La chicane de Barcelone est si étrange qu'elle plaît à Márquez

partages
commentaires
La chicane de Barcelone est si étrange qu'elle plaît à Márquez
Par : Léna Buffa
25 mai 2017 à 11:02

Marc Márquez a beau être tombé dans la nouvelle portion de la piste, il la trouve intéressante, alors que Jorge Lorenzo la juge taillée sur mesure pour les Honda.

Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Alvaro Bautista, Aspar MotoGP Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Hector Barbera, Avintia Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Karel Abraham, Aspar MotoGP Team

Les essais menés cette semaine à Barcelone ont permis aux pilotes présents de découvrir la nouvelle chicane intégrée à la configuration MotoGP de la piste, hôte du Grand Prix de Catalogne. Suite à l'accident qui a coûté la vie à Luis Salom l'an dernier, les instances dirigeantes ont pris la décision de couper la dernière partie de la piste afin de casser le rythme avec une chicane lente.

Après l'accident du pilote espagnol, survenu dans le virage 12 lors des essais libres, le Grand Prix de Catalogne s'était poursuivi sur un tracé quelque peu modifié. Des travaux réalisés au pied levé avaient constitué à repousser un mur, réduire la largeur d'une partie de la piste et modifier une voie de dégagement à l'aide de gravier et d'airfence.

Cet hiver, des travaux plus aboutis ont permis de dessiner une nouvelle configuration du tracé, d'abord en instaurant le passage dans La Caixa (virage 10) dans sa version courte, comme le font les F1. Quant au virage 12, il a été coupé par une chicane, légèrement plus courte que celle qu'empruntent les F1, le tout avec une plus grande voie de dégagement. Au total, le tour de piste perd 75 mètres.

Nouveau tracé Circuit de Catalunya pour le MotoGP

La première découverte de cette portion, faite cette semaine par une partie du plateau MotoGP, n'a pas suscité un enthousiasme débordant, d'autant que de nombreuses chutes ont été observées. "Il faut qu'on évoque le vibreur en Commission de sécurité, parce que j'ai vu beaucoup de pilotes couper fortement, ça n'est pas très sûr. Beaucoup sont tombés, parce que le vibreur se relève et on peut facilement perdre l'avant", a notamment expliqué Andrea Dovizioso.

Marc Márquez fait lui-même partie des pilotes qui sont partis à la faute dans cette portion, et pourtant il semble être le seul à l'avoir plutôt appréciée. "Le nouveau tracé est intéressant", juge-t-il. "On a eu beaucoup de chutes à cet endroit aujourd'hui [mercredi, ndlr]. Je suis tombé une fois, c'était une chute très lente, mais Dani [Pedrosa] et beaucoup d'autres personnes sont aussi tombés à cet endroit."

"On a cherché la limite à cet endroit, j'ai vu beaucoup de marques au sol. C'est très technique, très difficile, et il est très dur de trouver le point de freinage", poursuit le pilote Honda, leader de la journée d'essais de mercredi. "C'est un endroit étrange parce que sur tout le circuit on a une certaine vitesse et un certain type de virage, et là c'est complètement différent. Franchement, ça me plaît, c'est tellement étrange que ça me plaît."

Une chicane "faite pour Honda" d'après Lorenzo

De son côté, Jorge Lorenzo a dit regretter cette solution, estimant qu'un travail sur les voies de dégagement aurait été préférable à une modification du tracé. Mais le pilote Ducati a surtout estimé que la chicane s'annonçait "difficile pour Ducati et difficile pour Yamaha".

Le Majorquin pressent cette nouvelle portion, très lente, pourrait faire le bonheur des Honda : "Le dernier secteur paraît fait pour Honda, parce qu'ils ont une moto beaucoup plus courte et leur agilité est impressionnante. Ils sont trois dixièmes plus rapides, alors que sur le reste de la piste nous sommes très similaires."

Pas plus enthousiaste que son coéquipier, Andrea Dovizioso a toutefois jugé que ces travaux avaient été nécessaires après le drame de l'an dernier : "Elle n'est pas très belle à parcourir pour un pilote, mais c'était la meilleure façon d'améliorer la sécurité." Un avis très largement exprimé par les pilotes cette semaine.

Yamaha, Suzuki et KTM n'étaient pas représentés sur ces essais, mais l'ensemble du plateau retrouvera le Circuit de Catalunya du 9 au 11 juin pour le Grand Prix de Catalogne.

Avec Germán Garcia Casanova

Article suivant
Essais Barcelone - Les pilotes découvrent le nouveau tracé

Article précédent

Essais Barcelone - Les pilotes découvrent le nouveau tracé

Article suivant

Mika Kallio wild-card au GP d'Allemagne avec KTM

Mika Kallio wild-card au GP d'Allemagne avec KTM
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais privés de mai à Barcelone
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités