Piquet et Vergne en désaccord sur leur crash

Nelson Piquet Jr et Jean-Éric Vergne n'ont pas la même interprétation de l'accident qui a provoqué un long drapeau rouge à l'E-Prix de Mexico.

Piquet et Vergne en désaccord sur leur crash

Jean-Éric Vergne et Nelson Piquet Jr étaient à la lutte pour la huitième place au troisième tour de course lorsque le Brésilien a lancé une attaque par l'intérieur dans la seconde chicane. Son rival a toutefois fermé la porte et freiné plus tôt, ce qui a engendré une collision dans laquelle la Jaguar a décollé sur la DS Techeetah et a heurté la BMW d'Alexander Sims avant de finalement s'immobiliser.

Lire aussi :

"JEV avait l'air d'économiser déjà beaucoup d'énergie à ce stade de la course", estime Piquet pour Motorsport.com. "J'ai même cru qu'il avait un problème, donc j'ai pris l'intérieur, il a commencé à fermer la porte et j'étais vraiment prêt à m'engager dans ce virage, à freiner à l'intérieur et à doubler. Mais il a ralenti très tôt à cet endroit. Quand c'est arrivé, j'étais certain qu'il avait fermé la porte beaucoup trop tôt."

"Mais j'ai regardé la vidéo, et je ne vais pas rejeter la faute sur lui à 100%. Certes, c'était agressif, j'étais en train de lancer ma manœuvre, mais quand un pilote commence à défendre, on s'attend à ce qu'il freine tard, pas à ce qu'il freine au même endroit que s'il était en train de gérer l'énergie. Cela m'a donc clairement pris par surprise. Il fermait la porte, j'ai cru qu'il allait freiner plus tard et il a freiné bien trop tôt. Quand je l'ai percuté, j'étais encore en train d'accélérer, en gros."

Nelson Piquet Jr., Panasonic Jaguar Racing
Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19

Quant à Vergne, il juge à notre micro ne pas avoir freiné trop tôt : "J'ai fermé la porte et j'ai gardé ma trajectoire. Je n'ai rien fait de mal, j'ai freiné au même endroit que d'habitude et il a juste décollé sur moi. Je ne sais pas ce qu'il a pensé – peut-être qu'il n'a pas vu le virage parce qu'il était complètement à l'intérieur. Il a extrêmement mal jugé le freinage. Je ne veux pas critiquer Nelson, je suis juste content qu'il aille bien, car c'était un gros crash. Mais c'était évitable."

Lire aussi :

La carrosserie de la DS E-Tense FE 19 était endommagée au niveau du côté droit, mais Techeetah est parvenu à effectuer les réparations nécessaires lors de l'interruption consécutive à l'accident, qui a duré près d'une demi-heure.

"Les mécaniciens ont fait un excellent travail pour réparer la voiture à temps", se félicite Vergne. "Ensuite, c'était vraiment positif, je me suis bien amusé. La voiture ne pointait pas toujours dans la bonne direction mais elle restait conduisible, et c'était bien de se battre contre tous les autres et de devoir attaquer à la limite."

Le Français a ensuite occupé la dixième place pendant un long moment avant d'être envoyé en tête-à-queue par un accrochage avec l'autre pilote Jaguar, Mitch Evans. Ce dernier n'a pas pénalisé, au grand dam de Vergne, qui a tweeté hier soir : "Ce que j'ai appris de la course d'aujourd'hui : on peut dépasser sous Full Course Yellow, on peut percuter et envoyer un autre pilote en tête-à-queue sans être pénalisé, et on peut aussi décoller. Je crois que l'heure du changement est arrivée." Ce tweet a ensuite été supprimé par celui qui occupe désormais la huitième place du championnat.

Propos recueillis par Alex Kalinauckas et Tom Errington

Jean-Eric Vergne, DS TECHEETAH, DS E-Tense FE19 devant Mitch Evans, Panasonic Jaguar Racing, Jaguar I-Type 3

partages
commentaires
Championnat - D'Ambrosio reprend l'avantage
Article précédent

Championnat - D'Ambrosio reprend l'avantage

Article suivant

Nasr sera absent à l'E-Prix de Rome

Nasr sera absent à l'E-Prix de Rome
Charger les commentaires
Pourquoi gagner en Formule E est plus dur qu'en F2 Prime

Pourquoi gagner en Formule E est plus dur qu'en F2

La saison 2021 de Formule E, imprévisible, est restée très ouverte jusqu'à la dernière course. Sacré Champion du monde, Nyck de Vries explique pourquoi sa conquête du titre a été très différente de sa campagne victorieuse en Formule 2 lors de la saison 2019.

Formule E
7 déc. 2021
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021