian Vettel ont accompagné le septuple Champion du monde sur le podium.

Pour Andreas Seidl, si la F1 doit se réjouir de conditions qui chamboulent la hiérarchie et imposent des défis différents aux écuries, elle est aussi une discipline qui porte en elle la valorisation des performances des monoplaces et la récompense des meilleures structures. "Il y a eu beaucoup de commentaires dans les deux sens", a déclaré le directeur allemand de McLaren sur le spectacle produit par les conditions turques.

Lire aussi :

"Est-ce positif ou négatif pour la F1, ce que nous avons vu vendredi et samedi [derniers] ? Bien sûr, une course comme ça... en même temps, il faut également admettre que nous avons vu cela plusieurs fois dans des conditions humides ou des conditions délicates, ces courses excitantes où il se passe beaucoup de choses."

"Il est clair que tout le monde veut voir des voitures se battre en piste, des dépassements, que ça ne soit pas toujours les mêmes voitures en tête, que des gens peuvent en fait gagner des positions en revenant depuis l'arrière du peloton. Mais dans le même temps, la F1 c'est également, dans des conditions normales, concevoir ou construire la meilleure voiture et en faire la monoplace la plus performante. Et ensuite, il est aussi normal que la meilleure voiture soit devant en qualifications et en course également. Cela fait aussi partie de l'ADN de la F1."

La réglementation 2022 doit mettre en place, sur le plan technique, des monoplaces moins dépendantes des perturbations aérodynamiques, capables de se suivre et donc de favoriser les luttes, afin d'améliorer le spectacle. Pour Seidl, il s'agira d'un pas en avant.

"Je pense que beaucoup de choses positives vont arriver à partir de 2022 avec la nouvelle réglementation technique, qui devrait permettre aux voitures d'être plus proches, ce qui devrait donc aussi permettre de voir des dépassements ; tous les autres trucs qui vont également être mis en place, comme le plafond de dépenses, devraient aider à resserrer le peloton. Et ainsi, je pense qu'il n'y a aucune raison d'être pessimiste."

partages
commentaires

Voir aussi :

Alex Zanardi transféré dans un hôpital plus près de chez lui
Article précédent

Alex Zanardi transféré dans un hôpital plus près de chez lui

Article suivant

La F1 va s'en tenir à l'hybride, selon son directeur stratégie

La F1 va s'en tenir à l'hybride, selon son directeur stratégie
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021