Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
11 oct.
Course dans
17 jours
23 oct.
Prochain événement dans
29 jours
31 oct.
Prochain événement dans
37 jours
13 nov.
Prochain événement dans
50 jours
04 déc.
Prochain événement dans
71 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
78 jours

Trois contacts avec le mur plus tard, Vettel sauve la 4e place

partages
commentaires
Trois contacts avec le mur plus tard, Vettel sauve la 4e place
Par :

Sebastian Vettel a connu un samedi chaotique en EL3 et en qualifications, sur le Grand Prix de Monaco.

Vu trois fois à la faute contre le rail ce week-end, Sebastian Vettel ne connaît pas une mise en condition des plus simples sur le tracé de Monte-Carlo. Des qualifications très agitées n'ont pas permis à l'Allemand de se mêler à la lutte pour la pole position, le quadruple Champion du monde donnant plus l'impression de tenter séance après séance de survivre entre les rails.

En Q1, la séance qualificative de Ferrari avait déjà pris une tournure bien agitée : alors qu'il chargeait en pleine attaque et réalisait une amélioration des premiers secteurs sur sa référence en tour lancé, le pilote Ferrari heurtait le rail extérieur avec son train arrière à la Piscine, et se mettait en difficulté.

Avec fort heureusement uniquement des dégâts superficiels, c'est sous pression qu'il reprenait la piste à quelques instants de la fin de séance, temporairement dans la liste des cinq pilotes éliminés, et qu'il alignait sans faillir un tour canon, sans compromis, ayant une saveur aigre-douce pour le box Ferrari : ce qui devenait le meilleur chrono de Q1 et lui permettait de ne pas être éliminé de manière précoce excluait cependant son équipier Charles Leclerc de la Q2, après que le Monégasque ait été passager d'une stratégie de Q1 discutable consécutivement à un couac à la pesée.

Voir aussi :

Après une Q2 plus saine, un Vettel impuissant face aux Mercedes et à Verstappen se présentait en piste. De nouveau brouillon, le Champion du monde ne pouvait éviter un nouveau contact superficiel avec le rail dans le dernier secteur, venant à bout de son ultime tentative de prise du départ devant le pilote Red Bull. Se défendant de sur-piloter pour compenser la vitesse manquant à sa Ferrari face aux Mercedes, Vettel assume sa part de responsabilité au terme d'une journée désordonnée.

"Je pense que ce matin n'avait rien à voir avec ça, donc je ne veux pas partager la faute", expliquait-il ainsi au micro de Sky Sports, revenant sur son épisode contre le rail de Sainte-Dévote. "Cet après-midi, il ne m'a fallu que quelques tours pour retrouver le rythme, même si je connais bien les lieux, donc encore une fois, je ne crois pas que [l'auto] soit le problème."

Comme beaucoup de pilotes, Vettel a peiné à extraire la meilleure performance possible de ses enveloppes Pirelli au moment d'exécuter un bon tour de mise en place précédant ses tentatives lancées. "Nous avons souffert pour faire fonctionner les pneus, surtout à l'avant : ça n'a pas marché. Nous devons chercher plus loin pour savoir pourquoi. Et parfois, ça marche : Charles était content ce matin et moi aussi, j'étais plutôt satisfait. Mais pas cet après-midi. Les choses sont comme elles sont : nous devons l'accepter, même si on ne le veut pas."

Lire aussi :

 

Hamilton, la pole au terme du "rodéo" de Monaco

Article précédent

Hamilton, la pole au terme du "rodéo" de Monaco

Article suivant

Red Bull "aux premières loges" derrière Mercedes

Red Bull "aux premières loges" derrière Mercedes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Catégorie Qualifications
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Auteur Guillaume Navarro