Qualifs - Sensationnelle première pole de Martín devant Zarco !

Jorge Martín a décroché sa première pole position MotoGP au Grand Prix de Doha, en battant son coéquipier Johann Zarco pour un doublé historique du team Pramac.

Qualifs - Sensationnelle première pole de Martín devant Zarco !

Après avoir été balayé toute la journée par un vent chargé de sable, le circuit de Losail était encore recouvert d'une couche de poussière pour les qualifications de ce Grand Prix de Doha, avec une trajectoire nettement distincte qui s'est dessinée au fil des roulages de ce samedi. Malgré des conditions difficiles, Jorge Martín a décroché une pole position époustouflante devant son coéquipier, Johann Zarco.

Lire aussi :

Mir sauve sa place, Rossi s'effondre

La première partie de ces qualifications confrontait quelques pilotes à fort potentiel, à commencer par le Champion du monde Joan Mir, encore une fois relégué hors du top 10 pendant les essais libres déterminants de vendredi soir, comme la semaine dernière. Face à lui, Pol Espargaró et les deux pilotes du team LCR, tous les pilotes KTM ou encore Valentino Rossi, pour ne citer qu'eux.

Brad Binder et Joan Mir ont été les premiers à se porter aux deux premiers rangs du classement, se succédant au sommet avec un chrono de 1'54"314 pour le Sud-Africain puis un temps de 1'54"314 pour le pilote Suzuki. Un premier pas prometteur pour eux, mais qui ne garantissait pas encore leur accession à la Q2.

Alors que leurs adversaires enchaînaient les tours en ce début de séance, Pol Espargaró et Enea Bastianini sont rentrés directement au stand à la fin de leur premier tour d'installation, sans poster de chrono. Ce n'est qu'à la mi-séance que tous deux ont refait leur apparition dans l'espoir de profiter de la partie la plus intense de cette Q1 pour venir se mêler aux plus rapides.

Une fin de séance qui aura en réalité manqué de fluidité, alors que plusieurs pilotes ont commis des erreurs ou ont été vus au ralenti. Il aura fallu attendre d'être dans les deux dernières minutes pour que du changement s'opère en haut de la feuille de temps, lorsque Danilo Petrucci puis Álex Márquez et enfin Luca Marini qui se sont successivement hissés à la deuxième place. Parti si lentement, Pol Espargaró s'est rapproché, n'échouant qu'à neuf millièmes de Marini, avec encore la possibilité de boucler un ultime tour dans la foulée.

 

Miguel Oliveira s'est alors emparé à son tour des commandes en 1'54"220, mais Joan Mir a immédiatement repris la première place avec un tour bouclé en 1'53"931. Cela allait rester comme le meilleur temps de cette Q1, puisque Pol Espargaró a finalement échoué à produire une autre amélioration. Le pilote espagnol a même rétrogradé d'un cran, repoussé par Álex Márquez au cinquième rang de cette séance, synonyme de 15e place sur la grille de départ.

Tandis que Luca Marini a donc obtenu une belle 13e position pour ses deuxièmes qualifications dans la catégorie, en ne manquant la Q1 que pour huit petits millièmes, son frère Valentino Rossi devra se contenter de l'avant-dernière place sur la grille : sa 21e position constitue la plus faible qualification de sa carrière. Takaaki Nakagami partira, lui, 16e devant les KTM de Danilo Petrucci et Brad Binder.

La nuit appartient aux Pramac !

Mir et Oliveira s'ajoutaient donc aux dix pilotes les plus rapides de vendredi pour s'engager dans le quart d'heure décisif des qualifications. Et dès l'ouverture des hostilités, c'est une Ducati qui s'est portée aux sommets, en l'occurrence celle du rookie Jorge Martín, déjà solide cinquième vendredi.

