Félix da Costa remercie Vergne de l'avoir aidé à être Champion

partages
commentaires
Félix da Costa remercie Vergne de l'avoir aidé à être Champion
Par :

António Félix da Costa n'est pas ingrat. Le nouveau Champion de Formule E salue l'aide non négligeable que lui a apporté son coéquipier Jean-Éric Vergne depuis qu'il a rejoint DS Techeetah.

Que Jean-Éric Vergne soit un coéquipier idéal n'est pas nouveau. Déjà, lors des deux saisons précédentes, André Lotterer chantait ses louanges, l'approche très collaborative de Vergne ayant grandement facilité l'intégration à la Formule E du triple vainqueur des 24 Heures du Mans. Lotterer parti chez Porsche, le Français a eu affaire à un nouveau partenaire en la personne d'António Félix da Costa pour la saison 2019-20.

Lire aussi :

La situation n'était pas simple. Le contrat du Portugais avec BMW l'a empêché de commencer à travailler avec DS Techeetah jusqu'au mois d'octobre dernier. D'où un premier week-end plutôt compliqué à Riyad, avec une 14e et une dixième place en course, malgré un meilleur temps de la phase de groupes en qualifications, déjà signe du potentiel présent.

Par la suite, Félix da Costa a véritablement pris son envol. À Santiago, il a perdu la victoire dans le dernier tour face à Maximilian Günther, puis il a signé une nouvelle deuxième place à Mexico. Vainqueur à Marrakech, il s'est ensuite montré dominateur lors des quatre courses déjà disputées à l'E-Prix de Berlin, avec deux succès, une quatrième place et une seconde position. Tout cela alors qu'il a dû composer avec les conditions précaires du Groupe 1 des qualifications lors des cinq dernières manches en date, signant le meilleur chrono de cette poule à quatre reprises, avec une série de trois pole positions consécutives à la clé.

Interrogé par Motorsport.com sur les qualités qui rendent Félix da Costa redoutable, un Vergne très beau joueur répond : "Manifestement, il a toutes les qualités requises pour être Champion. Il a fait une saison fantastique, il est sur cette lancée qu'il a su conserver course après course. J'ai connu la même lancée il y a deux ans : quand on a un tel élan, on est intouchable, on est très compétitif."

"C'est ce qui est arrivé à António cette année. Il n'a pas fait d'erreurs, nous avons tiré l'équipe vers le haut ensemble pour avoir une meilleure voiture. Nous avions toujours de nouvelles évolutions, des améliorations qui nous ont permis d'être toujours au sommet de notre forme. Un énorme bravo à lui, je suis très fier de l'avoir dans l'équipe. Je me rappelle l'an dernier au Mans, quand je suis venu le voir [pour lui demander s'il aimerait rejoindre Techeetah]. Qu'un coéquipier me vainque ainsi me convient, je ne suis pas amer. Je suis très content de lui céder mon trophée, car il le mérite pleinement."

Jean-Eric Vergne, DS Techeetah, Antonio Felix da Costa, DS Techeetah

Félix da Costa, lui, pense déjà à l'avenir, mais ne manque pas de remercier son coéquipier de l'aide qu'il lui a apportée, lui permettant de remporter ce titre. "Il faut le refaire l'an prochain !" s'exclame-t-il. "[Vergne] l'a fait deux fois, et il est redoutable. C'est lui qui m'a aidé à m'intégrer dans la voiture et dans l'équipe, à devenir un meilleur pilote, une meilleure personne. Il faut une belle personnalité pour se comporter ainsi. Aujourd'hui, nous avons couru en équipe, comme cela devrait être. J'en suis très fier. Quant à l'avenir, il reste deux courses. Nous allons continuer, ajouter des points à notre compteur, et l'an prochain, tenter de recommencer."

"Comme l'a dit JEV, parfois, un athlète est sur une telle lancée que tout vient à lui et qu'il ne peut rien faire de mal. J'ai connu ça par le passé, mais j'ai aussi connu la situation opposée, où tout ce qui peut foirer foire. Je sais que ces moments ne vont pas durer pour toujours. Je vais m'appuyer dessus autant que possible, et quand nous serons battus, nous essaierons de revenir avec force comme l'a fait JEV après les deux premiers meetings [avec quatre top 4 en six courses, ndlr]. C'est impressionnant comme ce gars a rebondi. Cela montre à quel point nous avons une équipe géniale derrière nous."

Les statistiques dont jouit Félix da Costa donnent en tout cas le vertige, avec ces six arrivées dans le top 2 sur les sept dernières manches en date. Pour l'instant, le pilote DS Techeetah dispose de la meilleure moyenne de points par course sur une saison de l'Histoire de la Formule E, bien qu'il reste deux épreuves à disputer en 2019-20.

Saison Champion Écurie Points Courses Points/course
2014-15 Brazil Nelson Piquet Jr NextEV TCR 144 11 13,09
2015-16 Switzerland Sébastien Buemi Renault e.dams 155 10 15,50
2016-17 Brazil Lucas di Grassi Audi Sport Abt Schaeffler 181 12 15,08
2017-18 France Jean-Éric Vergne Techeetah 198 12 16,50
2018-19 France Jean-Éric Vergne DS Techeetah 136 13 10,46
2019-20 Portugal António Félix da Costa DS Techeetah 156 9 17,33

L'euphorie de la victoire est d'autant plus belle que Félix da Costa a véritablement mangé son pain noir lors des quatre premières saisons de Formule E. Au sein des peu compétitives écuries Aguri (l'ancêtre de Techeetah) et Andretti, il n'avait signé qu'un podium en 41 courses, en l'occurrence sa victoire à l'E-Prix de Buenos Aires 2015. L'implication accrue de BMW chez Andretti à partir de la saison dernière lui a néanmoins profité, et chez DS Techeetah, il a véritablement pris son envol.

Antonio Felix da Costa, DS Techeetah, célèbre sur le podium après avoir gagné la course

Lorsque nous lui demandons s'il y a des choses qu'il aurait pu mieux faire depuis le début de sa carrière en FE, l'intéressé répond : "Je n'ai pas été malchanceux, mais je me suis retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment à plusieurs reprises. En rejoignant la Formule E, je n'ai pas vraiment pris les bonnes décisions, surtout pour la saison 2 : j'ai failli rejoindre une très bonne équipe mais ça ne s'est pas fait. J'ai perdu mon élan, certaines choses ont mal tourné, cela m'a retardé sur mon chemin vers les avant-postes."

"Les choses se produisent pour une raison en ce monde, et j'estime que tous ces temps difficiles ont fait de moi un meilleur pilote. Je suis capable de me battre à l'avant, je suis capable de me battre au milieu du peloton. Je suis reconnaissant de tous ces moments." La reconnaissance, mot-clé emblématique de celui qui, une fois sacré, a promptement remercié Red Bull (dont il était le protégé en formules de promotion) et BMW (avec qui il a couru en DTM, en Endurance et en FE) de la confiance et des opportunités qu'ils lui ont accordées.

Vergne vainqueur, Félix da Costa nouveau Champion !

Article précédent

Vergne vainqueur, Félix da Costa nouveau Champion !

Article suivant

Félix da Costa : "La F1, ce n'est plus pour moi"

Félix da Costa : "La F1, ce n'est plus pour moi"
Charger les commentaires