Vergne vainqueur, Félix da Costa nouveau Champion !

Triomphe pour DS Techeetah ! L'écurie chinoise motorisée par le constructeur français signe le doublé à l'E-Prix de Berlin, Jean-Éric Vergne devant António Félix da Costa, avec le titre des pilotes pour le Portugais.

Vergne vainqueur, Félix da Costa nouveau Champion !

DS Techeetah monopolisait la première ligne de la grille pour cette quatrième course à Berlin, avec Jean-Éric Vergne devant António Félix da Costa, puis les Nissan e.dams d'Oliver Rowland et Sébastien Buemi. Félix da Costa abordait cette course avec 68 points d'avance sur Maximilian Günther, l'homme qui l'a remplacé chez BMW ; il lui fallait 60 points d'avance pour être titré dès aujourd'hui, et une deuxième place lui suffisait donc dans la quasi-intégralité des cas de figure, l'exception étant celui où Günther ferait le meilleur tour en course. Le pilote BMW n'était que 20e sur la grille...

Günther se crashe

... et s'est accidenté dès le premier tour en percutant violemment la NIO d'Oliver Turvey, alors que la hiérarchie ne changeait pas à l'avant du peloton ! La course a été neutralisée par le Safety Car pendant cinq minutes. Cet incident (qui va d'ailleurs coûter à Günther trois places sur la grille pour la course suivante) faisait les affaires de Félix da Costa. Ce dernier n'avait plus besoin que d'un top 5 pour être couronné, son principal rival étant désormais Lucas di Grassi... qui n'occupait que la dixième place.

 

Lors des premiers tours suivant la neutralisation, un peloton très compact composé de Vergne, Félix da Costa, Rowland, Buemi, de Vries, Lynn, Massa et Rast a continué de mener l'épreuve. Rast a d'ailleurs été le premier à activer le mode attaque, rapidement imité par Lynn et Massa, puis par de Vries.

Félix da Costa double Vergne

C'est alors qu'il s'est mis à pleuvoir sur Berlin ! Bien évidemment, les Formule E toujours équipées de pneus rainurés n'ont pas été trop perturbés par ces gouttes. Rowland et Buemi ont adopté l'attack mode à leur tour, passant des troisième et quatrième positions aux quatrième et sixième, au profit de Lynn et de Vries. Au passage suivant, les DS Techeetah ont fait de même... et si Vergne a conservé la tête, Félix da Costa s'est retrouvé quatrième derrière Rowland et Lynn ! Le pilote Mahindra a toutefois perdu plusieurs places dans les instants qui ont suivi.

La première salve d'utilisations du mode attaque a en tout cas débouché sur une hiérarchie similaire, avec les DS Techeetah en tête devant les Nissan e.dams de Rowland et Buemi. Simplement, Vergne a cédé la tête à Félix da Costa pour l'aider à remporter le titre.

Le top 6 restait serré avec de Vries et Lynn au bout de ce groupe, avant que l'Anglais n'active le mode attaque pour la deuxième fois, imité par le Néerlandais au tour suivant, puis par les Nissan e.dams, et enfin par les DS Techeetah.

Ainsi, avec 10 minutes + 1 tour restant au compteur, Félix da Costa continuait de mener juste devant Vergne, les DS Techeetah une seconde et demie devant un trio composé de Rowland, Buemi et de Vries. Di Grassi, lui, réalisait une belle remontée et était désormais sixième, après s'être élancé 12e. Lynn, en revanche, poursuivait sa descente aux enfers, dépassé en même temps par Massa et Evans.

Vergne repasse Félix da Costa

C'est alors que Félix da Costa a laissé Vergne récupérer la première place, tandis que le trio derrière eux faisait la jonction. Buemi a fait l'intérieur à Rowland, permettant aux DS Techeetah de reprendre une petite marge. Un freinage audacieux a ensuite permis à De Vries de prendre la quatrième place au dernier tour.

DS Techeetah a en tout cas signé le doublé lors de cette course, avec Vergne devant Félix da Costa, qui succède à Nelson Piquet Jr, Sébastien Buemi, Lucas di Grassi et Vergne au palmarès de la Formule E ! Buemi étant troisième, nous avons ainsi un podium de Champions.

Le top 10 est complété par de Vries, Rowland, di Grassi, Evans, Lotterer, Lynn et Massa. À noter que Robin Frijns n'a pas pris le départ, victime d'un problème technique. Deux dernières courses concluront la saison 2019-20 mercredi et jeudi, toujours à Berlin, sur un tracé alternatif.

Germany E-Prix de Berlin 2020 - Quatrième manche

partages
commentaires
Günther remporte son duel avec Vergne pour la victoire

Article précédent

Günther remporte son duel avec Vergne pour la victoire

Article suivant

Félix da Costa remercie Vergne de l'avoir aidé à être Champion

Félix da Costa remercie Vergne de l'avoir aidé à être Champion
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020