Di Grassi dénonce "une manœuvre incroyablement stupide" de Buemi

Pris dans un accrochage avec Sébastien Buemi lors de la deuxième course de l'E-Prix de Rome, Lucas di Grassi n'a pas mâché ses mots à l'encontre du pilote suisse.

Di Grassi dénonce "une manœuvre incroyablement stupide" de Buemi

Lucas di Grassi est en colère. Miné par un double zéro pointé à Rome ce week-end, le pilote Audi a vertement critiqué Sébastien Buemi pour la manœuvre qui l'a fait sortir de la piste ce dimanche lors de la deuxième course. Au septième tour, les deux hommes étaient à la lutte pour la septième place quand ils se sont percutés à l'approche du virage 7. Le Brésilien a perdu le contrôle de sa monoplace et a tiré tout droit dans le mur, avant de s'immobiliser, suspension cassée.

Lire aussi :

À l'issue de l'épreuve, les commissaires ont infligé une pénalité de cinq secondes à Buemi, qui a ainsi chuté de la septième à la dixième place finale. Une décision qui n'a pas vraiment calmé l'ire d'un Di Grassi déjà frustré la veille par un abandon, cette fois sur défaillance mécanique alors qu'il était en tête. "Ce n'est pas mon point de vue ou le point de vue de quiconque", fulmine Di Grassi au micro de Motorsport.com. "C'est le point de vue du règlement et des commissaires. Buemi a pris une pénalité. C'était une manœuvre incroyablement stupide."

"Il était tout simplement lent", insiste-t-il. "Il a été lent tout le week-end, et il l'était aussi dans cette course. Je faisais ma course normalement. Il avait le mode attaque. Il essayait de me redoubler. Franchement, il aurait pu me dépasser. Nous avions encore toute la course à faire, il n'y avait pas d'urgence à le faire. Il a décidé de changer, d'aller de l'intérieur vers l'extérieur au dernier moment. Il a fini par toucher l'arrière de ma voiture, et ça a mis fin à ma course comme à la sienne. C'est dommage."

 

La vision de cet incident n'est toutefois pas du tout partagée par Buemi, qui estime également que la décision des commissaires à son encontre est sévère pour ce fait de course "malheureux". Le pilote Nissan e.dams considère notamment que Di Grassi s'est défendu tardivement et ne lui a pas laissé le temps de réagir.

"J'ai été pénalisé", constate-t-il auprès de Motorsport.com. "Franchement, je ne suis pas vraiment d'accord. C'est comme ça. J'avais le mode attaque, avec beaucoup plus de puissance. Selon moi, il a bougé si tard que je n'ai pas eu le temps de réagir. Ça ne me dérange pas qu'il ferme la porte. Ce n'est pas un problème, je vais de l'autre côté. Mais il m'a laissé penser qu'il n'allait pas fermer la porte. Une fois que j'étais engagé dans le dépassement, il est allé sur la gauche et je l'ai touché au même moment."

Propos recueillis par Matt Kew 

partages
commentaires
La "rédemption" de Stoffel Vandoorne

Article précédent

La "rédemption" de Stoffel Vandoorne

Article suivant

De Vries pénalisé pour une collision avec Bird dans le dernier tour

De Vries pénalisé pour une collision avec Bird dans le dernier tour
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Rome II
Catégorie Course
Pilotes Lucas di Grassi , Sébastien Buemi
Équipes Audi Sport Team Abt , Nissan e.dams
Auteur Basile Davoine