Verstappen s'installe en trouble-fête sur la grille de départ

partages
commentaires
Verstappen s'installe en trouble-fête sur la grille de départ
Par :
9 juin 2018 à 20:53

Troisième des qualifications à Montréal, le pilote Red Bull sera-t-il le poil à gratter des pilotes Ferrari et Mercedes en course ?

Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing, dans son cockpit
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, s'arrête au stand

En tête des trois séances d'essais libres du week-end, Max Verstappen n'a pas confirmé en qualifications, avec un scénario vu et revu cette saison : des Red Bull davantage dans le dur dans l'exercice du tour rapide lorsque Ferrari et Mercedes exploitent la quintessence de leurs moteurs. Mais cette fois-ci, le pilote néerlandais ne s'est pas contenté de la troisième ligne à laquelle les RB14 sont théoriquement promises. Auteur d'une excellente dernière tentative, c'est la troisième place qu'il a décrochée, à moins de deux dixièmes de la pole position de Sebastian Vettel.

"Je pense que nous avons extrait le meilleur que nous pouvions en qualifications", se réjouit Verstappen, deux semaines après son difficile week-end monégasque. "Nous savions que ça allait être un peu plus dur pour nous en Q3, mais je pense que c'est bien d'être si proche. Notre week-end a été vraiment solide, et nous avons progressé avec la voiture lors de chaque séance. En qualifications, la piste a beaucoup gagné en adhérence. Je suis très satisfait."

"Je savais que nous avions une bonne voiture, je voulais juste attendre de voir à quel point nous serions compétitifs en Q3, et c'était dur d'aller chercher la pole position, mais on fait toujours de son mieux pour réaliser le meilleur chrono."

Là où Red Bull a peut-être davantage créé la surprise, c'est dans le choix stratégique effectué en Q2. Contrairement à Mercedes et Ferrari, l'écurie de Milton Keynes a chaussé ses pilotes des pneus hypertendres, avec lesquels ils effectueront donc le premier relais de course dimanche. Verstappen répond à l'interrogation de manière simple : "Nous pensons que c'est un bon pneu pour nous, et je me sentais bien avec sur les longs relais. 

La confiance semble donc de mise, d'autant que le choix était délibéré tout en ayant conscience de l'option probable prise par les deux autres top teams : "Il n'y a pas de grosses surprises", souligne Verstappen. "Nous pensions que Ferrari et Mercedes allaient se qualifier en ultratendres, nous verrons demain."

Malgré le fait de disposer de l'évolution Renault, le compte n'y est toujours pas mais l'écart chronométrique sur un circuit doté de plusieurs lignes droites tend vers le resserrement des performances.

"Nous manquons de puissance, donc nous essayons de compenser ça", martèle toutefois Verstappen." Monaco a montré que nous avions une excellente voiture, et c'est pareil ici. Mais évidemment, avec ces longues lignes droites, c'est dur de se battre pour la pole position. En course, tout va se réduire un peu, donc nous sommes toujours un peu plus compétitifs [le dimanche]."

Article suivant
Ricciardo : "Pas du mauvais travail, mais les autres ont fait mieux"

Article précédent

Ricciardo : "Pas du mauvais travail, mais les autres ont fait mieux"

Article suivant

Alonso perplexe face à sa perte de vitesse

Alonso perplexe face à sa perte de vitesse
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Catégorie Qualifications
Lieu Circuit Gilles-Villeneuve
Pilotes Max Verstappen Boutique
Auteur Basile Davoine
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu