Touché dans son accident avec Piquet, Vergne s'inquiète pour Paris

Jean-Éric Vergne s'est blessé à la main droite lors de l'ePrix de Monaco, où il s'est accroché avec Nelson Piquet Jr.

Les deux pilotes n'ont pas pu s'éviter, alors qu'ils se battaient pour la troisième place peu avant la mi-course, samedi après-midi. À l'épingle du port, Jean-Éric Vergne a tenté de passer par l'extérieur sur Nelson Piquet Jr, dont le nez de la monoplace a heurté le pilote Techeetah. Contraint d'aller heurter les barrières sur sa gauche, Vergne a dû abandonner, tandis que Piquet a réussi à terminer la course en quatrième position.

Vergne s'est blessé à la main droite dans cet accident, se plaignant de ne pas pouvoir la bouger correctement. Des examens radiologiques lui permettront d'en savoir plus. "Il a détruit ma course, mais peut-être aussi la prochaine à Paris", a expliqué Vergne à Motorsport.com. "Je vais tout faire pour être opérationnel pour Paris, mais quand on est blessé, on ne sait jamais ce qui se passe au niveau du corps humain."

Le Français a également donné sa version des faits quant à l'accrochage avec le pilote de l'équipe NextEV. "Ce n'est pas mon point de vue, c'est ce qui s'est passé, c'est un fait. Je n'exagère rien", a-t-il prévenu. "Je l'ai doublé au freinage et il a totalement raté son freinage, utilisant ma voiture pour s'arrêter et tourner. J'ai reçu deux gros chocs au milieu du virage, et nous étions côte à côte à la sortie. Il m'a écrasé à l'extérieur et j'ai terminé dans le mur, me blessant à la main."

"Nous n'avons pas discuté. J'espère qu'il regrette, car il ne peut pas se cacher. Je n'essaie pas de me protéger, ce qui s'est passé était assez évident."

Pour Nelson Piquet, il s'agit pourtant d'un incident de course, même s'il s'attendait à ce que son concurrent lui rejette la faute. "JEV est habituellement un garçon agressif, solide, il ne prend pas de risques, il aime repousser les limites", a-t-il confié. "J'ai pensé qu'il n'insisterait pas, car je n'allais clairement pas le laisser passer à l'extérieur, et il a tourné sur moi. Après avoir tourné, la voiture est partie, ça l'a touché, et nous étions bloqués l'un contre l'autre alors que le mur revenait à cet endroit. J'ai eu la chance de m'en tirer."

"C'est dommage. Je déteste que ça soit arrivé avec lui, et je déteste ce genre de situation. Je n'aime pas les mauvais sentiments, et je suis sûr qu'il est très en colère, qu'il pense que je l'ai fait intentionnellement, mais je défendais simplement ma position."

Propos recueillis par Scott Mitchell

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Événement ePrix de Monaco
Sous-évènement Course
Circuit Monte Carlo
Pilotes Nelson Piquet Jr. , Jean-Éric Vergne
Type d'article Actualités
Tags accident, blessure