Encore distancé, Viñales est fataliste : "Je dois garder mon calme"

Maverick Viñales estime qu'il était impossible de faire mieux que sa 10e place au Grand Prix de Valence. Sans solutions pour améliorer sa Yamaha, l'Espagnol rêve de retrouver la machine de 2019, avec laquelle Franco Morbidelli s'est imposé.

Encore distancé, Viñales est fataliste : "Je dois garder mon calme"

Maverick Viñales a vécu une nouvelle course difficile au Grand Prix de Valence, conclu à la 10e position. C'est certes trois positions de mieux que la semaine précédente, mais Viñales avait dû partir des stands lors de la première course de Valence, alors qu'il s'élançait d'une prometteuse sixième place sur la grille ce dimanche. Le pilote Yamaha évoque avec un certain fatalisme le niveau de performances de sa M1.

"Je pense qu'on a fait de notre mieux", a-t-il déclaré. "C'est sûr qu'on est loin des autres motos, mais en tout cas, je reste positif, je fais mon travail. J'essaie de donner les meilleures informations possibles, et maintenant je pense à Portimão."

Viñales n'était plus que 13e après le départ et il n'aurait peut-être pas pu revenir dans le top 10 sans les chutes de Johann Zarco et de Takaaki Nakagami. Le départ a souvent été un point faible ces dernières années mais ce n'est plus qu'un problème parmi d'autres pour lui. Dans ce contexte difficile, il tente avant tout de conserver sa sérénité.

"L'envol est bon, mais ensuite tout le monde me double en ligne droite... C'est dur, sincèrement. Je ne sais pas. Il y a trop de choses à améliorer [rires] ! Je ne veux pas trop y penser. Ça fait quatre ans que c'est comme ça, je comprends très bien la situation, je dois garder mon calme, donner les meilleures informations possibles à Yamaha, et on verra l'an prochain. Je croise les doigts pour qu'on ait une moto performante."

Lire aussi :

Tous les pilotes Yamaha ne connaissent pas les mêmes difficultés. Franco Morbidelli a remporté deux des trois dernières courses mais avec une différence de taille : le pilote italien dispose de la machine 2019, que Fabio Quartararo et Maverick Viñales rêvent de retrouver tout en sachant que ce ne sera pas possible.

"Je n'y pense pas trop, sincèrement", assure Viñales. "J'essaie de faire mon travail, de rentrer chez moi et d'être satisfait. Je ne peux pas en faire plus, sincèrement. J'aimerais qu'on puisse utiliser [la moto 2019] l'an prochain, mais je ne pense pas que ce soit possible. Je ne le demande même pas. Je sais que nous avons la moto 2020. C'est ce que nous avons choisi au début [de l'année]. On doit se concentrer sur ça. Maintenant, on doit travailler pour Portimão, pour décrocher un meilleur résultat."

On ne sait pas comment améliorer la moto.

Maverick Viñales

Viñales et Quartararo se sont longuement exprimés sur les faiblesses de la Yamaha version 2020 au cours du week-end. Comme le Français, Viñales a testé de nombreux réglages sans noter de véritables changements, même si des progrès ont été faits au freinage.

"Ce sont les limites de la moto, c'est le maximum de notre moto cette année. C'est difficile de trouver quelque chose. Sincèrement, on ne sait pas comment améliorer la moto. J'ai essayé beaucoup de choses. J'ai un peu progressé au freinage. La motricité est un gros problème. J'ai beaucoup souffert en course. J'ai perdu quatre secondes dans le dernier tour, donc je ne sais pas. Il faut en parler à Yamaha, parce que je ne sais pas. Je sais comment freiner, mettre les gaz, je ne connais pas tout l'aspect technique. J'essaie de m'impliquer, de progresser, mais on ne peut pas en faire beaucoup plus, sincèrement."

Retrouver la M1 de la saison passée semble illusoire : "Nous n'aurons pas [la moto 2019 à Portimão]. Je ne m'en souviens pas précisément, mais si on a déjà choisi la spécification, on ne peut pas modifier le moteur. On peut en utiliser un neuf mais pas un différent. Avec le COVID, on ne peut pas faire non plus de changements pour l'an prochain, donc ce sera encore difficile. Je pense qu'on ne peut pas changer [de moto]. Si c'est possible, c'est sûr qu'on le fera !"

partages
commentaires
Nakagami à la faute alors qu'il pensait pouvoir gagner

Article précédent

Nakagami à la faute alors qu'il pensait pouvoir gagner

Article suivant

Être titré si tôt avec Joan Mir, un choc pour Suzuki !

Être titré si tôt avec Joan Mir, un choc pour Suzuki !
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021