Webber/Vettel – 11 kilos qui coûtaient cher

partages
commentaires
Webber/Vettel – 11 kilos qui coûtaient cher
31 mai 2014 à 18:00

La question du poids des pilotes F1 est revenue comme un boomerang ces derniers mois, avec les changements de règles techniques imposant aux pilotes de s’acquitter de programmes de fitness drastiques pour perdre autant de poids que possible et ne pas créer un désavantage de poids

La question du poids des pilotes F1 est revenue comme un boomerang ces derniers mois, avec les changements de règles techniques imposant aux pilotes de s’acquitter de programmes de fitness drastiques pour perdre autant de poids que possible et ne pas créer un désavantage de poids.



Certains, comme Jean-Eric Vergne (hospitalisé après le GP d'Asutralie) ou

Adrian Sutil

, ont été particulièrement désavantagés par cette nouvelle règle en raison de leur morphologie les empêchant de passer sous une certaine barre pour des raisons de santé ou de performances. Tous deux ont ainsi grandement compté sur les efforts de leurs équipes respectives pour trouver du poids (notamment sur les radiateurs des monoplaces) pour mieux répartir la masse sur leur monture et disposer d’un désavantage moins important.



Récemment, Adrian Newey avait lui-même estimé que Mark Webber avait choisi le meilleur moment pour quitter la F1, car celui-ci aurait également fait partie de ceux qui auraient sévèrement subi ce drastique changement 2014, en dépit d’une condition physique impeccable.



En 2011 déjà, Webber avait cherché à combler autant que possible ce qu’il estimait être un grand désavantage face à Vettel dans ce domaine. Faisant monter la balance à 75kg, l’Australien rendait en effet 11 kilos à Vettel. Il est communément admis que 10 kg représentent 0’3s au tour en F1.



« Ce serait super si le team pouvait trouver un gramme ici ou là », commentait Webber, qui ne pouvait que souhaiter que des progrès soient faits sur l’auto, pour mieux répartir le ballast (lest) sur la RB7. « Il n’y a plus rien à trouver chez moi. Peut-être une coupe de cheveux », plaisantait-il.



A la même époque, Lewis Hamilton admettait lui aussi que son poids était un sujet de préoccupation. L’Anglais a malgré tout subi une cure d’amincissement spectaculaire cet hiver. "Quand Heikki Kovailanen était mon équiper, c’était ridicule", se souvient le Britannique. "Il ne pèse rien, peut-être 60 kilos ! Je me disais : ‘il faut que je perde du poids’ ! Mais je ne suis jamais parvenu à arriver aussi bas que lui".

Prochain article Formule 1
Le jour où Senna gagna avec 0,01 sec d’avance!

Article précédent

Le jour où Senna gagna avec 0,01 sec d’avance!

Article suivant

La fermeté de Pirelli face aux équipes régulièrement à l'épreuve

La fermeté de Pirelli face aux équipes régulièrement à l'épreuve

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Lewis Hamilton Boutique , Adrian Sutil , Adrian Newey , Jean-Éric Vergne
Type d'article Actualités