Course - Dovizioso double la mise devant les pilotes Honda !

Le pilote italien a réalisé une course d'attente et profité d'une baisse de régime de Márquez et Pedrosa pour prendre le large dans le dernier tiers de ce Grand Prix de Catalogne.

Comme prévu, c'est dans une véritable fournaise que le départ de cette septième manche de la saison a été donné, avec un mercure atteignant 33°C dans l'air et culminant à 54°C au sol. Dans ces conditions, les 22 pilotes présents sur la grille – Bradley Smith ayant déclaré forfait dans la matinée suite à sa blessure contractée la veille lors des essais libres – se sont livrés à une course de gestion compte tenu de la forte dégradation annoncée des gommes sur le tracé de Barcelone. 

En pole position, Dani Pedrosa a connu un départ sans encombre pour pointer en tête au premier virage sans réel problème, alors que derrière lui Jorge Lorenzo est parvenu à maîtriser un important wheelie au guidon de sa GP17.

 

Danilo Petrucci aussi, même si l'Italien en a été quitte pour un gros écart sur le côté gauche de la piste, allant jusqu'à couper la route de Marc Márquez et entrer en contact avec le pilote Honda, manquant de peu de faire chuter les deux hommes. Déstabilisé au propre comme au figuré, le pilote Pramac a dégringolé à la fin du premier tour à la huitième place.

Bis repetita pour Lorenzo !

Tout le contraire de Lorenzo, qui bien remis de ses émotions au départ s'est rapidement rapproché de Pedrosa pour porter une attaque dès le cinquième virage, avec succès, pour prendre la tête du Grand Prix comme il l'avait déjà fait la semaine dernière au Mugello. 

Le numéro 26 a perdu d'autres plumes dans l'aventure, contraint d'ouvrir la porte pour éviter l'accrochage, laissant ainsi s'engouffrer son coéquipier Marc Márquez. Derrière le trio de tête, Andrea Dovizioso s'est aussi fendu d'un départ remarquable, bondissant de sa septième place sur la grille pour se porter à la cinquième place dans les premières boucles de course, avant de se défaire d'Aleix Espargaró devant lui. 

Un peu plus bas dans la hiérarchie, Valentino Rossi a débuté sa remontée depuis la 13e place pour occuper la dixième à l'entame du quatrième tour, au prix d'une bataille à trois de front à l'approche du premier virage.  

Il n'était pas le seul transalpin à refaire son retard, Danilo Petrucci remontant en sixième position dans le même tour après une passe d'armes des plus agressives à l'entrée du stadium sur Aleix Espargaró. 

Aux avant-postes, Lorenzo est cette fois-ci parvenu à préserver sa première place six tours durant en dépit d'une pression de tous les instants de Márquez derrière lui. Le Catalan a dû s'employer pour trouver la brèche sur le Majorquin, mais a finalement réussi à prendre l'avantage dans le sixième tour au prix d'un freinage tout en glissade à l'abord du virage de la Caixa.

Les Honda trouvent la faille sur Lorenzo

Pedrosa a lui aussi pu en profiter, rendant ainsi la monnaie de sa pièce au pilote Ducati, qui à son tour a été obligé de faire un écart pour esquiver le numéro 93. Le vainqueur du Grand Prix d'Espagne n'en demandait pas tant et a profité de cette porte ouverte pour revenir à la deuxième place.

 

Mais ce n'était pas la fin des ennuis pour Lorenzo, qui a cédé quelques virages plus loin, dans la dernière chicane, face à son coéquipier Dovizioso, rétrogradant ainsi en quatrième position. Tous ses efforts réalisés depuis le coup d'envoi venaient donc de partir en fumée. Le numéro 99 a manqué par la suite de rythme dans le deuxième tour de course, et a progressivement chuté jusqu'en huitième position, après avoir rendu les armes face à Jonas Folger, très en vue, et Petrucci. 

La bataille pour la tête de course a ensuite été circonscrite à une lutte entre les deux pilotes Honda officiels et Dovizioso. Pedrosa est ainsi parvenu un temps à reprendre l'ascendant sur son coéquipier, avant que le pilote Ducati ne s'empare du leadership dans le 17e tour après avoir pris l'aspiration dans la ligne droite principale, pour voguer vers une seconde victoire consécutive. 

Échappée belle pour Dovizioso

Alors que l'Italien a pris la poudre d'escampette, creusant un écart supérieur à une seconde sur les représentants de la marque à l'aile dorée, les effets de l'usure pneumatique ont commencé à se faire ressentir alors que plateau abordait le dernier tiers de course.

