Lutte fratricide perdue pour Pol Espargaró, mais un top 10 pour KTM

partages
commentaires
Lutte fratricide perdue pour Pol Espargaró, mais un top 10 pour KTM
Par :
3 avr. 2019 à 16:20

L'Espagnol s'est incliné face à son frère Aleix en fin de course, mais ramène une première arrivée dans le top 10 à son employeur cette saison.

Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing

Voilà un résultat qui donnera du baume au cœur chez KTM, alors que les résultats de la marque en ce début d'année, pour ce qui constitue sa troisième saison en MotoGP, stagnent quelque peu.

Pol Espargaró est en effet parvenu à décrocher un premier top 10, qui a fait suite à une première Q2 obtenue la veille. Un bilan encourageant et une arrivée très serrée pour l'Espagnol, qui a dû livrer en course une bataille face à son frère Aleix, tout en prenant garde à la remontée de Miguel Oliveira derrière lui.

Lire aussi :

D'ailleurs, le niveau de performance du Portugais, qui évoluait pourtant pour la première fois sur une MotoGP sur le tracé de Termas de Río Hondo et dont l'équipe Tech3 aligne une moto encore très proche de la RC16 officielle. "La course a été difficile, avec peu de grip, et Miguel a été rapide ce matin, donc je savais qu'il pouvait faire une bonne course", a déclaré Espargaró. "Tech3 a une moto très similaire à la nôtre pour le moment, si ce n'est la même, hormis quelques aspects aérodynamiques différents. Pour le moment nous sommes assez similaires à eux, donc Miguel réalise de bonnes performances."

Lâcher l'ombre pour la proie... sans succès

Coincé entre un Oliveira et son frère, l'Espagnol n'a eu d'autre choix que de passer à l'attaque en fin de course sur ce dernier. "Dans les derniers tours, j'ai pu voir qu'il relâchait la pression, et donc j'ai pu le rattraper", s'est souvenu le numéro 44. "Je suis revenu plus ou moins à une seconde et demie, et je ne pouvais pas me reposer derrière lui, je savais que je devais rester avec lui et que de cette façon je pourrais gagner le combat."

"Mais le problème c'est que j'avais Miguel qui arrivait très vite derrière moi, et je savais que si je restais encore plus de temps derrière Aleix, Miguel me dépasserait et que je n'allais pas pouvoir remporter cette bataille. Donc je devais dépasser mon frère, dévoiler mon jeu, et il a vu ensuite où [dans quelle partie du circuit] j'étais fort, et il a pu me repasser dans le dernier tour. Je n'ai rien pu faire, il a été un peu chanceux aujourd'hui."

Bras de frères à Termas de Río Hondo

Onzième l'an dernier, Espargaró a donc de nouveau réalisé une belle prestation en Argentine, battant pour la deuxième fois d'affilée son coéquipier, Johann Zarco, (qui a pour sa part décroché de nouveau la 15e place) et rapportant de bons points pour le constructeur autrichien. "Ça va, ça reste un top 10", se félicitait l'Ibère après la course, non sans reconnaître que son aîné s'était montré plus madré que lui sur ce coup là. "Cela ne valait pas le coup de prendre des risques pour gagner une position. Je sais qu'Aleix m'attendait dans les trois derniers tours, il savait que j'étais derrière. Mais nous sommes frères, nous essayons de nous battre mutuellement mais nous nous connaissons très bien." 

Malgré ce top 10, KTM reste pour l'heure lanterne rouge au championnat des constructeurs, rendant trois points à Aprilia. Une situation inverse à ces deux dernières années, où les troupes de Mattighofen avaient battu celles de Noale malgré leur récente arrivée dans la catégorie reine.

Lire aussi :

Mais c'est que les progrès de l'adversaire Aprilia sont palpables en ce début de saison, comme le GP d'Argentine en a de nouveau fait la démonstration. "Je pense qu'Aprilia est un peu plus fort que nous sur ces premières courses", a admis Pol Espargaró. "Il semble qu'ils parviennent mieux à générer du grip que nous. Je me suis battu avec mon frère, et il m'a dépassé dans la ligne droite, donc cela signifie qu'ils ont beaucoup progressé sur la puissance du moteur. Nous savions que sur ces premières courses nous allions souffrir un peu plus que les autres, mais ensuite à partir de Jerez nous serons mieux. Donc le fait d'être proches et de pouvoir se battre avec eux sur ces premières courses, cela signifie que nous sommes bien mieux que l'an passé."

Le pilote KTM s'attend donc encore à une manche difficile à Austin, dans le cadre du GP des Amériques. Il faudra en effet faire une dernière fois le dos rond avant des lendemains qui chantent pour le clan autrichien : "Je suis impatient d'être en Europe, à Jerez, car je pense que nous allons pouvoir y faire un bon résultat cette année", conclut Espargaró.

Avec Michaël Duforest

Article suivant
Troisième top 10 de suite pour Nakagami en Argentine

Article précédent

Troisième top 10 de suite pour Nakagami en Argentine

Article suivant

Dernier, Iannone ne s'inquiète pas : "Je sais quel est mon potentiel"

Dernier, Iannone ne s'inquiète pas : "Je sais quel est mon potentiel"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Catégorie Course
Pilotes Pol Espargaró
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu