Course - Le titre est à nouveau reporté!

Décidément, les nerfs de Danny Kent sont mis à rude épreuve en cette fin de saison. Au terme d'un Grand Prix d'Australie mouvementé, le sacre qui lui tend les bras est une nouvelle fois retardé.

Il y eut d'abord une première partie de course sans nuages pour le pilote anglais. Sagement installé dans un groupe de tête d'une dizaine de pilotes, Kent a laissé le soin à Romano Fenati, puis Brad Binder, Efrén Vázquez ou encore Karel Hanika de dicter le rythme. Il savait en effet qu'il pouvait aborder cette course posément, puisqu'il comptait 56 points d'avance sur Enea Bastianini et 65 sur Miguel Oliveira, et qu'il serait titré s'il terminait avec 50 unités de marge sur ses deux derniers rivaux.

Au dixième tour, première alerte pour l'Anglais, lorsque Pecco Bagnaia a chuté en heurtant sa roue arrière. Le leader du championnat est alors parvenu à rester sur ses roues, mais l'incident l'a fait rétrograder en 16e position, à 4.7s du leader.

Immédiatement lancé dans une remontée éclair dans le peloton, il a croisé la route de Bastianini, son dauphin au championnat. Parti de la 28e position, l'Italien s'est illustré par une superbe course qui explique qu'il occupait la 7e place lorsqu'il a vu Kent revenir comme un boulet de canon.

Remonté très fort, Danny Kent poursuivait son effort lorsqu'il a passé Niccolò Antonelli dans le virage n°2. Et ce fut le coup de théâtre de ce Grand Prix, car celui-ci a heurté la roue arrière de l'Anglais, provoquant sa chute dans un impressionnant vol plané. Bastianini n'a pu éviter l'accident lui non plus et c'est ainsi que les deux premiers classés au championnat se sont retrouvés ensemble dans le gravier, sonnés par le scenario de cette course.

Une vaine attente

Il restait alors neuf tours. Neuf tours à attendre pour Danny Kent, car seul le résultat d'Oliveira pouvait désormais déterminer s'il serait titré aujourd'hui ou pas. Avec encore six pilotes en lutte dans le groupe de tête, Kent devait espérer que le Portugais ne monte pas sur le podium, mais ce dernier était loin de ces calculs et ne pensait qu'à construire sa course comme il sait si bien le faire.

Depuis le centre médical, où ils ont été emmenés pour des examens de contrôle (l'Italien est légèrement blessé à la main), Kent et Bastianini ont vu Oliveira aller chercher sa quatrième victoire de la saison. Déjà en tête au premier virage, il a retrouvé les commandes à l'entame du dernier tour. Une nouvelle fois, le pilote portugais a fait mentir la stratégie habituelle du Moto3 qui consiste à éviter de se trouver en tête dans le dernier tour pour ne pas subir la prise d'aspiration de ses poursuivants.

"Dans le dernier tour, j'ai gardé un peu de distance pour prendre l'aspi de Jakub [Kornfeil] et j'ai pu me défendre pendant tout le tour. Une super victoire! Je suis très heureux pour mon team!" a commenté Oliveira, aussi surpris que ravi de poursuivre une série très positive avec deux victoires et deux deuxièmes places depuis Misano.

Futurs coéquipiers chez Leopard Racing en Moto, Kent et Oliveira sont donc les derniers à pouvoir prétendre au titre. L'Anglais conserve toutes ses chances et jouera une troisième balle de match dimanche à Sepang. "J'avais confiance de pouvoir quitter Phillip Island en champion," commente-t-il, déçu. "Enea est maintenant hors-jeu pour le titre, mais je dois faire attention à Miguel, qui a 40 points de retard (il en avait 110 après Silverstone, ndlr). Il faut qu'on continue à travailler dur pour les deux dernières courses et qu'on soit complètement concentré la semaine prochaine, en Malaisie."

Les places d'honneur

Le peloton Moto3 a été réduit de moitié pendant cette course très mouvementée! Dans le groupe de tête du début à la fin, Efrén Vázquez décroche la deuxième place en devançant dans le dernier tour les autres prétendants à la victoire que sont Brad Binder, Jorge Navarro et Jakub Kornfeil. Romano Fenati a, lui, perdu un peu de terrain et s'est classé sixième.

Cinq secondes plus loin, Philipp Oettl s'impose au sein de son groupe, devant Isaac Viñales et le Français Alexis Masbou. Vient ensuite Remy Gardner, que ne pouvait rêver meilleur endroit pour marquer ses premiers points qu'un circuit dont une ligne droite porte le nom de son père… le Champion du Monde Wayne Gardner!

Parmi les nombreuses chutes qui ont émaillé cette course, celle de John McPhee qui partait de la pole position. Il a emmené avec lui dans le gravier Joan Mir, alors que tous deux évoluaient dans le groupe de tête.

Comme à Motegi dimanche dernier, Fabio Quartararo a déclaré forfait pour la course, souffrant toujours des suites de sa fracture du pied.

Moto3 – Classement du Grand Prix d’Australie  

Pos. Pilote Moto  Tours  Ecart
1 Miguel Oliveira KTM 23  
2 Efrén Vázquez Honda 23 0.132
3 Brad Binder KTM 23 0.161
4 Jorge Navarro Honda 23 0.170
5 Jakub Kornfeil KTM 23 0.288
6 Romano Fenati KTM 23 1.006
7 Philipp Öttl KTM 23 6.200
8 Isaac Viñales KTM 23 6.253
9 Alexis Masbou Honda 23 6.322
10 Remy Gardner Mahindra 23 7.567
11 Maria Herrera Husqvarna 23 7.573
12 Zulfahmi Khairuddin KTM 23 10.088
13 Manuel Pagliani Mahindra 23 16.294
14 Karel Hanika KTM 23 17.792
15 Jorge Martin Mahindra 23 17.814
16 Alessandro Tonucci Mahindra 23 18.205
17 Niccolò Antonelli Honda 23 37.921
18 Ana Carrasco KTM 23 42.463
19 Olly Simpson KTM 23 1'24.024
(19) Lorenzo Dalla Porta Husqvarna 15 Abandon
(6) Danny Kent Honda 13 Abandon
(8) Enea Bastianini Honda 13 Abandon
(22) Andrea Locatelli Honda 13 Abandon
(24) Matt Barton FTR/Honda 13 Abandon
(5) Francesco Bagnaia Mahindra 9 Abandon
(15) Jules Danilo Honda 8 Abandon
(6) John Mcphee Honda 6 Abandon
(10) Joan Mir Honda 6 Abandon
(13) Juanfran Guevara Mahindra 6 Abandon
(24) Andrea Migno KTM 6 Abandon
(11) Livio Loi Honda 4 Abandon
  Stefano Manzi Mahindra 0 Abandon
  Gabriel Rodrigo KTM 0 Abandon
  Darryn Binder Mahindra 0 Abandon
  Tatsuki Suzuki Mahindra 0 Abandon
  Fabio Quartararo Honda 0 Forfait
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Moto3
Événement Phillip Island
Sous-évènement Dimanche
Circuit Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Miguel Oliveira , Danny Kent
Équipes Leopard Racing
Type d'article Résumé de course
Tags grand prix d'australie