MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
EL1 dans
22 Heures
:
12 Minutes
:
24 Secondes
Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
8 jours
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
6 jours
WSBK
11 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
Losail
24 oct.
-
26 oct.
SBK EL1 dans
7 jours
WEC
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
EL1 dans
21 jours
IndyCar
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix d'Ad Diriyah
22 nov.
-
23 nov.
Prochain événement dans
35 jours
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
91 jours

Pour Márquez, la course Moto2 de Misano a créé un précédent

partages
commentaires
Pour Márquez, la course Moto2 de Misano a créé un précédent
Par :
20 sept. 2019 à 09:25

Ne pas avoir pénalisé Fernández pour avoir dépassé les limites de la piste trois virages avant la manœuvre qui lui a permis de remporter la course Moto2 de Misano est un précédent pouvant poser problème à l'avenir, selon le leader du MotoGP.

La fin de la course Moto2 de Misano n'a pas cessé de faire parler ces derniers jours, jusqu'à mener à une procédure d'appel lancée par l'équipe Speed Up, celle de Fabio Di Giannantonio, battu dans le dernier tour du Grand Prix de Saint-Marin par le biais d'une manœuvre contestée d'Augusto Fernández. Si le dépassement en lui-même s'est avéré musclé, ce que l'équipe de l'Italien a reproché à l'Espagnol s'est en fait de s'être aidé des portions peintes en vert en bord de piste dans le rapide Curvone (virage 11) pour prendre l'avantage sur lui et finalement le dépasser dans le virage 14. L'appel déposé a néanmoins été rejeté jeudi, confirmant donc la victoire du pilote Pons, alors qu'il est estimé qu'il n'a pas gagné d'avantage en passant hors piste puisqu'il est revenu sur le bitume à la même position, et que ce passage sur la partie verte n'était pas répétitif.

Lire aussi :

Pour Marc Márquez, l'absence de pénalité à l'encontre de Fernández crée cependant un précédent important et pourrait pousser d'autres pilotes, dans chacune des catégories, à dépasser les limites de la piste pour porter des attaques. Indiquant qu'il s'agirait de "l'un des principaux sujets [qui serait abordé] à la Commission de sécurité" ce soir, le quintuple Champion du monde MotoGP juge injuste la manière dont le vainqueur Moto2 a pris l'avantage.

"La partie verte est en dehors des limites de la piste, mais Fernández l'a utilisée de manière injuste. Il s'en est beaucoup servi à la sortie du virage 6 à deux tours de l'arrivée, et de la sorte vous gagnez un petit peu. C'est dans les derniers tours que le gars de devant attaque, mais si on garde ces jokers, ce n'est pas juste de s'en servir à la fin de la course. Et puis, bien sûr, le dépassement au virage 14 a démarré dans le virage rapide, le 11. Quand on pilote à Misano, c'est très simple à comprendre", explique-t-il.

Le pilote MotoGP indique par ailleurs s'être interrogé avant sa propre course sur la possibilité d'avoir recours à une telle manœuvre s'il se trouvait en bagarre jusqu'à l'arrivée. "Avant et pendant la course Moto2, je discutais avec Alberto [Puig] et Santi [Hernández], je prédisais qu'il y aurait une bagarre avec Viñales ou Quartararo et j'ai dit : je sais qu'ils sont très rapides dans le virage 11, mais que se passerait-il si j'utilisais la partie verte au dernier point de freinage ? Ils m'ont dit que c'était injuste et que je serais pénalisé. Puis c'est arrivé en Moto2, et pas de pénalité", constate-t-il.

"Pour moi, ça ouvre une fenêtre, et je pense que si l'on ouvre cette fenêtre, beaucoup de choses pourraient se passer dans le futur. Nous devons pénaliser ce genre de comportements, car dans les derniers tours cela n'a pas de sens et ce n'est pas juste", conclut Marc Márquez.

Lire aussi :

S'il n'a pas été véritablement impliqué dans cette bagarre, celle-ci a toutefois des conséquences pour Álex Márquez, leader du championnat Moto2, puisqu'il voit Augusto Fernández revenir à 28 points. Il partage l'avis de son frère en estimant que cela peut créer un précédent, mais estime aussi que tout éclaircissement qui pourrait à présent être apporté au règlement serait injuste pour ceux qui ont été lésés dans cet épisode.

"Il faut qu'on nous dise quelle est clairement la règle. Sauf que maintenant s'ils font une règle, ça ne sera pas juste pour les autres pilotes", souligne-t-il. "Maintenant ils peuvent mettre en place des règles et dire qu'on ne peut pas utiliser [cette méthode] dans les derniers tours, mais ce ne serait pas juste parce qu'un pilote l'a fait et maintenant tout le monde a, je pense, l'opportunité d'y avoir recours aussi. Alors je ne sais pas, je pense qu'ils ont maintenant une situation difficile."

Avec Michaël Duforest  

Article suivant
VR46 : Sky reste, deux nouveaux pilotes arrivent

Article précédent

VR46 : Sky reste, deux nouveaux pilotes arrivent

Article suivant

Du changement au niveau des limites de piste dans le dernier tour

Du changement au niveau des limites de piste dans le dernier tour
Charger les commentaires