Wolff : Mercedes reste mais la Formule E doit réagir

Alors qu'Audi et BMW ont annoncé leur retrait de la Formule E, Mercedes réaffirme son engagement dans le championnat.

Wolff : Mercedes reste mais la Formule E doit réagir

En trois jours, la Formule E vient de perdre deux constructeurs, Audi et BMW, qui s'en iront à l'issue de la saison 2020-21. Pour la première fois de sa courte existence, le championnat tout électrique fait face à une dynamique de départs, nécessitant selon Toto Wolff une évidente remise en cause. Directeur des activités sportives de Mercedes, l'Autrichien rassure quant à la présence de la firme à l'étoile pour les années à venir mais insiste sur le travail qui va devoir être mené après ces deux annonces qui font office de sérieux avertissement.

"Je pense que la Formule E est en position de force sur son créneau, et qu'elle peut clairement s'en épanouir", explique Toto Wolff à Motorsport.com. "Nous resterons impliqués tant que le cadre de la future réglementation, financière et technique, restera attractif pour Mercedes. Je pense que le fait que BMW parte ne veut pas dire qu'Andretti s'en va, et le fait qu'Audi parte ne veut pas dire que son équipe disparaît. Nous allons tirer les leçons et renforcer les choses. Il y a toujours un avantage à tirer de moments comme celui-ci. Ces situations sont là pour améliorer le championnat, améliorer le spectacle."

Lire aussi :

Parmi les pistes à étudier, Toto Wolff suggère une mise en place plus rapide que prévu du plafond budgétaire déjà envisagé pour la saison 2022-23, date à laquelle la troisième génération de monoplaces électriques, baptisée Gen3, fera son arrivée.

"C'est une situation qui doit être comprise par la Formule E", insiste-t-il. "Nous devons accélérer les discussions autour du plafonnement budgétaire afin de rendre ça plus viable financièrement. Nous devons discuter de la distribution des revenus. Et nous devons discuter de la stabilité réglementaire. Tout ceci est sur la table, et c'est important pour nous tous."

En annonçant leur retrait, Audi et BMW ont notamment fait allusion à l'absence de transfert technologique évident entre la Formule E et l'industrie de l'automobile de route. Sur ce point, Mercedes ne partage pas la même vision et croit toujours à la pertinence de son programme.

"Courir en sport automobile et en Formule E vous fait toujours apprendre quelque chose, car cela vous offre un laboratoire plus rapide pour l'industrie", estime Toto Wolff. "Il n'y a pas que le transfert de technologie. Il y a aussi la performance sous pression, l'esprit d'équipe, et le fait d'affronter les meilleurs. Il y a bien sûr une part de divertissement, mais nous construisons des voitures de série et des voitures de course. Cela fait partie de notre ADN. Devant ce genre de décisions, il y a toujours une sorte de piqûre de rappel pour un championnat."

"La Formule E attire un public totalement différent de la Formule 1. Ce n'est peut-être pas une compétition de course à l'état pur comme la Formule 1, et il est certain qu'elle n'a pas l'attrait mondial ni les audiences internationales qu'a la F1, mais la FE a sa place. Elle représente la mobilité électrique. Elle représente le divertissement urbain. Il y a des épreuves avec un format sur un jour, et elle s'est développée comme elle le devait. Il ne faut pas oublier que le championnat n'a que quelques années, par rapport à 70 ans de F1. Nous devons lui donner le temps de grandir. Ceci étant dit, il faut analyser pourquoi BMW et Audi s'en vont. Il faut voir cela comme une opportunité d'apprendre et de progresser."

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
BMW quitte la Formule E à son tour
Article précédent

BMW quitte la Formule E à son tour

Article suivant

Porsche réaffirme son engagement en Formule E

Porsche réaffirme son engagement en Formule E
Charger les commentaires
Pourquoi gagner en Formule E est plus dur qu'en F2 Prime

Pourquoi gagner en Formule E est plus dur qu'en F2

La saison 2021 de Formule E, imprévisible, est restée très ouverte jusqu'à la dernière course. Sacré Champion du monde, Nyck de Vries explique pourquoi sa conquête du titre a été très différente de sa campagne victorieuse en Formule 2 lors de la saison 2019.

Formule E
7 déc. 2021
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021