Qualifs – Zarco arrache la pole à Quartararo !

Surprise à Brno : les qualifications du Grand Prix de République Tchèque se sont conclues sur un doublé français !

Au guidon de sa Ducati de 2019, Johann Zarco a signé la pole position du Grand Prix de République Tchèque. Et c'est un doublé tricolore, puisque le pilote Avintia a devancé Fabio Quartararo, parti à la faute dans son dernier tour.

Dovizioso qualifié en 18e position

À l'issue des trois premières séances d'essais libres, plusieurs gros clients se sont trouvé le bec dans l'eau, alors qu'un classement particulièrement compact excluait quiconque n'avait pas tourné à moins de deux dixièmes et demi du pilote le plus rapide. Résultat, Dovizioso et Rins, mais aussi Nakagami, Miller, Oliveira et Binder devaient tenter de s'approprier l'un des deux tickets de repêchage en Q1, courte séance qui leur imposait également de battre Bradl, Lecuona, Smith, Rabat et Álex Márquez.

Lire aussi :

Après la première salve de tours, le meilleur temps revenait à Brad Binder devant Jack Miller. Pour Andrea Dovizioso l'alerte était déjà sérieuse : ayant dépassé les limites de la piste, il n'était même pas crédité d'un seul temps et se trouvait, au même titre que Bradley Smith qui était tombé, au-delà de la neuvième place, potentiellement synonyme de 20e ou 21e position sur la grille de départ…

Passé au stand plus tôt que ses adversaires pour changer de pneu et repartir sur une bonne base, le pilote Ducati s'est élancé pour cinq minutes déterminantes afin de tenter d'inverser la tendance. Avec un premier tour bouclé en 1'57"034, il se plaçait à huit dixièmes du temps de référence. C'était bien insuffisant et bien qu'il ait poursuivi son effort, ses deux tours suivants ne lui ont pas permis de faire mieux.

Au sommet du classement, la donne a changé dans les derniers instants. À leur retour en piste avec un pneu neuf, Binder et Miller ont eu du mal à améliorer leur chrono. Takaaki Nakagami en a profité pour se porter en tête en 1'56"290 avec un tour qui a toutefois par la suite été annulé, puis Álex Rins s'est à tout approprié la première place avec un chrono de 1'56"230.

La rétrogradation de Nakagami, sanctionné pour un tour durant lequel il a dépassé les limites de la piste à la sortie du virage 12, a permis à Binder de remonter à la deuxième place, synonyme de qualification pour la Q2, et ce grâce à son temps de début de séance.

Derrière Rins et Binder, qualifiés pour aller chercher une place sur les quatre premières lignes de la grille de départ, Miguel Oliveira a échoué à la troisième place, à moins d'un dixième, tandis que Jack Miller se classait quatrième, 24 millièmes plus loin.

Revoilà Zarco !

Dans le quart d'heure décisif, le premier tour lancé a placé Fabio Quartararo en pole provisoire avec le premier temps du week-end en 1'55 (1'55"990). La première ligne qui se dessinait à cet instant était pour le moins inédite, puisque derrière le Français on retrouvait… les deux frères Espargaró, Pol devant Aleix ! Et ça n'était pas fini : idéalement placé dans la roue de Quartararo, Aleix Espargaró est même allé chercher une amélioration suffisante pour se porter à 84 millièmes de la Yamaha au classement et prendre l'avantage sur son frère.

Reparti en piste avant ses adversaires avec un pneu adapté à la chasse au chrono, Maverick Viñales a réussi à grimper d'un cran au classement pour déposséder Pol Espargaró de la troisième place. Alex Rins pendant ce temps postait ce qui n'était que son premier temps et se positionnait sixième, à peine trois millièmes derrière Franco Morbidelli, cinquième.

Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT

L'entrée dans les deux dernières minutes promettait de tout chambouler, et c'est alors que Johann Zarco s'est porté en tête en 1'55"687. C'est aussi à ce moment-là que Cal Crutchlow est tombé, au virage 9, faisant apparaître des drapeaux jaunes potentiellement inquiétants pour quiconque était en position d'améliorer sa performance... Et Pol Espargaró l'a appris à ses dépens, puisqu'alors qu'il s'était hissé à la deuxième place, son chrono a été annulé !

Si son premier tour avec son pneu neuf avait été impacté par ce drapeau jaune, Quartararo avait encore une chance d'améliorer son chrono et de déloger Zarco de la première place. Une chute, dans l'insidieux virage 13, en a toutefois décidé autrement et a définitivement scellé le classement inédit de ces qualifications, avec un doublé français et le retour de Zarco en pole position !

 

La troisième place revient à Franco Morbidelli, l'un des hommes les plus solides depuis le début de ce week-end. Bien qu'ayant chaussé un troisième pneu, Viñales n'a pas été en mesure d'améliorer son temps à la toute fin de la séance et il s'élancera donc demain entre les frères Espargaró, Aleix quatrième et Pol finalement sixième.

La troisième ligne de la grille de départ est formée de Binder, Petrucci et Mir. Rossi doit se contenter de la dixième place devant Rins et Crutchlow.

Lire aussi :

Czech Republic GP de République Tchèque - Q2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 France Johann Zarco Ducati 7 1'55.687  
2 France Fabio Quartararo Yamaha 6 1'55.990 0.303
3 Italy Franco Morbidelli Yamaha 7 1'55.998 0.311
4 Spain Aleix Espargaró Aprilia 7 1'56.074 0.387
5 Spain Maverick Viñales Yamaha 7 1'56.131 0.444
6 Spain Pol Espargaró KTM 6 1'56.142 0.455
7 South Africa Brad Binder KTM 6 1'56.299 0.612
8 Italy Danilo Petrucci Ducati 6 1'56.454 0.767
9 Spain Joan Mir Suzuki 7 1'56.512 0.825
10 Italy Valentino Rossi Yamaha 7 1'56.515 0.828
11 Spain Álex Rins Suzuki 4 1'56.571 0.884
12 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 4 1'56.797 1.110

Czech Republic GP de République Tchèque - Q1

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Spain Álex Rins Suzuki 7 1'56.230  
2 South Africa Brad Binder KTM 7 1'56.291 0.061
3 Portugal Miguel Oliveira KTM 7 1'56.328 0.098
4 Australia Jack Miller Ducati 6 1'56.352 0.122
5 Spain Tito Rabat Ducati 7 1'56.695 0.465
6 Spain Iker Lecuona KTM 7 1'56.764 0.534
7 Japan Takaaki Nakagami Honda 7 1'56.822 0.592
8 Italy Andrea Dovizioso Ducati 7 1'57.034 0.804
9 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 4 1'57.438 1.208
10 Germany Stefan Bradl Honda 7 1'57.573 1.343
11 Spain Álex Márquez Honda 7 1'57.606 1.376

partages
commentaires
EL4 - Quartararo devant, six constructeurs dans le top 8
Article précédent

EL4 - Quartararo devant, six constructeurs dans le top 8

Article suivant

Zarco raisonne : "Pas encore le rythme pour la victoire" malgré la pole

Zarco raisonne : "Pas encore le rythme pour la victoire" malgré la pole
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021