Quatre questions à Arthur Leclerc après ses premiers essais

partages
commentaires
Quatre questions à Arthur Leclerc après ses premiers essais
Par :
16 janv. 2019 à 11:30

C'est avec le neuvième chrono du jour qu'Arthur Leclerc, petit frère de Charles, a conclu sa première journée d'essais en Formule E.

Arthur Leclerc, Venturi Formula E, Venturi VFE05
Arthur Leclerc, Venturi Formula E, Venturi VFE05
Arthur Leclerc, Venturi Formula E, Venturi VFE05
Arthur Leclerc, Venturi Formula E, Venturi VFE05
Arthur Leclerc, Venturi Formula E, Venturi VFE05
Arthur Leclerc, Venturi Formula E, Venturi VFE05
Arthur Leclerc, Venturi Formula E, Venturi VFE05

Clairement le moins expérimenté des concurrents présents pour le Rookie Test de Marrakech, puisqu'il vient de conclure sa première saison en F4 France (avec la cinquième place à la clé), Arthur Leclerc a donc connu une expérience très encourageante. Le membre du programme de jeunes pilotes Venturi, âgé de 18 ans, s'est confié à Motorsport.com après ses premiers tours de roue sur le Circuit Moulay El Hassan.

Lire aussi :

Arthur, comment s'est passée votre matinée ?

Ça s'est super bien passé ! C'est un circuit en ville, une voiture électrique, tout est un peu nouveau pour moi. Rouler dans la ville, ce n'est pas pareil que rouler sur un circuit normal. On a fait pas mal de "target laps", donc une simulation de course, pour essayer plein de nouvelles choses, notamment au niveau de la régénération. On s'est bien améliorés dans la matinée, maintenant je pense qu'on va continuer cet après-midi. Ça évolue dans le bon sens, je suis plutôt content.

Piloter une Formule E ne doit rien avoir d'évident quand on vient de la Formule 4.

Oui, c'est sûr. C'est électrique, il y a beaucoup de couple. Surtout en ville, il y a quand même une impression de vitesse qui est assez grande, des bosses de partout, ce n'est pas facile. Mais on s'habitude vite.

Quel paramètre avez-vous trouvé le plus difficile à gérer sur cette voiture ?

Les freins. Parce qu'il y a beaucoup de régénération, donc ça bloque beaucoup à l'arrière. Parfois, c'est un peu surprenant d'avoir l'arrière qui part comme ça d'un coup, au début du freinage. Je pense que c'est la partie où on a le plus galéré ce matin.

En conférence de presse, vous avez confié vous orienter vers le GT pour votre avenir. Pour quelle raison n'envisagez-vous pas la Formule 1, vous qui faites partie de la Venturi Next Gen ?

Pour une simple raison, parce que je trouve que la Formule E est un championnat qui se développe vraiment beaucoup. Il y a de plus en plus de jeunes, depuis ces dernières années, ça s'est vraiment bien développé. Il y a beaucoup d'autres paramètres à prendre en compte, donc on a décidé de faire ce choix de s'orienter vers le GT et l'Endurance.

Article suivant
Photos - Les chronos des rookies en piste à Marrakech

Article précédent

Photos - Les chronos des rookies en piste à Marrakech

Article suivant

DS Techeetah : ce brake-by-wire inspiré par la Citroën Xsara WRC

DS Techeetah : ce brake-by-wire inspiré par la Citroën Xsara WRC
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Marrakech
Pilotes Arthur Leclerc
Équipes Venturi
Auteur Benjamin Vinel