Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
MotoGP
26 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
27 jours
WEC
C
Algarve
04 avr.
Course dans
29 jours
C
6H de Spa-Francorchamps
01 mai
Course dans
56 jours
Formule E
27 févr.
Événement terminé
10 avr.
Prochain événement dans
35 jours
WRC
26 févr.
Événement terminé
22 avr.
Prochain événement dans
47 jours
WSBK
C
Estoril
07 mai
Prochain événement dans
62 jours
C
Aragón
21 mai
Prochain événement dans
76 jours

Les envies de Button : piloter et engager son équipe au Mans

Bientôt de retour en course au volant d'une GT3, Jenson Button assure qu'il n'en a pas terminé avec le pilotage à haut niveau. Ses ambitions sont également élevées pour l'équipe qu'il dirige.

Les envies de Button : piloter et engager son équipe au Mans

On peut avoir 40 ans passés et se chercher encore ! Retiré de la Formule 1 depuis plusieurs années et la fin de son aventure avec McLaren, Jenson Button a multiplié les expériences dans d'autres disciplines tout en essayant de donner la priorité à sa vie familiale. En quête d'un nouveau défi qui puisse réellement le séduire, après avoir notamment conquis un titre en Super GT au Japon, le Champion du monde 2009 de F1 avoue ne pas être rassasié. Le pilotage lui manque, mais il veut pouvoir s'y consacrer dans un projet qui mobilise toute son attention.

"J'ai quitté la F1 en 2016, c'est fou, ça fait déjà quatre ans", rappelle-t-il dans les colonnes d'Autocar. "J'ai fait deux courses en 2017, l'une à Monaco en F1 et l'autre à Suzuka en Super GT. Et ces deux dernières années j'ai couru en Super GT, ce que j'ai adoré. J'ai l'impression que ça fait dix ans que je n'ai pas piloté alors que ça ne fait que huit mois. Mais c'est difficile de trouver quelque chose qui me plaise et dans quoi je puisse réellement me plonger."

Lire aussi :

En dépit de quelques touches en IndyCar, Button lorgne clairement du côté de l'Endurance. Au départ des 24 Heures du Mans en 2018 avec SMP Racing en LMP1, il a apprécié l'expérience et aimerait la renouveler. "Au Mans, l'âge n'a pas d'importance tant que l'on est encore affamé", assure-t-il. "Je suis toujours en super forme et j'ai faim." Cependant, les opportunités pour renouer avec le Circuit de la Sarthe dans des conditions qui lui conviennent ne sont pas forcément légion. "Le Mans traverse une période étrange", estime Button. "J'adore l'idée de la nouvelle réglementation LMDh, mais ce ne sera pas avant 2022, et quels seront les constructeurs impliqués ? Nous ne le savons pas."

"Je fais énormément de karting", ajoute-t-il. "C'est la seule chose que je puisse faire pour rester alerte, avoir les bons réflexes et rouler avec des gars de 17 ans. Je veux courir, il faut juste trouver la direction à suivre. Il y a eu des opportunités pour faire un test en IndyCar, mais c'est tombé à l'eau à cause de la pandémie. Je serais vraiment intéressé de courir sur les circuits urbains en IndyCar, mais les ovales ce n'est pas trop mon truc. Il y a aussi le GT3, même si je n'en ai jamais piloté, et puis il y a toujours Le Mans."

Le GT3, c'est justement par là que Button va renouer avec la compétition au début du mois prochain. Propriétaire de sa propre équipe avec Chris Buncombe, il a engagé une McLaren 720S supplémentaire pour la manche de Silverstone dans le championnat britannique. Le Jenson Team Rocket RJN continue doucement son évolution, avec des perspectives qui se veulent ambitieuses.

"J'adore l'Endurance, et c'est là que Chris et moi voulons voir l'équipe", insiste Button. "Il n'y est pas uniquement question de rythme pur ou d'un individu seul, c'est un véritable effort collectif. Nous aimerions voir l'équipe courir les 24 Heures du Mans, affronter les meilleurs. Ce doit être un objectif. Pourquoi ne le serait-il pas ? […] J'ai toujours aimé l'idée de diriger une équipe. En voyant son équipe évoluer, on se sent aussi bien que lorsque l'on gagne dans le cockpit, et je n'aurais jamais pensé que ce soit le cas lorsque je courais."

partages
commentaires
L'ACO contraint à des mesures d'économie face au COVID-19

Article précédent

L'ACO contraint à des mesures d'économie face au COVID-19

Article suivant

La baisse de performance des LMP2 confirmée pour 2021

La baisse de performance des LMP2 confirmée pour 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , 24 Heures du Mans , WEC
Pilotes Jenson Button
Équipes Jenson Team Rocket RJN
Auteur Basile Davoine
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021
Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail Prime

Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail

Quelques heures après avoir dévoilé leurs choix techniques pour leur Hypercar en Championnat du monde d'Endurance, avec un moteur V6 biturbo de 2,6 litres associé à un moteur électrique développant 200 kW sur l'essieu avant, les dirigeants de Peugeot se sont exprimés en profondeur sur leur concept auprès de la presse française.

WEC
15 déc. 2020
Le retour inattendu d'Audi, promesse d'un nouvel âge d'or Prime

Le retour inattendu d'Audi, promesse d'un nouvel âge d'or

Audi a annoncé travailler sur un retour aux 24 Heures du Mans : on pourrait donc enfin assister à la lutte que l'on avait espérée en 2012, entre le constructeur allemand, Peugeot et Toyota. Ce choix vient aussi crédibiliser la formule LMDh, dans laquelle d'autres marques pourraient s'engouffrer ultérieurement.

WEC
2 déc. 2020