Zarco veut rester sur la bonne dynamique de la Thaïlande

partages
commentaires
Zarco veut rester sur la bonne dynamique de la Thaïlande
Par : Willy Zinck
18 oct. 2018 à 08:01

Le Français arrive à Motegi tout auréolé d'un retour dans le top 5 lors de l'épreuve précédente, et espère donc bien confirmer ce retour en forme ce week-end.

Le souffle de l'optimisme est enfin revenu pour Johann Zarco lors de la dernière manche en Thaïlande, où le Français a terminé cinquième, signant ainsi son premier top 5 depuis le mois de mai.

Le mauvais souvenir d'Aragón désormais effacé (où il n'avait fini que 14e en course), le pilote Tech3 a d'emblée enclenché une bonne dynamique lors de la première course de la tournée outre-mer.

Retour sur les lieux de son premier succès en Grand Prix

Ce week-end, c'est donc à Motegi que le Cannois va évoluer, dans le cadre de la 16e manche du championnat. Et autant dire tout de suite que l'intéressé a de très bons souvenirs de ses précédentes épreuves au Japon, avec une première victoire en Grand Prix en 125cc en 2011, ainsi qu'une pole position l'année dernière sous le déluge.

De quoi être optimiste pour cette fin de saison, et continuer sur la bonne lancée initiée en Thaïlande il y a deux semaines. "C'est une tournée fatigante physiquement et peut-être même mentalement, mais moi je me sens super frais, et peut-être que cela peut tourner à mon avantage et que je vais pouvoir profiter de belles occaz' pour faire des courses extras", envisage le numéro 5.

Lire aussi :

"L'an dernier, ça s'est bien passé comme ça, et là, le souhait c'est que ça fasse pareil. Mais je ne m'attends pas à faire du copier-coller. Je vis le moment, et le moment de la Thaïlande était vraiment bon. On arrive ici avec l'équipe et on se sent bien. On sait qu'avec le choix des pneus qu'on a, mais aussi l'avantage que les autres équipes n'ont pas pu tester avant, on part beaucoup plus sur un pied d'égalité."

Les pneus justement, il faudra cette fois-ci bien les maîtriser. Car si l'an dernier le Français avait brillé en qualifications à Motegi, il n'avait en revanche pas pu soutenir le rythme en course, où il avait fini dans la partie basse du top 10.

"L'an dernier sous la pluie, la course avait vraiment été intéressante, mais à cinq tours de la fin nos pneus avaient chuté en performance", se souvient-il. "J'aurais pu terminer quatrième ou cinquième, car j'étais en bagarre avec les deux Suzuki, et finalement je m'étais retrouvé huitième. Ça, c'était vraiment dommage vu qu'on faisait un week-end vraiment correct et une belle course."

De bonnes sensations comme en Moto2

Zarco espère donc ne pas revivre la même mésaventure et rendre une copie similaire à celle de Buriram, où il avait terminé dans le groupe de tête. "Là, la course devrait se dérouler sur le sec, et l'intensité que j'ai pu connaître en Thaïlande, j'aimerais revivre cette même intensité car cela ressemblait aux sensations que j'avais en Moto2, et ça fait du bien, car les sensations en Moto2 [leur retour], c'est bon signe. Cela veut dire que je commence à mieux gérer la catégorie et à mieux gérer les courses, ainsi qu'à retrouver un niveau correct pour se bagarrer devant. J'aimerais bien revivre la même chose, même si les conditions climatiques seront moins éprouvantes qu'en Thaïlande. Mais cette intensité de donner le max, ou cette marge de deux dixièmes pour ensuite en redonner encore, ça me plairait de retrouver ça en course."

Lire aussi :

Quant à savoir quels sont ses objectifs pour ses dernières courses avec Tech3 avant le grand saut avec KTM, le Français espère pouvoir faire encore mieux que l'an dernier, lorsqu'il s'était adjugé deux podiums, même si cela promet d'être très difficile compte tenu de la forte adversité.

"J'aimerais bien faire mieux aux trois [courses outre-mer]", reprend-il. "Japon et Malaisie j'aime bien, et Australie je mets un plus parce que l'équipe a une énergie en plus là-bas depuis son titre avec Olivier Jacque, et on dirait que cette énergie elle la garde depuis 20 ans."

Article suivant
Météo - Pluie et fraîcheur au rendez-vous

Article précédent

Météo - Pluie et fraîcheur au rendez-vous

Article suivant

Lorenzo : "La blessure est peut-être plus grave qu'on le pensait"

Lorenzo : "La blessure est peut-être plus grave qu'on le pensait"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Catégorie Jeudi
Lieu Twin Ring Motegi
Pilotes Johann Zarco
Équipes Tech 3
Auteur Willy Zinck
Type d'article Preview