Dans son tour suivant le jeune Espagnol du team Pramac a d'emblée amélioré son temps pour établir une nouvelle référence en 1'53"597. Au guidon de la Yamaha, Fabio Quartararo s'est positionné juste derrière lui en 1'53"614, alors qu'Aleix Espargaró et Franco Morbidelli atteignaient les 1'53"7, Pecco Bagnaia 1'53"8 et Jack Miller 1'53"9. Dernier à revenir au stand pour le changement de pneu, Johann Zarco était alors septième, devant Joan Mir, Maverick Viñales et Álex Rins.

Une fois chaussé d'un pneu neuf, Viñales a sorti la grosse artillerie. D'abord en prenant la tête avec plus de deux dixièmes d'amélioration sur le chrono de Martín, puis en abaissant encore son temps pour atteindre 1'53"267. Derrière, Mir s'est momentanément porté à la sixième place, mais c'est du côté des Ducati qu'il fallait se tourner pour savourer une fin de séance sensationnelle.

Zarco a mis la main sur la pole position avec quatre millièmes d'avance sur Viñales, mais le Français a aussitôt été battu par son coéquipier : avec un temps de 1'53"106, c'est donc Jorge Martín qui obtient la pole, à son deuxième Grand Prix seulement en MotoGP ! Pramac signe carrément un doublé, historique pour l'équipe italienne !

 

Accompagnés de Viñales, ils formeront demain la première ligne de la grille de départ. Leurs adversaires se sont en effet cassé les dents malgré d'ultimes améliorations. Jack Miller hérite ainsi de la quatrième place à 36 millièmes du top 3, suivi par Fabio Quartararo et Pecco Bagnaia. Longtemps quatrième, Aleix Espargaró partira de la septième position et partagera la troisième ligne avec les deux pilotes Suzuki. Franco Morbidelli manque son objectif de peu en signant le dixième temps, devant Stefan Bradl et Miguel Oliveira.

Qatar GP de Doha - MotoGP - Q2

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 89 Spain Jorge Martín Ducati 7 1'53.106  
2 5 France Johann Zarco Ducati 7 1'53.263 0.157
3 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 6 1'53.267 0.161
4 43 Australia Jack Miller Ducati 7 1'53.303 0.197
5 20 France Fabio Quartararo Yamaha 7 1'53.469 0.363
6 63 Italy Pecco Bagnaia Ducati 7 1'53.654 0.548
7 41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 7 1'53.705 0.599
8 42 Spain Álex Rins Suzuki 7 1'53.745 0.639
9 36 Spain Joan Mir Suzuki 7 1'53.785 0.679
10 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 7 1'53.794 0.688
11 6 Germany Stefan Bradl Honda 7 1'54.224 1.118
12 88 Portugal Miguel Oliveira KTM 5 1'55.096 1.990

Qatar GP de Doha - MotoGP - Q1

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 36 Spain Joan Mir Suzuki 7 1'53.931  
2 88 Portugal Miguel Oliveira KTM 6 1'54.220 0.289
3 10 Italy Luca Marini Ducati 7 1'54.228 0.297
4 73 Spain Álex Márquez Honda 7 1'54.261 0.330
5 44 Spain Pol Espargaró Honda 6 1'54.402 0.471
6 30 Japan Takaaki Nakagami Honda 7 1'54.481 0.550
7 9 Italy Danilo Petrucci KTM 7 1'54.528 0.597
8 33 South Africa Brad Binder KTM 7 1'54.555 0.624
9 23 Italy Enea Bastianini Ducati 6 1'54.632 0.701
10 27 Spain Iker Lecuona KTM 7 1'54.731 0.800
11 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 7 1'54.881 0.950
12 32 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 7 1'55.823 1.892

partages
commentaires
EL4 - Zarco devance Viñales avant les qualifications

Article précédent

EL4 - Zarco devance Viñales avant les qualifications

Article suivant

La grille de départ du GP de Doha MotoGP

La grille de départ du GP de Doha MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Doha
Catégorie Q2
Lieu Losail International Circuit
Auteur Léna Buffa
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021