MotoGP
26 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
27 jours
16 avr.
Prochain événement dans
41 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
54 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
82 jours
03 juin
Prochain événement dans
89 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
103 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
110 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
124 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
159 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
173 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
187 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
194 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
208 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
215 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
229 jours
28 oct.
Prochain événement dans
236 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
250 jours

EL4 - Pol Espargaró et Mir viennent titiller les Yamaha

Grâce à Maverick Viñales, Yamaha a confirmé sa mainmise sur les essais libres du Grand Prix de Catalogne, mais avec quelques signaux menaçants chez KTM et Suzuki.

EL4 - Pol Espargaró et Mir viennent titiller les Yamaha

Épargnés par le vent cet après-midi, les pilotes MotoGP ont également pu profiter d'un meilleur grip durant les Essais Libres 4 du Grand Prix de Catalogne et préparer la course dans ce qui ont été les meilleures conditions à ce stade du week-end, privilégiant toutefois grandement les pneus soft.

Le thermomètre flirtait enfin avec les 20°C lorsqu'ils ont quitté la pitlane du Circuit de Catalunya pour cette demi-heure de roulage. Il faut dire que le soleil semble bel et bien s'être installé sur la piste espagnole pour ce Grand Prix que l'on annonçait possiblement perturbé par la pluie, et seules la fraîcheur et de fortes rafales de vent ressenties hier ont finalement troublé les essais.

Malgré la ligne droite d'un kilomètre de la piste espagnole et leur déficit en vitesse de pointe, les Yamaha brillent depuis le début du week-end, avec des meilleurs temps établis par les deux pilotes Petronas et une référence établie ce matin par Fabio Quartararo en 1'39"418. À l'heure de reprendre la piste cet après-midi, c'est en 1'40"374 qu'une M1 a pris les rênes, en l'occurrence celle de Valentino Rossi, tout juste officialisé chez Petronas pour la saison prochaine.

Lire aussi :

Maverick Viñales n'a pas tardé à remplacer son coéquipier au sommet de la feuille des temps en 1'40"315, suivi comme son ombre par Joan Mir sur la Suzuki (1'40"352). Alors quatrième, Quartararo n'avait bouclé que quatre tours lorsqu'il est rentré au stand, visiblement gêné par quelque chose sur sa machine au point d'être rapidement entouré par une armada de techniciens Yamaha afin de faire la lumière sur le problème.

 

À ce stade, encore précoce, les quatre Yamaha figuraient aux six premières places, seuls Mir sur la Suzuki et Bagnaia sur la Ducati ayant réussi à séparer le quatuor. À l'instar de la performance de Pecco Bagnaia, Ducati donnait des signaux positifs avec le septième temps de Johann Zarco et le huitième d'Andrea Dovizioso, alors que ce dernier fait partie des grands perdants de la matinée, contraint d'en passer par la Q1 dès la fin de ces EL4.

Au guidon d'une KTM chaussée d'un pneu avant medium, Pol Espargaró s'est à son tour hissé dans le top 5 en se portant à 28 millièmes de Quartararo dans son septième tour, alors même que le Français quittait son stand pour reprendre sa séance. En poursuivant son effort avec une piste dégagée face à lui, le pilote KTM s'est rapproché à 20 millièmes de Viñales, toujours leader.

À l'exception de la sixième place obtenue par Brad Binder sur le fil, c'est essentiellement dans la seconde moitié du classement que l'on a observé des changements de position dans la dernière partie de la séance. Dans la partie haute de la feuille des temps, on a surtout pu observer les rythmes intéressants que sont parvenus à afficher Pol Espargaró ou Valentino Rossi, qui se sont efforcés de simuler ce que pourrait être leur course. On notera que pour cet exercice l'Italien a fait le choix singulier d'un pneu medium à l'arrière associé à un soft à l'avant. Quant à l'Espagnol, il a dû rentrer au stand à la poussette, sans que cela ne gâche le bilan global de sa séance, signe de progrès par rapport à hier.

Quant à, Fabio Quartararo, une fois revenu en piste, il a réussi à grapiller quelques centièmes tout en confirmant sa cinquième place. Au classement final, Viñales s'est maintenu à la première place avec le chrono établi en début de séance, mais le top 5 ne se tenait qu'en 0"062 ! Binder et Bagnaia ont concédé un peu plus de deux dixièmes au leader, tandis qu'un groupe de six autres pilotes pointait à peine plus loin, avec trois à quatre dixièmes de retard. Plus globalement, ils sont 19 dans la même seconde et on ne compte que 1"3 d'un bout à l'autre du classement.

À noter des chutes sans gravité pour Bradley Smith (virage 14) et Stefan Bradl (virage 5).

Spain GP de Catalogne – MotoGP – EL4

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Spain Maverick Viñales Yamaha 17 1'40.315  
2 Spain Pol Espargaró KTM 16 1'40.335 0.020
3 Spain Joan Mir Suzuki 18 1'40.352 0.037
4 Italy Valentino Rossi Yamaha 16 1'40.374 0.059
5 France Fabio Quartararo Yamaha 13 1'40.377 0.062
6 South Africa Brad Binder KTM 15 1'40.564 0.249
7 Italy Pecco Bagnaia Ducati 10 1'40.592 0.277
8 Italy Franco Morbidelli Yamaha 18 1'40.619 0.304
9 France Johann Zarco Ducati 15 1'40.641 0.326
10 Italy Andrea Dovizioso Ducati 15 1'40.659 0.344
11 Japan Takaaki Nakagami Honda 16 1'40.685 0.370
12 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 14 1'40.691 0.376
13 Spain Álex Rins Suzuki 13 1'40.710 0.395
14 Portugal Miguel Oliveira KTM 14 1'40.744 0.429
15 Australia Jack Miller Ducati 16 1'40.788 0.473
16 Spain Aleix Espargaró Aprilia 14 1'40.814 0.499
17 Italy Danilo Petrucci Ducati 16 1'40.849 0.534
18 Spain Álex Márquez Honda 16 1'41.130 0.815
19 Germany Stefan Bradl Honda 9 1'41.182 0.867
20 Spain Iker Lecuona KTM 15 1'41.331 1.016
21 Spain Tito Rabat Ducati 16 1'41.538 1.223
22 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 11 1'41.645 1.330

partages
commentaires
Yamaha se félicite que Rossi ne raccroche pas cette année

Article précédent

Yamaha se félicite que Rossi ne raccroche pas cette année

Article suivant

Qualifs - Première pole pour Morbidelli, les Yamaha écrasent tout !

Qualifs - Première pole pour Morbidelli, les Yamaha écrasent tout !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Catalogne
Catégorie EL4
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Auteur Léna Buffa
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020