Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Technique - Les 15 éléments clés du design de la Haas VF-16

partages
commentaires
Technique - Les 15 éléments clés du design de la Haas VF-16
Traduit par: René Fagnan
23 févr. 2016 à 12:30

Giorgio Piola et Matt Somerfield scrutent cette Haas VF-16 et tentent de découvrir ce qui ressemble à la nouvelle voiture de son partenaire technologique, Ferrari.

Après plus de deux ans de préparation, l'équipe Haas F1 a enfin fait ses grands débuts en public à Barcelone ce lundi.

Même si les choses ne se sont pas parfaitement passées, avec une défaillance de l'aileron avant, l'écurie était de retour ce mardi avec des pièces renforcées qui, elle l'espère, permettront de faire plus de progrès pour les journées restantes.

Il y a sans aucun doute eu une grande attente concernant ce que la nouvelle structure américaine serait capable de faire pour ses débuts, et particulièrement si son design serait juste une reprise de la Ferrari de 2015.

Mais, alors qu'il y a des similitudes entre la SF15-T et la VF-16, il serait faux de la voir comme une copie carbone.

Les zones clés 

L'avant de la Haas F1 Team VF-16

1. Le museau arrondi de la VF16 ressemble à celui de la Ferrari, mais est beaucoup plus court. Les piliers de l’aileron avant ont été intelligemment sculptés au museau afin de diriger le flux d’air autour des dérives latérales avant. Les caméras de la FOM ont été placées au bout de très petits supports et éloignées de la carrosserie

2. L’aileron avant est une copie carbone de celui utilisé par Ferrari durant les premiers Grands Prix de 2015, à l’exception d’un petit déflecteur placé sur les dérives.

3. Les dérives latérales sont très semblables à celles utilisées par Ferrari avec des éléments antérieurs placés sur le museau, alors que la section secondaire est fixée sous le châssis.

4. La VF-16 semble être munie d’un essieu avant soufflé, ce qui est la norme pour une nouvelle écurie, car la forme des éléments doit être en accord avec l’aileron avant.

5. On note une petite bosse située près du point d’attache du triangle de suspension supérieur. Cette bosse pourrait dissimuler une entrée d’air de S-Duct à venir ou un point d’attache d’une nouvelle suspension avant.

L'arrière de la Haas F1 Team VF-16

6. L’entrée d’air du ponton est relativement large. Les pontons devraient loger les radiateurs du moteur et l’échangeur de température du turbo. Les dérives de flux d’air suivent la courbe du ponton et se recourbent afin de diriger l’air des les générateurs de vortex.

7. Comme sur la Ferrari SF16-H, on retrouve une quantité des ouïes de refroidissement qui laissent échapper l’air brûlant des radiateurs.

8. La boîte à air possède une forme conventionnelle et est divisée en deux. La partie supérieure envoie l’air vers l’ERS et les radiateurs d’huile de boîte de vitesses, tandis que l’autre moitié dirige l’air vers l’entrée d’air du moteur, via le compresseur.

On note, comme sur le Ferrari et la Williams, une ailette placée sur le capot moteur et qui sert à mieux diriger le flux d’air vers l’aileron arrière.

9. Le capot moteur possède une bosse destinée à contourner l’unité de puissance et les refroidisseurs des accessoires. Une fine dérive effile la forme du capot moteur.

10. Les radiateurs et l’échangeur de température ont permis à l’équipe de design de bien sculpter l’arrière de la voiture.

11. Devant le pneu arrière se trouvent trois fentes, semblables à celles utilisées par Toro Rosso en 2015. Ces fentes servent à éviter que la déformation du pneu arrière ne perturbe le flux d’air qui va au diffuseur.

12. La suspension arrière

 

La suspension arrière de la Haas VF-16

1) Vue de la suspension arrière

2) Derrière les fentes de ventilation, on trouve une équerre fixée au bord de fuite.

3) Le bras arrière du triangle de suspension inférieur est placé devant l’arbre de transmission et sert à diriger le flux d’air. Les arbres de transmission sont aussi sculptés afin de ne perturber le flux d’air qui passe au niveau du plancher.

 

L'arrière de la Haas F1 Team VF-16

13. Comme sur la Toro Rosso de 2015 et la McLaren 2016, la Haas possède un échappement qui croise le mat de l’aileron arrière. Ceci devrait améliorer la stabilité de l’aileron et affecter le panache des gaz d’échappement.

14. Comme sur la Ferrari SF16-H, la VF16 possède deux tubulures provenant des soupapes de décharge, placées de part et d’autre de l’échappement principal.

15. Comme sur la Ferrari et la Toro Rosso 2015, la Haas dispose de dérives d’aileron arrière possédant deux fentes. Le plan principal et le volet se trouvent très près un de l’autre, comme sur la McLaren.

 

Haas F1 Team VF-16 detail
Article suivant
Barcelone, Jour 2 - Red Bull et Ferrari dégainent les ultra-tendres à la mi-journée

Article précédent

Barcelone, Jour 2 - Red Bull et Ferrari dégainent les ultra-tendres à la mi-journée

Article suivant

Vettel - "Il faut voir si Kimi a une impression similaire"

Vettel - "Il faut voir si Kimi a une impression similaire"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Haas F1 Team