DS Techeetah a demandé une sanction plus sévère pour Bird

DS Techeetah a fait appel de la pénalité de cinq secondes infligée à Sam Bird pour l'accrochage qui a coûté la victoire de l'E-Prix de Hong Kong à André Lotterer, sans succès.

DS Techeetah a demandé une sanction plus sévère pour Bird

André Lotterer est passé très près de sa première victoire en Formule E ce dimanche, menant l'E-Prix de Hong Kong pendant 27 tours, mais son duel de longue haleine avec son poursuivant Sam Bird a tourné au vinaigre.

Lire aussi :

Bird a imposé une pression non négligeable à son rival pour lui prendre la tête de la course et, dans l'avant-dernier tour, l'a légèrement percuté par l'arrière au freinage – suffisamment toutefois pour provoquer une crevaison et priver Lotterer non seulement de la victoire mais aussi des points. Après avoir franchi la ligne d'arrivée en vainqueur, l'Anglais a été pénalisé de cinq secondes et a rétrogradé au sixième rang.

Lire aussi :

Cette sanction n'a pas satisfait l'écurie DS Techeetah, qui a demandé une nouvelle audience auprès des commissaires pour exposer ses arguments. Étaient présents Pedro de la Rosa (conseiller sportif et technique de Techeetah), David Clark (team manager de Techeetah), Leon Price (team manager de Virgin) et Alex Yoong (commissaire pilote ce week-end).

Andre Lotterer, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19, Sam Bird, Envision Virgin Racing, Audi e-tron FE05

DS Techeetah plaide sa cause

Lors de cette audience, Pedro de la Rosa a affirmé que la pénalité infligée à Bird "n'était pas assez sévère", que le pilote Virgin avait touché Lotterer "plusieurs fois avant l'incident", que Lotterer avait "généralement maintenu une trajectoire constante au fil de la course" et n'avait "pas freiné plus tôt au moment de l'incident que lors des tours précédents".

De la Rosa a également souligné que Lotterer était dans son 28e tour en tête et que Bird était donc "conscient des points de freinage et des trajectoires" de la Techeetah qui le précédait. L'Espagnol a ajouté que Lotterer, "en tant que leader de la course, a le droit de choisir la trajectoire de freinage".

L'un des arguments de DS Techeetah est également la pénalité de cinq secondes dont a écopé Jean-Éric Vergne pour son accrochage avec Tom Dillmann : l'écurie franco-chinoise souligne que les deux hommes ont pu continuer la course et affirme qu'elle n'aurait pas fait appel si cela avait été le cas pour Lotterer – bien que ce dernier, dans les faits, ait franchi la ligne d'arrivée à la dernière place.

Les mécaniciens DS Techeetah montrent leur désarroi après l'abandon d'André Lotterer au dernier tour

Virgin se défend

En réponse aux arguments de Pedro de la Rosa, Leon Price a nié que Bird ait percuté Lotterer "régulièrement" lors du reste de la course et a ajouté que la Virgin #2 n'était "pas endommagée, à l'exception des dégâts consécutifs à l'incident en question". Selon Price, Bird était "suffisamment proche pour lancer un dépassement" et a eu le sentiment que Lotterer avait "très légèrement bougé au freinage pour [le] déstabiliser".

Les commissaires avaient pénalisé Bird en partie car Lotterer avait laissé la largeur d'une monoplace à l'intérieur, mais Price a expliqué que Bird "ne voulait pas aller davantage vers la droite car la piste était humide à cet endroit, ce qui aurait pu provoquer un plus gros accident". L'Anglais "a eu le sentiment qu'il était capable de freiner suffisamment pour éviter le contact" et "il n'y avait aucune intention de provoquer l'incident".

Alors que DS Techeetah, par la voix de Pedro de la Rosa, a déclaré son inquiétude de voir les accrochages se multiplier dans le championnat tout électrique, Leon Price a renchéri que "les contacts sont généralement considérés comme faisant partie de la Formule E, les voitures plus grosses et les pistes étroites y contribuant" et que "si tous les contacts étaient éradiqués en course, cela résulterait probablement en des dépassements largement moins nombreux".

Par ailleurs, Price a trouvé la pénalité de Bird "sévère par rapport à d'autres incidents similaires" cette saison, les deux parties se trouvant en désaccord quant à savoir si les conséquences de l'incident doivent être prises en compte pour décider de la pénalité.

Sam Bird, Envision Virgin Racing

Les commissaires restent inflexibles

Les commissaires ont finalement décidé à 23h40 (heure locale) de maintenir leur décision initiale, jugeant qu'il n'y avait "aucun élément nouveau" en faveur d'une pénalité plus sévère pour Bird, et ont réaffirmé que les incidents étaient jugés sans prendre en compte les conséquences.

Lire aussi :

Ils ont également lancé un avertissement : "La possibilité de protester contre les résultats provisoires ne doit pas être utilisée par un concurrent afin de contourner la réglementation selon laquelle certaines pénalités ne sont pas sujettes à appel". C'était le cas de cette pénalité de cinq secondes infligée à Bird. Dans tous les cas, DS Techeetah n'aurait marqué aucun point, Vergne et Lotterer s'étant classés 13e et 14e.

partages
commentaires
Championnat - Le top 4 en deux points !

Article précédent

Championnat - Le top 4 en deux points !

Article suivant

Leader, Rowland a activé le Full Course Yellow par mégarde

Leader, Rowland a activé le Full Course Yellow par mégarde
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020