Di Grassi : "Abt mérite de rester en Formule E"

Écarté par Audi suite à sa bourde du Race at Home Challenge, Daniel Abt voit son avenir en Formule E menacé, mais Lucas di Grassi prend la défense de son coéquipier de toujours.

Di Grassi : "Abt mérite de rester en Formule E"

Lucas di Grassi et Daniel Abt sont deux des quatre seuls pilotes à avoir participé aux 63 E-Prix de l'Histoire de la Formule E, de surcroît toujours en tant que coéquipiers au sein de l'écurie Audi Sport Abt Schaeffler, mais c'en est fini de leur duo. Daniel Abt a en effet vu son contrat résilié avec effet immédiat après avoir proposé à un simracer de prendre sa place pour une course virtuelle à but caritatif en Formule E.

Lire aussi :

Accusé d'avoir triché, l'Allemand s'en est défendu et a affirmé qu'il voulait réaliser une sorte de happening. Cependant, Audi a jugé cet acte intolérable et a mis un terme à sa collaboration avec son pilote, au grand dam de Lucas di Grassi.

"Daniel va vraiment me manquer dans l'équipe", déclare le Brésilien pour Motorsport.com. "Je pense qu'il a le talent et les aptitudes pour être sur la grille de Formule E et quand même avoir de bons résultats. Nous étions à un stade différent de nos carrières lorsque nous nous sommes rencontrés et avons commencé à courir en Formule E. Daniel venait de Formule 2 [alors GP2, ndlr], je venais d'Endurance après être passé par la F1. J'ai sept ans de plus, donc j'étais plus expérimenté et il a beaucoup appris de moi."

"Il est devenu un très bon pilote en courant avec nous, il mérite vraiment de rester sur la grille de Formule E en tant que pilote, et je pense que les gens ont sous-estimé ses capacités. Il est très talentueux, très rapide, et ces dernières années je l'ai trouvé extrêmement compétitif. Il faut vraiment qu'il soit là."

Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE06, Lucas Di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE06

Auteur de deux pole positions et deux victoires, Abt a effectivement obtenu de bien meilleurs résultats lors des saisons 4 et 5 par rapport à ses premières campagnes dans la discipline, mais les cinq premières courses de 2019-20 s'étaient particulièrement mal passées pour lui, avec seulement huit points à son compteur.

  Di Grassi (S1-S3) Abt (S1-S3) Di Grassi (S4-S5) Abt (S4-S5) Di Grassi (S6) Abt (S6)
Victoires 6 0 4 2 0 0
Podiums 20 4 10 6 1 0
Points 467 (14,15/course) 167 (5,06/c) 252 (10,08/c) 215 (8,60/c) 38 (7,60/c) 8 (1,60/c)

Si di Grassi reconnaît que les deux pilotes ont eu "des hauts et des bas, comme n'importe quel mariage", ils avaient néanmoins "développé une bonne relation" malgré l'inquiétude que pouvait légitimement entretenir le Brésilien au sein d'une équipe gérée par Abt Sportsline (structure menée par le père de Daniel Abt, Hans-Jürgen) lors des trois premières saisons – par la suite, elle est devenue l'écurie d'usine Audi.

"Quand j'ai rejoint l'équipe, je craignais un peu qu'il soit favorisé à cause de son nom", indique di Grassi. "Mais même quand c'était entièrement géré par Abt, l'équipe se comportait de manière très professionnelle et l'objectif principal était de gagner, que ce soit avec moi ou Daniel. Il était un bon coéquipier, nous n'avons jamais eu de grosse dispute au sein de l'équipe."

Lire aussi :

Il reste à savoir qui va remplacer Abt chez Audi. Les candidats à ce baquet pourraient être nombreux, compte tenu du retrait imminent de la marque aux anneaux du DTM. Pour la saison prochaine, une option évidente serait Nico Müller, qui a été pilote de réserve Audi pendant deux ans et court désormais chez Dragon ; sa titularisation avait déjà été envisagée pour la saison 2019-20, mais Abt lui avait finalement été préféré.

Pour conclure la saison à la place de l'Allemand, c'est René Rast qui part favori, lui qui avait participé à l'E-Prix de Berlin 2016 avec Team Aguri. Rast va tester avec Audi au Lausitzring en juillet et espérera que les calendriers 2020 du DTM et de la Formule E soient compatibles, d'autant que cela représente pour lui une véritable opportunité de trouver un nouveau programme à temps plein s'il réalise des performances convaincantes.

Propos recueillis par James Newbold

partages
commentaires
Wehrlein quitte Mahindra avec effet immédiat

Article précédent

Wehrlein quitte Mahindra avec effet immédiat

Article suivant

Six courses en neuf jours pour conclure la saison à Berlin !

Six courses en neuf jours pour conclure la saison à Berlin !
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021