Technique - L'intrigant nez de la Red Bull RB13

Red Bull a dévoilé sa toute dernière Formule 1, la RB13, ce dimanche, et l'ouverture dans son nez est vite devenue la principale attraction. Pour Autosport et Motorsport.com l'ancien ingénieur Gary Anderson livre sa vision de l'intrigant dispositif.

Le conduit dans le nez de la nouvelle Red Bull RB13 est la différence la plus évidente entre cette voiture et les autres. Cette partie de la monoplace tombe sous le coup des règles sur les structures de crash, l'article 15.4.3 exigeant une seule section transversale externe verticale d'au moins 9000 mm², 50 mm derrière le bout du nez.

L'article 3.7.5 du Règlement technique autorise une seule ouverture dans le nez, à condition qu'elle serve au "refroidissement du pilote". Mais elle doit avoir une surface projetée maximum de 1500 mm² et un sixième de la taille de la section transversale mentionnée précédemment.

Sur la base de ce que Red Bull a montré de la voiture, à mon avis cette ouverture semble bien plus grande que cela.

À partir d'un certain point, dans son conduit, elle doit converger vers le bas pour respecter la règle sur les 1500 mm², mais il n'y a aucun moyen de voir cela à partir de ce que nous avons vu jusqu'ici.

Il peut y avoir des débats sur ce que l'on considère comme un conduit pour le refroidissement du pilote. Habituellement, l'argument concernant cela est qu'il s'agit de son "utilité première".

Dans son chemin vers le refroidissement du pilote, il peut passer sur certaines surfaces chaudes pour aider à contrôler leur température. 

En regardant la Red Bull, les pontons sont compacts et se resserrent très vite une fois derrière le pilote, donc il pourrait y avoir un besoin de refroidissement supplémentaire.

Ce conduit est une bonne idée, parce que si l'on regarde les autres voitures 2017, il y a une surface solide au bout du nez sur laquelle le flux d'air se sépare. Avec ce conduit, il y aurait probablement un flux d'air plus uniforme autour de la structure du nez.

Il y a d'autres conduits là où le nez rencontre le châssis et, même s'il est impossible de le savoir avec certitude, il y a des chances pour qu'ils alimentent le refroidissement des composantes de l'ERS qui vont être logées dans le bas des pontons et près du centre de la voiture.

Voyons ce qu'il en est de cette voiture quand nous la verrons vraiment demain.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement Présentation de la Red Bull Racing RB13
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Analyse