Et contrairement aux attentes, Pedrosa a été le plus en difficulté pour gérer cette situation, et s'est incliné dans le 18e tour face à Márquez, rétrogradant de nouveau en troisième position. 

 

Quelques centaines de mètres derrière, la sixième place a elle aussi fait l'objet d'un combat acharné entre Álvaro Bautista, Lorenzo et Johann Zarco, auteur d'une belle charge à travers le peloton après une piètre qualification qui l'avait vu prendre le départ depuis la 14e place sur la grille. 

Les trois belligérants ont rivalisé de vitesse, et se sont rapidement détachés de Rossi, qui a plafonné dans sa remontée à la neuvième place. C'était toujours mieux que son coéquipier Maverick Viñales, qui a touché le fond en course, après un envol calamiteux qui l'a vu tomber de la neuvième position à la 15e.

Viñales seulement dixième

Le leader du championnat, qui perd gros aujourd'hui face à son principal poursuivant au général, a finalement sauvé une poignée de points en terminant cette épreuve dans l'échappement de son coéquipier, en dixième position, et en mettant ainsi un terme à cette épreuve qui a tenu pour lui du pensum.

Muni du pneu dur à l'avant et à l'arrière de sa Desmosedici, Lorenzo a pour sa part terminé cette course sur un rythme d'enfer, remontant au fil des tours jusqu'à la quatrième place pour finalement mettre la pression sur les deux pilotes Honda présents devant lui.

Une pression que n'a pas su supporter en revanche Petrucci, qui a chuté à deux tours du but dans le virage 5 alors que les deux pensionnaires de l'équipe Tech3 se montraient pressant derrière lui, et qui ont donc hérité des cinquième (Zarco) et sixième (Folger) places. L'Italien, qui disposait d'une occasion unique d'obtenir un second résultat probant de suite, n'a pas caché sa détresse dans le bac à gravier. 

La victoire est finalement revenue à Dovizioso, véritablement impérial en Catalogne et qui signe ainsi son second succès d'affilée avec une avance de plus de trois secondes et demie sur Márquez. Pedrosa a de son côté tenu bon jusqu'au bout face à Lorenzo pour finir sur le podium. 

 

Les deux pilotes Tech3 terminent donc aux cinquième et sixième positions, alors que Bautista a de nouveau rendu une copie d'excellente facture avec une arrivée en septième position. Rossi boucle ce Grand Prix de Catalogne pour sa part à la huitième place, devant Barberá qui a eu le dernier mot dans son beau duel mené face à Viñales, qui complète le top 10.

Auteur de sa plus mauvaise qualification en MotoGP, Cal Crutchlow a de son côté limité les dégâts en terminant cette course à la 11e place, devant les Ducati de Scott Redding et de Karel Abraham. Tito Rabat prend le dernier point en jeu avec la 15e place finale, devant les deux Suzuki d'Andrea Iannone et de Sylvain Guintoli. Pol Espargaró et Sam Lowes ferment la marche. 

 Catalogne - MotoGP - Course

Pos.PiloteMotoTemps/écartsPneus
1 italy Andrea Dovizioso   Ducati GP17 44'41.518 

 

2 spain Marc Márquez   Honda RC213V 3.544

3 spain Dani Pedrosa   Honda RC213V 6.774

4 spain Jorge Lorenzo   Ducati GP17 9.608

5 france Johann Zarco   Yamaha YZR-M1 13.838

6 germany Jonas Folger   Yamaha YZR-M1 13.921

7 spain Álvaro Bautista   Ducati GP16 16.763

8 italy Valentino Rossi   Yamaha YZR-M1 20.821

9 spain Héctor Barberá   Ducati GP16 23.952

10 spain Maverick Viñales   Yamaha YZR-M1 24.189

11 united_kingdom Cal Crutchlow   Honda RC213V 28.329

12 france Loris Baz   Ducati GP15 33.281

13 united_kingdom Scott Redding   Ducati GP16 35.200

14 czech_republic Karel Abraham   Ducati GP15 39.436

15 spain Tito Rabat   Honda RC213V 40.872

 

16 italy Andrea Iannone   Suzuki GSX-RR 43.221

 

17 france Sylvain Guintoli   Suzuki GSX-RR 44.655

 

18 spain Pol Espargaró   KTM RC16 48.993

19 united_kingdom Sam Lowes   Aprilia RS-GP 55.492

Ab. italy Danilo Petrucci   Ducati GP17 2 tours
Ab. australia Jack Miller   Honda RC213V 12 tours

Ab. spain Aleix Espargaró   Aprilia RS-GP 18 tours

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Catalogne
Sous-évènement Course
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Type d'article Résumé de course
Tags barcelone, catalogne