Di Grassi trouve refuge chez Venturi à la place de Nato

Lucas di Grassi va pouvoir continuer sa carrière en Formule E malgré le départ d'Audi, ayant décroché le second baquet Venturi.

Di Grassi trouve refuge chez Venturi à la place de Nato

Norman Nato a beau avoir fini la saison de Formule E en fanfare avec une quatrième place puis une victoire à Berlin, ça n'aura pas suffi. Le Français, 18e du championnat à seulement 45 points du titre, n'est pas conservé par Venturi pour la campagne à venir, lui qui a pourtant montré son potentiel et perdu deux podiums à cause de sanctions : une disqualification à Rome pour avoir consommé trop d'énergie et une pénalité de cinq secondes à Valence après un accrochage avec Alex Lynn.

Lire aussi :

Il faut dire qu'une pointure était sur le marché des transferts, à la suite du départ d'Audi du championnat tout électrique et de la disparition de l'écurie Abt associée, qui n'a pu trouver un accord pour se maintenir dans la discipline. Lucas di Grassi, champion 2016-17, recordman du nombre de podiums (35) et de points (883) en Formule E, va rejoindre Venturi aux côtés d'Edoardo Mortara. Ce dernier a arraché le titre honorifique de vice-champion la saison dernière malgré seulement sept arrivées dans les points en 15 épreuves, et avec tout juste six unités d'avance... sur la huitième place.

"La saison dernière, nous avons démontré que nous avions un package compétitif", déclare la directrice d'équipe Susie Wolff. "Il y a eu de nombreux temps forts au fil de la saison, qui a commencé par un podium et fini par une victoire. Edo a montré à tout le monde ce que nous avons toujours su : qu'il est un candidat au titre mondial."

"[Lucas et lui] vont se pousser dans leurs retranchements et tirer notre équipe vers le haut. Que les deux voitures marquent des points à chaque course est essentiel pour nous au championnat des équipes, et avec notre nouveau duo de pilotes, on peut être optimiste pour beaucoup de choses."

Le deuxième Edoardo Mortara, Venturi Racing, le vainqueur Lucas Di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, sur le podium

Ce sera un nouveau défi pour Di Grassi, qui est l'un des deux seuls pilotes avec Sam Bird à avoir participé aux 84 courses tenues depuis la création de la Formule E, de surcroît avec la même écurie, Audi Sport Abt Schaeffler. Le Brésilien de 37 ans va désormais tenter de hisser vers de nouveaux sommets une écurie Venturi qui n'a gagné que trois courses en FE, dont deux la saison dernière.

"Quiconque me connaît sait combien j'ai l'esprit de compétition", affirme Di Grassi. "C'est essentiel pour moi de courir pour une équipe qui, je le sais, peut se battre à l'avant et vraiment jouer le championnat. [Venturi] était très, très performant la saison dernière. On voit que l'équipe a beaucoup progressé ces dernières années. L'élan est vraiment là, et ils se sont clairement améliorés dans tous les domaines."

"Edo a fait une saison fantastique, vraiment solide, il s'est battu pour le titre jusqu'à la toute fin et il y a eu beaucoup de fois dans la saison où je me suis battu avec les deux Venturi et j'ai pu voir combien elles étaient compétitives", ajoute celui qui a été rejoint sur le podium par Mortara à l'occasion de ses deux victoires en saison 7.

Quant à Nato, il va au moins poursuivre sa carrière en Endurance, engagé en FIA WEC dans la catégorie LMP2 avec Realteam Racing. Il pourrait également retrouver son rôle de pilote de réserve Venturi mais aussi discuter avec d'autres équipes pour trouver un volant de titulaire.

partages
commentaires
Oliver Rowland remplace Alex Lynn chez Mahindra
Article précédent

Oliver Rowland remplace Alex Lynn chez Mahindra

Article suivant

Devenez modérateur sur les commentaires des articles Motorsport.com !

Devenez modérateur sur les commentaires des articles Motorsport.com !
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021