Dovizioso n'a réalisé que dans le dernier virage qu'il allait gagner

Andrea Dovizioso a signé ce dimanche la troisième victoire de sa carrière MotoGP, la première sur son Grand Prix national, et pourtant sa journée avait commencé de la pire des manières.

Elle devait lui sembler bien loin, cette victoire, quand il s'est réveillé en pleine nuit, malade. Affaibli par une intoxication alimentaire, Andrea Dovizioso était en petite forme ce matin au warm-up, au point qu'il n'a bouclé que deux tours d'installation, tout juste suffisants pour confirmer qu'il était en mesure de gérer sa GP17.

"Ça a été une journée étrange pour moi. La chose la plus étrange, c'est la victoire ! La deuxième, c'est que je me suis réveillé à 4h et que j'étais malade", relate-t-il. "Ça a été une journée très étrange pour moi, je n'avais pas d'énergie, je n'ai pas fait le warm-up. Heureusement, on n'avait rien à tester parce que notre situation était très bonne."

Bien parti depuis la première ligne, le pilote italien s'est immédiatement lancé dans la bagarre survoltée qui a animé l'avant de la course durant les quatre premiers tours. Malgré une très forte secousse de sa Ducati au freinage de San Donato dans le deuxième tour, il a solidement tenu sa place et a pu se défaire des Márquez, Lorenzo et Rossi avant d'aller s'attaquer à Maverick Viñales, qui avait pris les commandes.

"J'avais peur de perdre mon énergie pendant la course, mais en réalité j'ai pu piloter vite et de façon fluide, ce qui a fait une grosse différence en course. Cela m'a permis de rester derrière Maverick [Viñales] et j'ai compris ses points forts et les miens", explique-t-il. "À dix tours de l'arrivée, j'ai décidé de le passer. Je le faisais sans stratégie, mais j'ai ensuite réalisé que personne n'avait de marge pour être plus rapide. J'étais concentré sur mon rythme, je ne savais pas si je pourrais faire dix tours mais j'y suis arrivé."

Une fois passé en tête, en effet, Andrea Dovizioso n'a pu été rejoint et il a même pu légèrement se détacher de ses adversaires pour se mettre à l'abri. Il lui a toutefois fallu attendre l'ultime virage de ces 23 tours avant d'y croire véritablement.

"On savait qu'ici on serait en mesure d'être plus proche, et quand c'est le cas dans un week-end, tout peut arriver. Bien entendu, mon idée était de gagner. On a affiché une bonne vitesse dès les premiers essais, mais le moment où j'ai réalisé qu'on avait une chance de se battre c'était pendant les Essais Libres 4, hier", admet l'Italien.

"Pendant la course, j'avais un feeling étrange. J'avais du mal à comprendre", poursuit-il. "La plupart du temps, Valentino a quelque chose à la fin de la course et il est très fort ici, alors j'avais ce point d'interrogation. Maverick est très, très fort et quand j'ai vu qu'il était à 1"2 à deux tours de l'arrivée, je me suis dit que j'étais fichu. Et puis Danilo s'est rapproché et il est très fort dans les bagarres…"

"Ce n'est que dans le dernier virage que j'ai réalisé que j'étais capable de gagner", assure-t-il. "Dans le dernier tour j'avais huit dixièmes [d'avance sur Viñales], mais je ne pouvais pas comprendre s'il avait comblé son retard pendant le tour et s'il était en mesure d'essayer de me passer dans le dernier virage. Je ne savais pas, je ne le sentais ni ne l'entendais pas."

Personne n'ayant pu l'attaquer, Andrea Dovizioso a bel et bien passé la ligne d'arrivée en vainqueur et peut ainsi fêter sa troisième victoire en MotoGP, la première sur le sec et, surtout, la première sur son Grand Prix national. C'est même le premier podium qu'il décroche avec Ducati au Mugello, un moment particulièrement fort dans sa carrière.

"J'ai fait un podium ici par le passé, avec le HR. J'avais fait deuxième et je pleurais comme Danilo aujourd'hui, mais être au top c'est très différent et le faire avec Ducati c'est très particulier. Quand vous obtenez ce résultat sans vous y attendre, c'est très beau", conclut le pilote italien.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Italie
Sous-évènement Course
Circuit Mugello
Pilotes Andrea Dovizioso
Équipes Ducati Team
Type d'article Réactions