Course - Márquez vient à bout de Quartararo et s'impose !

Marc Márquez a remporté ce dimanche sa 77e victoire en Grand Prix, en s'adjugeant l'épreuve de Misano, au nez et à la barbe du Français Fabio Quartararo.

Course - Márquez vient à bout de Quartararo et s'impose !

Comme depuis le début du week-end, le soleil baigne le circuit de Misano, et les températures atteignent près de 40°C en piste lorsque les feux s'éteignent pour 27 tours de course. Les pilotes de la première ligne s'élancent tous avec deux pneus medium, un choix opéré par l'ensemble du peloton, excepté Johann Zarco (soft à l'avant), Jorge Lorenzo (deux soft) et Miguel Oliveira (soft à l'arrière).

À l'extinction des feux, Viñales prend un bon départ et réalise le holeshot devant les deux Yamaha Petronas. Marc Márquez est quatrième devant Pol Espargaró, Álex Rins et Valentino Rossi. Le Champion du monde passe Franco Morbidelli pour la troisième place dès le virage 8.

 

Viñales boucle le premier tour en tête devant Quartararo, Márquez, Morbidelli et Pol Espargaró, sous la pression de Rins et Rossi. Jack Miller réalise un départ canon et gagne neuf places, pour pointer au septième rang.

Sans surprise, le pilote de la Yamaha #12 tente d'imprimer un rythme d'enfer dès le début de la course, et un écart de huit dixièmes se crée entre Márquez et Morbidelli à l'issue du deuxième tour de piste.

Lire aussi :

Viñales sort large au virage 10 et Fabio Quartararo en profite immédiatement pour prendre la tête du Grand Prix dans le virage suivant ! Les trois leaders se regroupent et prennent la poudre d'escampette, alors que 24 tours sont encore à parcourir. Márquez dispose de Viñales dans la quatrième boucle, et il pointe déjà à huit dixièmes du Français, alors que Takaaki Nakagami chute.

Le groupe de tête se transforme très rapidement en duo, Maverick Viñales ne parvient pas à tourner en 1'33, au contraire de Quartararo et Márquez, séparés de six dixièmes sur la ligne à 21 tours de l'arrivée.

Derrière, Valentino Rossi trouve enfin l'ouverture sur Pol Espargaró dans le septième tour de piste, et le Docteur intègre le top 5 à domicile. Álex Rins avait tenté de passer le pilote KTM avant lui, mais était sorti large dans le premier virage, tombant à la huitième place.

Au bout de dix tours, Quartararo continue de mener juste devant Márquez, et trois secondes devant Maverick Viñales. Ce dernier retrouve des couleurs au fur et à mesure que sa charge de carburant s'amenuise, Franco Morbidelli et Valentino Rossi complètent le top 5 devant un Andrea Dovizioso enfin débarrassé de Pol Espargaró et sa KTM.

Peu après la mi-course, Álex Rins dépasse également le numéro 44, mais il écope dans le même temps d'une pénalité long-lap. Pénalité qu'il n'aura pas à purger puisqu'il a chuté dans le virage 4 au 16e tour de piste !

Alors que Márquez continue de suivre Quartararo comme son ombre devant, Maverick Viñales réduit l'écart petit à petit, et pointe à 2"1 de la tête à l'aube des dix derniers tours de course. Le numéro 12 peut encore venir jouer les trouble-fêtes...

L'écart se stabilise dans les tours suivants, alors que Valentino Rossi prend le meilleur sur Franco Morbidelli pour la quatrième position. Alors qu'il était dans le top 12, Michele Pirro chute à six tours du but, permettant à Johann Zarco de prendre la 12e position, après avoir également profité des chutes de Bagnaia et Oliveira.

Crutchlow conclut un week-end galère au sol à quatre boucles du drapeau à damier, alors que les deux leaders continuent leur mano a mano, l'écart restant de deux dixièmes à la fin du tour. Maverick Viñales revient à 1"6, mais comme à Silverstone, il semble que le réveil du numéro 12 intervient trop tard.

Marc Márquez attaque Fabio Quartararo dès le premier virage du dernier tour, le Champion du monde prend la tête face au Français, qui réplique dans le virage 4 ! Le 93 plonge à l'intérieur dans le virage 8, et creuse l'écart avant la ligne droite arrière. Dans le virage 14, Márquez défend impeccablement sa position, Quartararo doit ralentir et le numéro 93 s'assure une nouvelle victoire cette saison !

Fabio Quartararo termine deuxième devant Maverick Viñales, Valentino Rossi et Franco Morbidelli, qui complètent un tir groupé de Yamaha. Dovizioso franchit la ligne sixième devant un excellent Pol Espargaró, suivi de Joan Mir, Jack Miller et Danilo Petrucci. Johann Zarco termine aux portes du top 10, à moins d'une seconde de la Ducati.

San Marino GP de Saint-Marin - Course

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Spain Marc Márquez Honda 27    
2 France Fabio Quartararo Yamaha 27 0.903  
3 Spain Maverick Viñales Yamaha 27 1.636  
4 Italy Valentino Rossi Yamaha 27 12.660  
5 Italy Franco Morbidelli Yamaha 27 12.774  
6 Italy Andrea Dovizioso Ducati 27 13.744  
7 Spain Pol Espargaró KTM 27 20.050  
8 Spain Joan Mir Suzuki 27 22.512  
9 Australia Jack Miller Ducati 27 26.554  
10 Italy Danilo Petrucci Ducati 27 31.456  
11 France Johann Zarco KTM 27 32.388  
12 Spain Aleix Espargaró Aprilia 27 34.477  
13 Spain Tito Rabat Ducati 27 35.325  
14 Spain Jorge Lorenzo Honda 27 47.247  
15 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 27 1'02.280  
16 Portugal Miguel Oliveira KTM 27 1'07.831  
17 Czech Republic Karel Abraham Ducati 27 1'24.666  
18 Japan Takaaki Nakagami Honda 26 42.444  
  United Kingdom Cal Crutchlow Honda 22    
  Italy Michele Pirro Ducati 21    
  Spain Álex Rins Suzuki 15    
  Italy Francesco Bagnaia Ducati 11    

partages
commentaires
Rossi fier de compter Norris et Albon parmi ses fans
Article précédent

Rossi fier de compter Norris et Albon parmi ses fans

Article suivant

Championnat - Márquez flirte avec les 100 points d'avance

Championnat - Márquez flirte avec les 100 points d'avance
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021