Márquez : Une saison courte imposera de gérer la prise de risque

Pour le Champion du monde en titre, il n'est pas si simple de définir la stratégie à adopter pour la saison 2020, qui s'annonce probablement courte, mais intense.

Márquez : Une saison courte imposera de gérer la prise de risque

Si les perspectives de compétition restent floues pour le moment, les pilotes ont désormais bien conscience que toute reprise des courses leur imposera un rythme inédit. Alors que nombre de pays restent bloqués par d'importantes restrictions sur les déplacements et les rassemblements, le rendez-vous de Brno, début août, parait offrir à ce jour les meilleures chances d'organiser un premier Grand Prix MotoGP. Seulement, débuter le championnat cinq mois plus tard que prévu changera considérablement la donne, qu'il s'agisse du nombre de courses pouvant être disputées, de la période sur laquelle s'étendra ce championnat ou du rythme auquel les manches s'enchaîneront.

Pour Marc Márquez, l'hypothèse de courir pendant quatre à six mois, au lieu de neuf comme initialement prévu, mais avec peu de pauses, modifiera forcément l'approche mentale et la stratégie des pilotes. "Si on a une saison plus courte, ce sera difficile, parce qu'il faudra prendre des risques, mais on ne pourra pas manquer de courses, parce qu'on n'aura pas le temps de récupérer ces points. Mais si vous essayez juste de ne pas manquer de courses, ce ne sera pas la bonne manière de faire, parce que ce sera une saison courte", décrypte pour le site officiel du MotoGP.

"Quoi qu'il en soit, je n'y pense pas beaucoup. Quand on aura un calendrier, on analysera les choses et on établira une stratégie", souligne le pilote espagnol, lui qui a réalisé l'an dernier une saison record, en marquant 420 points sur les 475 en jeu. D'ailleurs, les prouesses du #93 en 2019 en ont laissé plus d'un sans voix, au point qu'il reste aux yeux de nombre d'acteurs du MotoGP le favori absolu pour la nouvelle saison, qu'elles qu'en soient les conditions.

Lire aussi :

Pour Ruben Xaus, directeur sportif du team Avintia, le Champion du monde en titre a un double avantage : celui de parfaitement pouvoir s'adapter à un calendrier très intense, et celui de pouvoir tirer son épingle du jeu si les Grands Prix se révèlent aussi disputés que les essais hivernaux ont pu le laisser penser. "Si les courses sont très disputées, Márquez est favori, avec Quartararo. Et Viñales aussi a été compétitif. Il sera intéressant d'évaluer comment réagiront à la course suivante les pilotes qui ont eu une mauvaise course. Márquez et Quartararo ont toujours récupéré vite, ils sont les plus forts", observe-t-il dans une interview pour Sky Italia.

Pour l'ancien pilote, un championnat intense requerra une condition physique parfaite, et cela pourrait jouer en faveur de Fabio Quartararo. "La jeunesse a un avantage, parce que tous les jeunes pilotes peuvent faire 80 tours de suite et ne pas en souffrir. Le risque c'est de se faire mal et de manquer trois courses parce qu'alors le championnat serait fini, et bien sûr on ne peut pas non plus faire cinquième à toutes les courses parce que sinon on ne gagne pas [le titre]. Mais les jeunes auront un avantage s'ils tombent peu parce qu'ils arriveront à maintenir leur condition physique. Quartararo est l'un des pilotes de pointe, il est rapide et la Yamaha est la moto la plus facile à piloter."

"Mais il y a aussi Dovizioso, qui est expérimenté et qui a un très bon physique, et puis avec moins de courses peut-être que la Ducati pourra moins limiter son moteur. S'il y a 13 courses et que le nombre de moteurs reste le même au règlement, Ducati pourra peut-être augmenter de 500 tours le régime et ils pourraient être plus compétitifs. [...] Et avec le fait que c'est une de ses dernières saisons, il en demandera plus à lui-même", suggère Ruben Xaus au sujet du vice-Champion du monde.

partages
commentaires
Valentino Rossi espère continuer en 2021
Article précédent

Valentino Rossi espère continuer en 2021

Article suivant

Ezpeleta "optimiste" pour une saison de fin juillet à novembre

Ezpeleta "optimiste" pour une saison de fin juillet à novembre
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021