Qualifs - Quartararo arrache une 2e pole face à Viñales !

Pour la deuxième semaine de suite, Fabio Quartararo s'élancera de la pole position, à l'occasion du Grand Prix d'Andalousie disputé à Jerez.

Qualifs - Quartararo arrache une 2e pole face à Viñales !

Leur duel avait pris corps tout au long du week-end : en l'absence de Marc Márquez aux avant-postes, ce sont les Yamaha de Fabio Quartararo et Maverick Viñales qui se battent en duel à Jerez, pour la deuxième épreuve disputée sur place dans la continuité de celle qui a apporté le week-end dernier un premier succès au Français. Et ce samedi aussi, c'est lui qui figure au sommet de la feuille des temps.

Lire aussi :

Márquez dans la douleur

Dans la foulée des essais libres qu'il a disputés ce matin et à la mi-journée, où il a été jusqu'à enchaîner des tours pendant un quart d'heure, Marc Márquez a repris la piste pour les qualifications du Grand Prix d'Andalousie. Cette fois, cependant, il n'a bouclé qu'un tour d'installation, avant de rentrer au stand et de filer tout droit dans son camion. Séance terminée pour le champion espagnol, qui aurait ainsi accepté de prendre la dernière place sur la grille de départ s'il s'était bel et bien présenté au départ de la course, demain à 14h. Son forfait pour le Grand Prix a toutefois été annoncé dès la fin de la séance.

 

Lors de cette première phase de qualifications, les deux autres pilotes blessés (Crutchlow et Rins) se disputaient les deux tickets de repêchage mis en jeu avec les déçus des EL3 : Dovizioso, Zarco, Morbidelli, Lecuona, Smith, Aleix Espargaró, Rabat, Álex Márquez et Oliveira. Seulement deux accès à la Q2 étaient en jeu pour ce petit groupe, en vue d'une course qui la semaine dernière a déjà prouvé à quel point les positions de départ pouvaient influencer le classement final.

Au premier tour lancé, Aleix Espargaró s'est installé à la première place devant Franco Morbidelli, mais avec l'amélioration du tour suivant c'est Miguel Oliveira qui s'est porté en tête du classement, alors que le pilote Petronas a confirmé sa deuxième place. Johann Zarco n'était pas loin de la qualification, lui qui s'est hissé au troisième rang, devant l'Aprilia et à seulement 33 millièmes de la Yamaha satellite de Morbidelli.

Le pilote Petronas a une nouvelle fois amélioré son temps, à deux reprises, pour confirmer sa deuxième place et réduire son déficit sur Oliveira à 0"157. Alors qu'après sa première apparition en piste Andrea Dovizioso était seulement neuvième, à une seconde du meilleur temps provisoire, il a enfin lancé un time attack et est alors remonté à la troisième place, à 15 millièmes de Morbidelli.

Contre toute attente, cependant, malgré un scaphoïde fracturé dimanche et opéré mardi, Cal Crutchlow s'est chargé de faire mieux que le pilote Ducati. L'Anglais a pris la troisième place, avec 12 millièmes d'avance sur Dovizioso. Malgré une ultime tentative, celui-ci n'a pas été en mesure de répliquer, et les deux meilleurs temps, eux, n'ont pas été inquiétés : Oliveira et Morbidelli étaient qualifiés pour la Q2.

La fin de cette courte séance a été marquée par la chute d'Álex Márquez, piégé par le virage 5. Voir le pilote espagnol se toucher le bras droit immédiatement après s'être relevé a dû provoquer quelques palpitations dans le stand Repsol Honda, mais le pilote s'est bel et bien relevé indemne, ainsi que cela a été confirmé peu de temps après. Le verdict de la feuille des temps est toutefois sans appel : les deux Honda officielles sont dernières de ces qualifications.

Viñales rapide mais hors des limites de la piste

Les 12 pilotes pouvant prétendre aux trois premières lignes de la grille de départ étaient désormais connus et il leur restait un petit quart d'heure pour se départager.

Survolté depuis le début du week-end, Viñales a été le premier à s'installer en tête de la Q2, avec un chrono de 1'37"217 encore modeste au vu du nouveau record de la piste qu'il a lui-même établi ce matin. Dans leur première tentative, Quartararo et Bagnaia se sont placés à moins d'un dixième de la Yamaha officielle, mais l'Espagnol s'est vite chargé de repousser les limites en atteignant les 1'37"102 dans son tour suivant.

