Márquez a tenté, il a "la conscience tranquille"

Quatre jours après avoir été opéré d'une fracture du bras, Marc Márquez a tenté de faire son retour à la compétition, un retour avorté face à la douleur et au manque de force. Serein, il se tourne vers Brno pour remettre ça.

Márquez a tenté, il a "la conscience tranquille"

Marc Márquez a fini par jeter l'éponge et renoncer à disputer le Grand Prix d'Andalousie, mais il l'assure : il dormira bien ce soir. Et pour cause, le pilote espagnol s'est comporté en véritable champion cette semaine, à l'écoute de son corps et poussé par une volonté de fer que seuls les plus grands athlètes connaissent, eux qui sont capables de dépasser tant d'obstacles pour partir en quête de la performance.

"Ça a été une semaine difficile et compliquée, j'ai tout eu", admet Márquez auprès de la chaîne de télévision espagnole DAZN. "Ma première réaction, dimanche avec la fracture, a été que je ne pensais même pas revenir ici. Ensuite, j'ai été opéré et quand on a une passion pour quelque chose, on se doit d'essayer, pour avoir la conscience tranquille. Quand on m'a enlevé le plâtre, j'ai bougé le coude, j'ai vu que j'avais de la force, que j'étais capable de faire des pompes. La douleur était là mais j'avais de la force. Je suis rentré chez moi, j'ai essayé de monter sur une moto et j'ai vu que c'était possible."

Lire aussi:

Dès lors, Márquez ne tenait plus en place et on imagine aisément à quel point il aura été difficile pour son équipe de contenir sa motivation. Comme l'y autorise le code médical, il a fait son retour sur le circuit 48 heures après son opération, afin de passer le test physique visant à déterminer s'il était capable ou non de reprendre la piste. Réponse des médecins : oui.

"J'ai passé jeudi un contrôle médical difficile : d'habitude ils sont faciles, mais là ils m'ont poussé plus que d'habitude, j'ai fait 40 pompes ! Même quand on est en forme c'est difficile, mais ça a été possible", s'étonne lui-même le pilote auprès du site officiel du MotoGP.

"Honda ne m'a jamais mis la pression", assure le pilote, qui a pris une dernière journée de repos, vendredi, avant de faire son retour en piste pour les EL3 seulement. "Ce matin, on a essayé et on a vu que c'était faisable. Je me suis senti bien, j'ai fait un bon temps même si le time attack était plus difficile parce que tout est beaucoup plus agressif que quand on essaye de maintenir un rythme. Par contre, cet après-midi, que ce soit à cause de la chaleur ou de la fatigue, quand j'ai quitté le stand, j'ai tout de suite vu qu'il y avait quelque chose. J'ai perdu mes forces."

Les mauvaises sensations ont commencé à se faire sentir dans le courant de la séance d'EL4, où Márquez a tenté d'enchaîner les tours afin de se projeter un peu plus vers la course. "Cet après-midi, dans mon premier run je me suis senti bien. Mon rythme en pneus usés était assez surprenant, mais je me suis arrêté au stand et dès que je suis ressorti, immédiatement, j'ai senti une grosse faiblesse dans le coude. C’était un nerf ou quelque chose comme ça qui m'a immédiatement fait perdre mes forces, et là ça devient dangereux", explique-t-il.

"J'ai fait ce que j'avais déjà fait toute la semaine, suivre mon corps. Et mon corps à ce moment-là m'a dit de m'arrêter. Je me suis arrêté au stand, j'ai dit à Honda que j'allais essayer en Q1, que j'allais faire un tour et si j'avais les mêmes sensations j'allais laisser tomber. C'est ce qu'on a fait."

"Si je suis ici c'est parce que je suis un gars qui veut se battre pour le titre, sinon ça n'a aucun sens pour moi de rouler, que ce soit pour le championnat ou aujourd'hui. Mais j'essaye toujours de comprendre ce que me demande mon corps et je le suis, je suis mon instinct. Mon instinct m'a dit d'aller à Jerez et c'est ce que j'ai fait. Mon instinct m'a dit aujourd'hui de piloter la moto et c'est ce que j'ai fait. Et mon instinct en Q1 m'a dit de m'arrêter, alors je me suis arrêté et j'ai oublié [cette idée]. C'est toujours ma mentalité."

"Aujourd'hui je dormirai bien parce que j'ai essayé et maintenant je sais que je ne peux pas", ajoute un Marc Márquez visiblement serein. Le Champion du monde en titre perd une bataille, mais pour la guerre il ne s'avoue pas encore vaincu. Dans deux semaines, il a la ferme intention de retenter sa chance, cette fois pour le troisième Grand Prix, en République Tchèque. "Mathématiquement, tant qu'il y a une possibilité, j'essaierai. Je suis ici pour essayer et je serai à Brno. Si je ne peux pas gagner, tant pis, mais je ne manquerai pas d'envie, de volonté et d'effort."

"Cela fait pas mal d'années que je n'avais pas manqué de course", concède-t-il, lui qui enregistre son premier forfait en MotoGP. "Dès cet après-midi, je commence à me préparer pour Brno." Il annonce la couleur pour les jours à venir : "La priorité maintenant est d'essayer d'aller de mieux en mieux en termes de conditions physique. Je vais commencer à travailler dans les prochaines heures, je vais travailler dur, et dans une semaine et demie on sera à Brno. Ma priorité est d'y aller, je ne serai pas à 100% mais je vais encore essayer de piloter la moto et de vivre ma passion."

partages
commentaires
Fabio Quartararo "très surpris" d'être en pole

Article précédent

Fabio Quartararo "très surpris" d'être en pole

Article suivant

Zarco : Le top 10 ? "La moto en est clairement capable"

Zarco : Le top 10 ? "La moto en est clairement capable"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021