De Vries pénalisé pour une collision avec Bird dans le dernier tour

L'accrochage entre Nyck de Vries et Sam Bird dans le dernier tour de la seconde course de Rome laissera un goût amer au pilote néerlandais, pénalisé.

De Vries pénalisé pour une collision avec Bird dans le dernier tour

Nyck de Vries a reçu de la part des commissaires une pénalité de cinq places qui s'appliquera sur la grille de départ de la première course de Valence, à la suite de l'accident survenu à la fin de l'E-Prix de Rome, dans lequel Sam Bird a été touché à la main. Par ailleurs, deux points de pénalité lui sont infligés, portant son total à huit sur sa licence.

Le Néerlandais a tenté de faire l'intérieur au pilote Jaguar dans le dernier tour de l'épreuve italienne, alors qu'ils étaient en lutte pour la dixième place. Seulement, le pilote Mercedes a perdu l'arrière à l'approche du virage 7, et bien qu'il ait réussi à rattraper sa glissade il a heurté Bird à la corde, l'Anglais touchant ensuite Oliver Rowland.

Cet accident a éliminé de Vries et Bird, alors que Rowland a pu rallier l'arrivée en conservant sa neuvième place, avant toutefois de chuter au 16e rang en raison d'une pénalité de dix secondes consécutive, elle, à un accrochage avec Nick Cassidy.

"Je pense que c'était un peu un incident de course", a réagi Nyck de Vries auprès de Motorsport.com. "Nous devons tous les deux reconnaître que nous avions très envie d'attaquer et de défendre notre position."

Lire aussi :

Sam Bird a quant à lui expliqué qu'en raison d'une erreur de son équipe, il n'était pas certain du nombre de tours restant à parcourir, ce qui, selon de Vries, a joué un rôle dans cet accrochage. "Sam n'était pas bien informé du nombre de tours restants. Il levait le pied extrêmement tôt [dans les virages]... Vraiment extrêmement tôt. Je ne sais pas trop s'ils étaient en train de réfléchir, mais au minimum c'était mal communiqué. Cela m'a donné l'espoir d'avoir des opportunités, mais ça s'est fini dans les larmes", a-t-il regretté, alors que Ian James, directeur du team Mercedes, a expliqué à Motorsport.com que son pilote était "dégoûté".

Bird a quant à lui reçu une amende de 2500 euros pour être sorti de sa voiture sans y avoir été autorisé. Il en est quitte également pour une main enflée, après avoir heurté son volant dans le choc. "Honnêtement, je ne suis pas tout à fait sûr [de ce qui s'est passé]. Nous avons fait une erreur sur le nombre de tours restants, ce qui m'a vraiment mis en difficulté. Ensuite, en haut de la colline, il s'est passé ce qui s'est passé, quoi que ce soit. Je n'en suis pas tout à fait sûr. On dirait que j'ai bloqué les roues, et Nyck encore plus. Il faut que je voie [si je vais bien] car ma main est enflée", a déclaré l'Anglais, toujours leader du championnat devant son coéquipier, Mitch Evans.

"Sam a un peu cogné sa main en tapant le volant. La vitesse à laquelle ils se sont rapprochés était vraiment élevée. Nyck semble avoir perdu le contrôle sur la bosse, ou bien il a eu un problème de freins", a expliqué James Barclay, directeur du team Jaguar Racing. "Nous avons été plutôt chanceux, en fait. Cela aurait pu faire bien plus de dégâts. Ce n'était pas volontaire. Nyck a clairement fait une erreur ou une faute, ou bien quelque chose s'est mal passé parce que c'était quelque chose d'inhabituel."

partages
commentaires

Voir aussi :

Di Grassi dénonce "une manœuvre incroyablement stupide" de Buemi

Article précédent

Di Grassi dénonce "une manœuvre incroyablement stupide" de Buemi

Article suivant

Mécontent de sa pénalité, Rowland rejette la faute sur Cassidy

Mécontent de sa pénalité, Rowland rejette la faute sur Cassidy
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Rome II
Pilotes Sam Bird , Nyck de Vries
Équipes Mercedes , Jaguar Racing
Auteur Matt Kew