Márquez : "Ils ont dit que la plaque ne céderait pas, ils avaient tort"

Désormais forfait pour plusieurs semaines supplémentaires, Marc Márquez a fait le point sur sa situation.

Márquez : "Ils ont dit que la plaque ne céderait pas, ils avaient tort"

Marc Márquez a pris la parole consécutivement à l'annonce faite par le team Repsol Honda de la décision commune prise par les deux parties de reporter le retour de l'Espagnol en piste et de prolonger l'absence du Champion du monde en titre des courses pendant ce qui pourrait encore être deux à trois mois.

Lire aussi :

Le pilote espagnol ne s'est pas rendu en personne à Spielberg pour suivre son équipe ce week-end et a adressé depuis chez lui un message relatant ses émotions après avoir pris la difficile décision de définitivement abandonner tout espoir de défense de sa couronne mondiale cette année.

"Je ne suis évidemment pas au mieux de ma forme, j'aimerais être sur la piste et non les suivre à la télévision. C'est bizarre [d'être chez soi, ndlr] après huit ans sans manquer aucune course", admet Márquez. "Maintenant, c'est le moment de se montrer patient et de respecter mon corps."

Márquez révèle qu'il ne s'attendait clairement pas à voir sa convalescence se prolonger de cette manière et avoir fait confiance à l'entourage médical l'ayant pris en charge, notamment au sujet de sa plaque greffée, qui a cédé après l'opération et l'a contraint à une nouvelle intervention dont le rétablissement est maintenant pénible.

"Après la première opération, nous avons suivi les recommandations des médecins qui nous ont donné la tranquillité d'esprit pour monter sur la moto et vivre une vie normale : ils nous ont dit que la plaque ne céderait pas, et ils avaient tort", lâche-t-il, avant de désamorcer immédiatement ce propos pouvant être interprété de manière explosive. "Je vais continuer à faire confiance au Docteur Mir".

Pas d'aigreur contre le Docteur Mir

Márquez sait maintenant "la saison perdue" et estime qu'il "vaut mieux bien récupérer et revenir quand le corps le demande", sachant que sa tentative de retour rapide a pu compromettre les soins qu'il aurait dû observer.

"Je vais être honnête, si vous vous faites opérer de la jambe et que le médecin vous dit que vous pouvez marcher sans béquilles et que vous n'avez pas mal, qu'allez-vous faire ? Il y avait le même risque de revenir à Jerez qu'à Brno ou en Autriche : un os prend six à huit semaines à se souder. La plaque n'a pas tenu, c'était une erreur, oui, mais après cela, tout le monde peut analyser la situation. J'ai été le premier à donner toute la confiance au Dr Mir, il m'a opéré mille fois sans problème et une fois a mal tourné. Je leur ai renouvelé ma confiance et je respecterai leurs délais comme je l'ai toujours fait."

partages
commentaires
Dovizioso : Un "chef-d'œuvre" requis pour gagner

Article précédent

Dovizioso : Un "chef-d'œuvre" requis pour gagner

Article suivant

Course - Oliveira offre sa première victoire à Tech3 !

Course - Oliveira offre sa première victoire à Tech3 !
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021