Fittipaldi règne en maître sur Mexico

Pietro Fittipaldi s'est montré dominateur lors du meeting de Mexico en Formule V8 3.5, remportant les deux courses pour ce qui était sa manche à domicile.

Sous les yeux de son grand-père, un certain Emerson Fittipaldi, le pilote Lotus a en effet été intraitable. Alors que l'on retrouvait seulement 11 voitures sur la grille après la défection de Damiano Fioravanti – un triste record –, Fittipaldi s'est distingué en signant les deux pole positions du week-end après des essais collectifs perturbés par la pluie.

L'Américano-Brésilien comptait 0"380 d'avance sur Álex Palou en Q1, l'Espagnol effectuant son deuxième week-end en Formule V8 3.5 après des débuts tonitruants au Nürburgring, tandis qu'en Q2, c'est 0,124 seconde qui séparait Fittipaldi d'Egor Orudzhev. Leader du championnat, Matevos Isaakyan faisait la mauvaise opération, respectivement troisième et septième de ces deux séances.

En Course 1, Fittipaldi a conservé la tête au départ, alors qu'Egor Orudzhev manquait complètement son premier freinage, traversait l'échappatoire d'herbe humide et touchait le mur. Par la suite, pendant que Fittipaldi s'envolait vers la victoire, c'est une bataille acharnée qui a opposé Álex Palou, Konstantin Tereschenko et Matevos Isaakyan. Ce dernier a pris l'avantage sur les deux pilotes Teo Martín, mais non sans rencontrer une féroce résistance de Palou, qu'Isaakyan a dû tasser dans l'échappatoire pour en triompher.

Local de l'étape, Alfonso Celis Jr a remporté son duel face à René Binder, mais n'est pas parvenu à tenir le rythme du top 4 et s'est logiquement classé cinquième. Roy Nissany a connu une course décevante, neuvième devant Giuseppe Cipriani.

Fittipaldi confirme le dimanche

La deuxième course a de nouveau tourné à l'avantage de Fittipaldi, qui s'est toutefois imposé avec une avance moindre que la veille. Après un accrochage évitable qui a mis Egor Orudzhev (son quatrième abandon de la saison !) et Álex Palou hors course, la lutte pour la deuxième place a vu Alfonso Celis Jr affronter René Binder avec succès. Le Mexicain n'a pas trouvé l'ouverture en piste malgré ses efforts, mais la salve d'arrêts au stand lui a souri.

Binder n'a d'ailleurs pas eu de succès, contraint à l'abandon par un problème mécanique un tour plus tard. La bataille pour la troisième place s'est donc jouée entre Roy Nissany et Matevos Isaakyan, qui a calé au départ avant de rattraper son retard grâce à la voiture de sécurité... mais les deux hommes se sont accrochés ! Konstantin Tereschenko a donc hérité du podium devant Isaakyan, alors que Nissany fermait la marche. Le quinquagénaire Giuseppe Cipriani a ainsi signé son meilleur résultat dans la discipline... sixième !

Pietro Fittipaldi reprend donc la tête du championnat avec 208 points contre 193 pour Matevos Isaakyan. Alfonso Celis Jr (178), Egor Orudzhev (155), Roy Nissany (154) et René Binder (148) conservent des chances mathématiques de titre, à l'aube des deux derniers meetings, qui auront lieu sur le Circuit des Amériques dans deux semaines et à Bahreïn les 17 et 18 novembre.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formula V8 3.5
Événement Mexico City
Circuit Autodromo Hermanos Rodriguez
Pilotes Pietro Fittipaldi
Équipes Charouz Racing System
Type d'article Résumé de course