Márquez : "La sécurité passe avant tout"

partages
commentaires
Márquez :
Par : Léna Buffa
26 août 2018 à 17:37

Le leader du championnat appuie la décision d'annuler la course de Silverstone, au vu des conditions de piste et du manque de sécurité.

La moto de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Alberto Puig, Repsol Honda Team Team Principal
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Le choix d'annuler le Grand Prix de Grande-Bretagne a été entériné lors d'une réunion extraordinaire entre les responsables sécurité du championnat et les pilotes. Alors que seul un d'entre eux semble s'être exprimé en faveur du maintien de l'épreuve – Jack Miller –, Marc Márquez a jugé qu'il s'agissait de la bonne chose à faire alors que le départ était repoussé depuis 4h30 désormais.

"Bien sûr, c'était une décision très difficile à prendre pour tout le monde", concède le leader du championnat sur le site officiel du MotoGP. "Les conditions étaient très spéciales. On s'est tous réunis à la Commission de sécurité, tous les pilotes et les membres de la sécurité, et on a décidé de ne pas courir parce que les conditions de l'asphalte étaient trop dangereuses."

"On l'a déjà vu hier", souligne Márquez en référence aux pilotes partis en aquaplaning dans Stowe et à la blessure de Tito Rabat. "C'est avant tout la sécurité qui prime. On est déçus, parce qu'on veut toujours courir, mais au final la sécurité passe avant tout."

Lire aussi :

L'épreuve anglaise ne sera pas reportée, mais tout bonnement annulée, ramenant le championnat à 18 courses au lieu de 19. Et bien que cela lui permette de repartir avec une avance inchangée de 59 points sur son plus proche poursuivant, avec donc encore sept manches à disputer, l'Espagnol ne juge pas forcément que ce soit une bonne chose pour lui dans l'optique de la course au titre.

"Vous pouvez tirer un gros avantage de ce genre de conditions ou perdre beaucoup de points", suggère-t-il, expliquant cependant que sa priorité était ailleurs : "Aujourd'hui je n'y ai pas pensé. La journée a été très longue. Depuis 9h ce matin on était pleinement concentré pour la course – non, oui, non, non."

"On verra, maintenant à Misano il faut essayer de se concentrer pour être plus rapide qu'ici", conclut le pilote Honda, qui s'était qualifié cinquième hier.

Prochain article MotoGP
GP de Grande-Bretagne : les raisons d’une annulation

Article précédent

GP de Grande-Bretagne : les raisons d’une annulation

Article suivant

La décision des pilotes a été "presque unanime"

La décision des pilotes a été "presque unanime"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Grande-Bretagne
Catégorie Course
Lieu Silverstone
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions