Réactions
MotoGP GP d'Australie

Miller n'en veut pas à Álex Márquez, qui sera pénalisé à Sepang

Jack Miller a eu le souffle coupé après avoir été violemment percuté par Álex Márquez au Grand Prix d'Australie, mais a accepté les excuses de l'Espagnol, qui devra respecter un long-lap en Malaisie.

La course à domicile de Jack Miller s'est conclue sur une grosse chute, provoquée par Álex Márquez. L'Australien se battait dans le groupe de tête quand, peu après avoir décidé de temporiser, il a été violemment percuté par le pilote LCR, auteur d'une erreur au virage 4. Resté un temps prostré au sol, Miller ne souffre d'aucune blessure.

"J'étais au milieu du virage, sur le point de relâcher les freins et d'accélérer et j'ai pris une roue avant dans le dos", a résumé le pilote Ducati. "Je ne pouvais pas faire grand-chose. À un instant je regardais l'arrière de la moto de Bezzecchi et le suivant je voyais les étoiles. J'avais le souffle coupé. Je me sens bien, j'ai juste un petit hématome mais ça va aller."

Cet incident est survenu dans le virage qui porte le nom de Miller depuis samedi : "C'est ironique mais c'est comme ça. On reviendra plus forts l'an prochain."

Miller a en effet préféré prendre cette chute avec une certaine philosophie. Les deux pilotes ont échangé quelques mots sur la piste mais surtout dans le garage de Ducati, au sein duquel un Álex Márquez désolé a tenu à se rendre au plus vite. Le cadet des frères Márquez avait compris une première colère "normale avec l'adrénaline" mais Milller a accepté ses excuses.

"Pourquoi lui en vouloir ? Au final, on essaye juste de faire de notre mieux. Il s'est peut-être un peu emballé en essayant de doubler Marini mais on fait tous des erreurs. Qu'on ne se méprenne pas, je suis dévasté de ne pas avoir fini la course. Pour mon premier Grand Prix à domicile en trois ans, ce n'est vraiment pas ce que j'espérais."

Álex Márquez reconnaît sa faute

La chute d'Alex Marquez, Team LCR Honda, et Jack Miller, Ducati Team

Álex Márquez et Jack Miller après leur chute

La direction de course a jugé Álex Márquez responsable de l'accrochage, ce qui lui vaudra un long-lap à respecter en début d'épreuve au Grand Prix de Malaisie dans une semaine. L'Espagnol n'a pas cherché à fuir sa responsabilité.

"Avant tout, je suis vraiment désolé pour Jack", a déclaré Márquez, qui est passé par le centre médical en raison d'une douleur à la main gauche. "C'était son Grand Prix à domicile, je comprendrais qu'il soit en colère, il a toutes les raisons de l'être. J'ai fait une erreur. J'étais très prudent dans ce virage parce que je sais qu'on peut facilement y partir à la faute. Je me suis dit 'ok, je vais un peu attaquer' parce que tout le monde me doublait à cet endroit. J'ai freiné un peu plus tard, j'ai eu un blocage à l'arrière et en relâchant un peu les freins, j'ai repris beaucoup de vitesse."

"Je suis désolé pour lui, pour son équipe. On est passés à côté d'une bonne opportunité de faire un très bon travail aujourd'hui mais c'est la vie, c'est la course. Tout le monde peut partir à la faute. Mais celle-ci était un peu trop grosse."

"Il a aussi fait des erreurs par le passé, dans sa première saison", a ajouté le pilote LCR. "Ça peut arriver à tout le monde mais ce n'est pas une excuse, j'ai fait une grosse erreur aujourd'hui."

Lire aussi:

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Quartararo : "Je vais un peu arrêter de penser au championnat"
Article suivant Encore en délicatesse, Zarco sollicite l'aide de Ducati

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France