Buemi : Di Grassi ne peut pas risquer sa réputation à Montréal

partages
commentaires
Buemi : Di Grassi ne peut pas risquer sa réputation à Montréal
Sam Smith
Par : Sam Smith
24 juil. 2017 à 13:19

Sébastian Buemi a évoqué avec Motorsport.com son intense rivalité avec son adversaire pour le titre en Formule E, Lucas di Grassi, alors que la finale du championnat a lieu ce week-end à Montréal.

Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams, en conférence de presse
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams, sur la grille
Sébastien Buemi, Toyota Gazoo Racing
Sébastien Buemi, Toyota Gazoo Racing
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams, sur le podium
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport

Le Champion en titre de Formule E, Sébastien Buemi, a vu son avance de 32 points sur Lucas Di Grassi en tête du championnat se réduire à dix unités suite à l'ePrix de New York, auquel il n'a pas pu participer en raison de son engagement en WEC.

Interrogé par Motorsport.com, Buemi a décrit l'héritage de son accrochage avec son rival brésilien lors de la finale de l'an dernier à Battersea Park comme un tournant dans leur relation, alors que les deux hommes seront de nouveau à la lutte pour le titre dans quelques jours.

"Je le respecte [Di Grassi] en tant que pilote, mais je n'ai pas de respect pour ce qui s'est passé l'année dernière [à Battersea]", confie le pilote suisse. "Les gens dans la discipline savent exactement ce qui s'est passé là-bas. Si [un accrochage] se produit une fois de plus comme ça, que croyez-vous que les gens vont penser ensuite ? Ce sera vraiment dur à expliquer pour lui. Il ne peut pas se permettre quelque chose comme ça pour sa réputation, non ?"

Pour Buemi, le refus de Di Grassi d'endosser la responsabilité de l'incident de Battersea Park est une raison majeure qui suffit à expliquer la dégradation de leur relation.

"L'autre côté de ça, c'est que l'année dernière, au lieu de dire "J'ai tout tenté et j'ai perdu, la situation s'est passée ainsi, je suis désolé", il a dit que c'était ma faute et que j'avais freiné tôt. Je n'aime pas ça et je pense que ce n'était pas correct du tout. On peut pousser les choses très loin, mais il y a une limite, et il est allé bien au-delà ce jour-là."

"Je préfère perdre avec dignité plutôt qu'essayer de gagner d'une manière qui fait que je ne pourrais pas me regarder dans une glace. Peut-il dire pareil ? Je ne sais pas, demandez-lui. C'est fait maintenant, et c'est terminé. Nous avons connu de belles luttes depuis, et il n'y a pas de véritable problème de mon côté."

Selon Motorsport.com, un autre incident survenu entre Buemi et Di Grassi après la finale de Battersea Park l'an dernier aurait créé de la rancœur.

Buemi ne souhaite pas s'étendre sur la nature de cette altercation : "Après Battersea, nous avons connu une autre mauvaise histoire, que personne ne connaît, et il n'y aura rien de public à ce sujet. Nous avons donc eu un autre problème, mais c'est de l'histoire ancienne maintenant."

"Di Grassi parle trop"

Buemi ajoute que les nombreuses déclarations de Di Grassi en dehors de la piste trahissent son manque de confiance en ses capacités, mais il s'accorde à dire que leur rivalité est bonne pour le championnat.

"Il semble manquer de confiance s'il a besoin de parler à tout le monde en permanence du fait qu'il est davantage performant que ce que lui permet sa voiture", souligne Buemi. "Je pense que les vrais bons gars n'ont pas besoin de le dire, mais il le fait habituellement et il finit par trop parler."

"Si je voulais, je pourrais faire le tour de tout le monde et dire que je suis le seul qui gagne régulièrement avec une Renault. Vergne, Gutiérrez et maintenant Sarrazin ont la même voiture et je suis le seul à avoir gagné une course, 12 en fait. Je pourrais faire ça, mais je ne le fais pas car je sens que je n'en ai pas besoin, et les gens le verront eux-mêmes. Peut-être qu'il le fait parce qu'il pense que c'est bien pour le championnat, qui sait ?"

"Une rivalité est bonne et ça met du piment pour un nouveau championnat comme la Formule E. Je pense juste qu'il faut être correct et avoir une limite. Franchement, je ne lis pas ce qu'il dit, de toute façon. J'aime bien économiser mon énergie pour la piste."

Prochain article Formule E
La grille de départ de l'ePrix de New York

Article précédent

La grille de départ de l'ePrix de New York

Article suivant

Quand la colère noire de Buemi surprend ses rivaux

Quand la colère noire de Buemi surprend ses rivaux
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Pilotes Lucas Di Grassi , Sébastien Buemi
Équipes Audi Sport Team Abt , DAMS
Auteur Sam Smith
Type d'article Interview