Dovizioso "déterminé" mais prudent face à Márquez… et Viñales

Alors qu'il pourrait perdre le titre cette semaine en Malaisie, le pilote Ducati reste combatif face à ses deux adversaires au championnat.

Dovizioso "déterminé" mais prudent face à Márquez… et Viñales
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team

En dépit de ses 33 points de retard à l'approche de l'avant-dernier Grand Prix de la saison, Andrea Dovizioso ne s'avoue pas vaincu face à Marc Márquez. La course australienne a beau lui avoir coûté très cher après une superbe victoire au Japon, le pilote Ducati sait que rien n'est joué tant que le verdict mathématique n'est pas rendu.

"C'est un week-end important, il faut qu'on essaye d'obtenir le maximum. On sait que c'est difficile, mais le championnat est encore ouvert, on doit tout essayer", prévient-il. "C'est encore très ouvert. On l'a vu sur la dernière course, il y a beaucoup de pilotes en bagarre pour le podium et la victoire, il est donc possible de reprendre beaucoup de points en étant compétitif. Tout est possible."

Dovizioso connaît tout autant la valeur de son adversaire, probablement le plus rude qu'il puisse lui être donné d'affronter, que la qualité de sa propre saison et les chances que cela lui ouvre. "Depuis la mi-saison, Marc a été très fort, il s'est toujours battu pour la victoire. Il a eu un problème technique, sans quoi il aurait encore plus de points. Marc et Honda sont donc dans une forme dingue, mais il y a encore une course on était à 11 points, ce qui veut dire qu'il y a une possibilité. On doit penser à nous et faire le maximum", affirme le pilote Ducati, qui ne compte aucunement modifier son approche.

"Au préalable, on a abordé les week-ends en essayant de remporter la course, on ne va pas changer cela. On sait à quel point il est important de bien travailler pendant les essais. Attendons de voir la météo, pour voir si on peut travailler sur le sec à chaque séance pour essayer d'être prêts et faire le bon choix de pneus."

Sepang n'est pas une piste anodine dans la carrière d'Andrea Dovizioso, car c'est ici qu'il a remporté son titre 125cc en 2004 et qu'il a fait son retour à la victoire l'an dernier. C'est aussi un tracé excitant du point de vue du pilotage, mais également exigeant pour les hommes et complexe à dompter pour les machines, de quoi laisser planer une grande incertitude quant à la tournure que prendra le week-end.

"Cette piste est l'une des meilleures de notre championnat. Les conditions sont vraiment au-delà de la limite pour les pilotes, mais c'est la même chose pour tout le monde alors on doit essayer de gérer cela au mieux. Cela m'intéresse beaucoup de voir quelle sera notre compétitivité sur le sec, parce qu'on n'a jamais été très rapide ici sur le sec, mais c'est une piste que j'aime beaucoup. Cette année, on a été rapides sur beaucoup de pistes où on ne l'était pas par le passé, alors je suis plutôt optimiste et on doit aborder le week-end en étant très déterminés."

Sa détermination, Dovizioso veut l'axer sur deux cibles, à la fois Márquez qu'il tentera jusqu'au bout de devancer, mais aussi Viñales qu'il lui faut contenir car il n'y a plus que 17 points entre eux après le rebond de Yamaha et la contre-performance de Ducati en Australie.

"Maverick, j'ai considéré qu'il était en lutte pour le titre jusqu'à Phillip Island, alors la situation ne change pas. Je sais à quel point il est fort en général et encore plus en course. On doit donc absolument faire attention à Maverick aussi pour les trois premières places du championnat. On peut jouer la victoire comme la troisième place", prévient Dovizioso.

partages
commentaires
Zarco l'assure : à Sepang, il a "plusieurs raisons d'être compétitif"
Article précédent

Zarco l'assure : à Sepang, il a "plusieurs raisons d'être compétitif"

Article suivant

Dans le rétro - Le Grand Prix de Malaisie 2016

Dans le rétro - Le Grand Prix de Malaisie 2016
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021