Williams a bouclé sa réorganisation technique

Officiellement mise en vente depuis la semaine dernière, afin d'attirer des investisseurs voire un repreneur, l'écurie Williams assure en avoir terminé avec sa réorganisation technique.

Williams a bouclé sa réorganisation technique

Le mois dernier, Williams a annoncé la création d'un poste de directeur général, confié à sa recrue Simon Roberts. Ce dernier jouit d'une belle réputation dans le paddock, où il a longtemps œuvré pour McLaren, et a pris ses fonctions au début du mois. Désormais, l'organigramme aux postes clés ne devrait plus bouger, après de nombreux changements réalisés récemment.

"Simon est une recrue fantastique pour l'équipe et nous sommes vraiment enthousiastes", assure Claire Williams, directrice adjointe de l'écurie. "Il a une expérience fantastique et dans son rôle, il coordonnera la technique et l'exécution des opérations. C'est un rôle qui nous enthousiasme et nous pensons que Simon fera vraiment un travail formidable dans ce domaine. Nous avons également renforcé notre équipe technique, après une période de restructuration par laquelle nous sommes passés l'an dernier. David Worner est notre chef designer, et Jonathan Carter est arrivé de chez Renault pour être chef designer adjoint et directeur de la conception."

"Nous avons énormément travaillé sur la restructuration de nos groupes technique et opérationnel. Simon est la dernière pièce du puzzle. Pour le moment, la structure est comme nous voulions qu'elle soit. Nous en sommes très satisfaits et nous allons la laisser suivre son cours. Nous pensons que ça fonctionnera bien, donc dans l'immédiat il n'y aura pas de projet pour recruter d'autres personnes pour la partie ingénierie."

Lire aussi :

Williams ne cache pas sa quête d'investissement pour disposer de meilleures ressources, mais son objectif n'est pas d'utiliser un tel pécule – s'il arrive – pour recruter de grands noms. L'écurie estime que cet argent pourrait être bien plus utile ailleurs.

"Avec une écurie de Formule 1, si vous lui donnez de l'argent à dépenser, elle le dépensera immédiatement", explique Claire Williams. "Si vous en donnez aux ingénieurs, ils le dépenseront même encore plus vite et ils en voudront plus. [Nous voulons] un investissement afin d'assurer notre succès sportif. Cela veut évidemment dire investir dans l'infrastructure. Je ne crois pas que nous ayons besoin d'investir dans du personnel dirigeant. Je pense que nous avons ce qu'il faut. La question de savoir si nous avons besoin de plus de personnel au rang inférieur sera étudiée. Mais nous avons des projets. Je ne veux pas entrer dans les détails à ce sujet, mais c'est à cela que sera destiné l'investissement."

Propos recueillis par Jonathan Noble  

partages
commentaires
Ferrari débutera avec "une voiture similaire" à celle de Melbourne

Article précédent

Ferrari débutera avec "une voiture similaire" à celle de Melbourne

Article suivant

Qui sont les pilotes d'essais 2020 en Formule 1 ?

Qui sont les pilotes d'essais 2020 en Formule 1 ?
Charger les commentaires
Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Formule 1
22 juin 2021
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021