MotoGP
26 mars
EL1 dans
18 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
24 jours
16 avr.
Prochain événement dans
38 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
51 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
79 jours
03 juin
Prochain événement dans
86 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
100 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
156 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
170 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
184 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
191 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
205 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
226 jours
28 oct.
Prochain événement dans
233 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
247 jours

Joan Mir veut progresser pour affronter Marc Márquez en 2021

Joan Mir pressent qu'il sera soumis en 2021 à la double pression de devoir défendre son titre MotoGP et résister à la contre-attaque de Marc Márquez, si le retour du Catalan est possible.

Joan Mir veut progresser pour affronter Marc Márquez en 2021

Sacré pour la première fois en MotoGP lors d'une saison très atypique, Joan Mir ne voit absolument pas dans l'absence exceptionnelle de Marc Márquez la raison de son avènement. En revanche, le jeune pilote espagnol sait que le grand absent de 2020 sera son premier rival, s'il revient bien comme il le souhaite la saison prochaine lorsque lui-même tentera de défendre sa couronne.

Si les dernières nouvelles quant à l'état de santé du pilote Honda ne témoignent pas encore d'un rétablissement lui permettant de fixer une date de retour, l'intention est bien de dépasser ses ennuis actuels pour reprendre la compétition en 2021. Et dès qu'il sera en grille, Mir pressent que Márquez redeviendra le pilote le plus craint de tous.

Lire aussi :

"Le premier [adversaire], ce sera Marc Márquez", a récemment déclaré le pilote Suzuki lors d'une rencontre avec les médias à son retour à Majorque. "Marc va revenir, et nous aurons donc comme rival le pilote qui a gagné ces huit dernières années et qui a été le plus rapide. Ce sera bien, je suis impatient par rapport à ça."

Mais à l'heure d'évoquer ceux qui tenteront de lui chiper le titre la saison prochaine, le nouveau Champion du monde entend conserver la prudence que lui a enseignée cette campagne si ouverte et pressent donc que l'adversité pourrait à nouveau être multiple : "Mon coéquipier [Álex Rins], Fabio [Quartararo], Maverick [Viñales], quelques Ducati. Les nouveaux pilotes officiels Ducati seront rapides. Et les KTM… Je n'aimerais pas oublier quelqu'un comme cela a été fait avec moi !"

Si l'on ignore pour le moment ce qu'il adviendra de son avenir alors qu'il subit toujours les conséquences de l'accident qui l'a mis sur la touche au premier Grand Prix de 2020, la perspective du retour de Márquez signifie quoi qu'il en soit pour Mir la nécessité de hausser le jeu en 2021, car sa moyenne de 12,2 points par course (le situant entre la quatrième et la cinquième place) pourrait ne pas se révéler suffisante.

"Cette année j'ai pu montrer que l'on a gagné et que l'on est compétitifs. Mais on sait aussi que le package Honda-Marc s'est révélé très rapide ces dernières années. Pour affronter un tel binôme dans un Championnat du monde, il nous faut améliorer notre vitesse et faire en sorte que notre package soit un peu plus compétitif. Pour continuer à gagner [au championnat], il nous faut signer plus de poles et obtenir plus de victoires afin de lutter contre Marc", prévient-il, alors même que Suzuki s'attend également à ce qu'il livre toute sa puissance pour ce qui sera sa troisième saison en MotoGP.

Lire aussi :

Défendre son titre sera quoi qu'il en soit une première expérience pour le jeune pilote majorquin, car s'il a déjà été sacré en Moto3 il y a trois ans, il avait alors d'emblée fait le saut vers la catégorie supérieure. Il est toutefois conscient qu'une pression particulière l'accompagnera lorsqu'il débutera le championnat 2021 en tant qu'homme à battre.

"Gagner un championnat du monde a de très bons côtés, mais le mauvais côté c'est la pression que cela engendre pour l'année suivante", pressent-il. "D'un côté, cela vous enlève de la pression parce que vous avez déjà gagné, mais d'un autre côté cela en ajoute parce que vous partez favori. Je ne sais pas comment je vais gérer ça parce que je ne l'ai jamais vécu. Je verrai si j'y arrive."

"Je pense que la pression m'aide et qu'elle me réussit. Je commencerai d'une manière différente. Dans ces circonstances [de 2020], je me suis senti très fort et j'ai réussi à bien gérer, mais l'année prochaine le scénario sera différent et cela me motive aussi", assure-t-il.

"Rien d'autre que la victoire"

"Je suis Champion du monde, donc rien d'autre que la victoire ne nous satisfera", prévient le Majorquin en se tournant vers cette année où il lui faudra défendre son titre. Et s'il sait devoir faire le nécessaire pour être affûté, il a également les idées claires quant à ce qu'il attend de sa machine, lui qui a surtout brillé cette année par ses remontées et ses fins de course, mais s'est compliqué la vie en se qualifiant loin. "Ce que je veux conserver l'an prochain, c'est la prise des décisions sous pression. Ce que je dois améliorer, ce sont les qualifications et la vitesse. Je pense que l'on garde une marge de progression dans ces domaines."

Lire aussi :

"Je veux plus de puissance sur la moto", espère-t-il, comptant notamment sur l'électronique compte tenu de l'impossibilité d'opérer sur le moteur en lui-même. "Je pense que ce sera vraiment important. Quand je vois Tito [Rabat], il me dit toujours 'Ta moto n'est pas rapide ! Je reviens toujours sur toi en ligne droite !'. On voit que notre moto n'est pas la plus rapide, ce n'est pas un point fort. C'est sûr que c'est la première chose", souligne-t-il, tout en souhaitant voir aussi évoluer le châssis de la GSX-RR.

"Je pense qu'on peut améliorer un peu plus le grip de la moto, pour les qualifs ça peut aider un peu. Et puis de petites choses. Normalement, Suzuki apporte de petits détails qui améliorent le package et c'est là qu'on a besoin de faire un pas en avant de plus pour continuer à améliorer la moto", souligne-t-il, évoquant "des détails pour avoir plus de stabilité au freinage, pour mieux tourner, avoir plus de grip sur l'angle".

Avec Germán Garcia Casanova

partages
commentaires

Voir aussi :

Aleix Espargaró "très en colère" et "très déçu" de la saison d'Aprilia

Article précédent

Aleix Espargaró "très en colère" et "très déçu" de la saison d'Aprilia

Article suivant

Crutchlow n'a pas voulu être pilote de remplacement pour Honda

Crutchlow n'a pas voulu être pilote de remplacement pour Honda
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Marc Márquez , Joan Mir
Équipes Team Suzuki MotoGP , Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020