Une fois des pneus frais montés sur les machines, on s'attendait à ce que l'ultime attaque du chrono mène les prétendants à la pole position dans la fenêtre des 1'36, cependant quelques couacs en fin de séance ont finalement limité les améliorations.

Dans le duel Viñales-Quartararo qui s'annonçait, le premier mot est revenu au Français. Bien que légèrement gêné par Pol Espargaró dans son tour rapide, Quartararo est allé chercher une amélioration en 1'37"007 qui lui a permis de s'emparer provisoirement de la pole position.

Dans la foulée, Pol Espargaró a chuté dans le virage 2 alors que l'on entrait dans les deux dernières minutées de la séance, une situation potentiellement gênante au vu du durcissement annoncé ce week-end de l'application de la règle sur les drapeaux jaunes. Mais, surtout, le pilote KTM s'est relevé avec visiblement quelques douleurs dans le bas du dos.

Lire aussi :

En piste, Bagnaia a pu améliorer sa performance pour obtenir la troisième place, avant de voir Oliveira, discret jusqu'alors sur cette Q2, se propulser en quatrième position. Le Portugais a rapidement été battu par Valentino Rossi, qui a pu gagner trois places dans son dernier tour. Nakagami, si brillant hier en EL2 et ce midi en EL4, a terminé son attaque par une excursion dans le bac à graviers.

Devant, il restait à trancher le duel des deux Yamaha de tête. Viñales a bien cru avoir le dernier mot, avec un ultime tour bouclé en 1'36"9, cependant un dépassement des limites de la piste a engendré l'annulation immédiate de son temps. La pole position revient donc à Fabio Quartararo, pour la deuxième semaine de suite, avant une course qui promet une revanche dans leur mano à mano.

Bagnaia les accompagnera en première ligne, pour la première fois de sa carrière MotoGP. Rossi, Oliveira et Morbidelli se partageront la deuxième ligne, devant Miller, Nakagami et un brillant Brad Binder.

Voir aussi :

Grand Prix d'Andalousie – Q2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 France Fabio Quartararo Yamaha 8 1'37.007  
2 Spain Maverick Viñales Yamaha 7 1'37.102 0.095
3 Italy Pecco Bagnaia Ducati 7 1'37.176 0.169
4 Italy Valentino Rossi Yamaha 7 1'37.342 0.335
5 Portugal Miguel Oliveira KTM 3 1'37.344 0.337
6 Italy Franco Morbidelli Yamaha 7 1'37.412 0.405
7 Australia Jack Miller Ducati 8 1'37.423 0.416
8 Japan Takaaki Nakagami Honda 7 1'37.464 0.457
9 South Africa Brad Binder KTM 7 1'37.596 0.589
10 Spain Joan Mir Suzuki 7 1'37.600 0.593
11 Italy Danilo Petrucci Ducati 6 1'37.906 0.899
12 Spain Pol Espargaró KTM 5 1'40.277 3.270

Grand Prix d'Andalousie – Q1

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Portugal Miguel Oliveira KTM 7 1'37.355  
2 Italy Franco Morbidelli Yamaha 7 1'37.512 0.157
3 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 8 1'37.644 0.289
4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 8 1'37.656 0.301
5 France Johann Zarco Ducati 8 1'37.761 0.406
6 Spain Aleix Espargaró Aprilia 7 1'37.885 0.530
7 Spain Iker Lecuona KTM 7 1'38.206 0.851
8 Spain Tito Rabat Ducati 8 1'38.211 0.856
9 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 7 1'38.310 0.955
10 Spain Álex Rins Suzuki 7 1'38.601 1.246
11 Spain Álex Márquez Honda 7 1'38.648 1.293
12 Spain Marc Márquez Honda 0    

partages
commentaires
EL4 - Takaaki Nakagami remet le couvert, Rins de retour

Article précédent

EL4 - Takaaki Nakagami remet le couvert, Rins de retour

Article suivant

Márquez renonce : il ne disputera pas la suite du GP

Márquez renonce : il ne disputera pas la suite du GP
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021