Stoner cite Pedrosa comme le pilote dont il a le plus appris

Casey Stoner a affronté de grands champions au cours de sa carrière et c'est chez Dani Pedrosa qu'il assure avoir le plus tiré de leçons pour s'améliorer lui-même.

Stoner cite Pedrosa comme le pilote dont il a le plus appris

Nés tous deux en 1985 et arrivés en Grand Prix en 2001, Casey Stoner et Dani Pedrosa se sont suivis de près durant leur carrière. L'Espagnol a d'abord eu le dessus, avec un passage un peu plus long dans les petites catégories et surtout trois titres de Champion du monde, mais en MotoGP c'est l'Australien qui a explosé avec deux titres remportés en 2007 et 2011.

Son arrivée dans la catégorie reine, Stoner l'a faite via le team LCR, alors que Pedrosa intégrait directement l'équipe officielle Honda. Passé chez Ducati en 2007, le pilote australien a ouvert un chapitre de quatre ans resté dans les annales, puisqu'il a remporté le tiers des courses qu'il a disputées et décroché un titre historique pour la marque italienne.

Revenu chez Honda pour ses deux dernières saisons, il a alors retrouvé Pedrosa, cette fois en tant que coéquipier. Une expérience dont il a tiré beaucoup d'enseignements tant il admirait les prouesses de son acolyte, bien qu'il l'ait battu en remportant un nouveau titre en 2011, avant une saison 2012 entachée par des ennuis de santé.

"Je pense qu'il y avait des points forts chez tous ceux contre qui j'ai couru. Il n'y a pas deux pilotes pareils, pas deux motos pareilles, pas deux virages qui soient vraiment les mêmes. Il y a toujours une façon différente d'aborder les choses", a observé Casey Stoner dans une interview accordée au site officiel du MotoGP. "Et c'est ce qui fait la beauté de ce sport. Ce n'est pas comme la course auto, et en particulier la F1, où tout le monde est dicté par l'aéro et où ils suivent tous plus ou moins la même ligne. Ici, on a beaucoup d'options, beaucoup de façons différentes d'aborder une situation très similaire."

"Jorge [Lorenzo] avait beaucoup de choses que j'aurais voulu avoir ; la capacité de Valentino [Rossi] à se battre et la façon dont il lisait les courses, surtout quand ça commençait à être un peu chargé. Mais la personne dont j'ai le plus appris durant ma carrière, parce que j'ai couru contre lui toute ma carrière, c'est Dani Pedrosa. La façon dont il était capable de trouver de la vitesse et ce qu'il faisait parfois c'était époustouflant. Vous vous demandiez 'mais, bon sang, comment fait-il ça ?'."

"Devenir son coéquipier en 2011 est la meilleure chose qui me soit arrivée. Les années précédentes chez Ducati, même si je ne veux pas être mal compris, je ne pouvais jamais regarder les données de mon coéquipier pour savoir comment aller plus vite. C'était négatif pour moi, parce que personne ne pouvait m'aider [avec l'idée que] 'OK, tu peux t'améliorer un petit peu ici parce qu'il y a quelqu'un capable d'être plus rapide que toi à cet endroit'. C'est un énorme bénéfice."

"Avec Dani, encore une fois sans fierté, j'ai pu voir ce qu'il était capable de faire dans certaines parties de la piste, avec la même moto ; il était capable de me détruire totalement. Et alors, vous vous dites : 'OK, qu'est-ce qu'il fait ? Qu'est-ce qu'il fait de différent ?'. Je ne suivais pas ses réglages parce que j'allais dans ma propre direction avec ces choses-là, mais parfois il attaquait les choses un peu différemment et j'ai pu en apprendre beaucoup. Cela m'a donné beaucoup plus de force, sachant qu'il y avait quelqu'un d'aussi rapide avec qui je pouvais corriger certaines de mes faiblesses."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Pour Dall'Igna, "la Ducati ne fait plus peur aux pilotes"
Article précédent

Pour Dall'Igna, "la Ducati ne fait plus peur aux pilotes"

Article suivant

Votez - Qui est votre pilote de l'année 2021 ?

Votez - Qui est votre pilote de l'année 2021 ?
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021